« Les Chroniques de Zorro » – L’ombre du Z

Les vacances scolaires sont toujours très attendues par les enfants. C’est l’occasion pour eux de se vautrer devant la télé. Les chaînes de télé l’ont très bien compris et les vacances sont des périodes particulièrement riches en nouveaux dessins animés et en inédits. Souvenez-vous de Lolirock ou de Super 4, diffusés l’année dernière pendant les vacances de Toussaint, de Grandes grandes vacances (diffusés pendant les dernières vacances de Pâques). Sans parler de Miraculous sur TFou dont j’ai longuement parlé dans l’article précédent.

Il était évident que la concurrence n’allait pas se contenter de recycler des vieilles séries. En effet depuis le dimanche 18 octobre, sur France 3, les téléspectateurs ont pu assister au retour d’un personnage mythique, qui n’a pas connu de nouvelles aventures depuis un paquet de temps : il s’agit des Chroniques de Zorro, un tout nouveau dessin animé français, qui tente de rajeunir le mythe et de séduire le jeune public d’aujourd’hui qui connait très mal ce personnage culte.

Zorro_doublepage

Lire la suite

« Zou » – Mais quel petit ongulé !

Avant d’attaquer le cœur de l’article, commençons par une petite digression comme je les aime. Je suis de la génération Club Dorothée et comme quasiment tous les gamins dans les années 80 et 90, je passais mes mercredis devant la télévision. Comme tout le monde, j’avais mes dessins animés préférés : Les Chevaliers du Zodiaque, Nicky Larson, Sailor Moon et l’inévitable Dragon Ball Z. Malheureusement, avant d’arriver à ces séries, on était obligés de subir des dessins animés ou des sitcoms d’une toute autre qualité et d’un intérêt plutôt moyen. Rappelez-vous de Sophie et Virginie, les Jumeaux du bout du monde, Salut les Musclés ou les Aventures de Carlos ! Et je ne connais personne qui ait jamais trouvé ces machins sympas

Pourquoi est-ce que j’en parle ? Parce que l’air de rien, même en 2015, mes enfants subissent plus ou moins la même chose. En effet, entre Peppa Pig qui les amuse et Sam le Pompier qui provoque un enthousiasme toujours inexpliqué, ils patientent et font la grimace devant un dessin animé pourtant joli et mignon. Certes si sa qualité était nettement supérieure aux horreurs des productions C&D de Jean Chalopin et des épouvantables sitcoms AB, il faut avouer que Zou, le petit zèbre, a bien du mal à s’imposer dans le cœur de mes gamins.

01

Lire la suite