« My Little Pony – Friendship is magic » – Le dessin animé qui envoie du poney !

Hello ! Me revoilà après quasiment trois semaines de silence radio ! Entre les fêtes de fin d’année, une actualité malheureusement pas très propice à la rigolade, une grosse fatigue et une motivation proche de zéro, l’activité du blog était quelque peu ralenti. Sans parler du fait qu’on essaie de limiter les écrans à la maison pour cause d’enfants totalement intoxiqués. Mais promis, je vais essayer de revenir plus régulièrement et de me remettre à écrire de nouveaux articles qui je l’espère seront tout aussi passionnants les uns que les autres.


Pour mon retour, j’ai voulu marquer les esprits et évoquer (calembour alerte !) mes trois dadas préférés : les addictions infantiles, les marques de jouets qui investissent dans les dessins animés et les troupes de fans inquiétants. Le tout saupoudré de gifs animés débiles !

Eh oui ! J’ai trouvé la perle rare dans un dessin animé coloré qui devrait évoquer pleins de choses à vous, parents nés dans les années 80-90 : il s’agit de la nouvelle série de 2010 de Mon Petit Poney, plus connu sous son titre anglais : My Little Pony, Friendship is Magic, qui, on le verra, fait l’objet d’un culte pour le moins particulier.

mlp_affiche

Lire la suite

Publicités

« Super 4  » – Un joyeux mélange des genres

Très tôt, on nous met devant des choix cornéliens : slip ou caleçon ? tongs ou baskets ? fromage ou dessert ? Quick ou McDo ? Pokémon bleu ou Pokémon rouge ? papa ou maman ? Les réponses correctes sont, bien entendu, dans l’ordre : « boxer » (piège !), « baskets », « desserts », « Burger King » (re-piège !), « Pokémon bleu » (parce qu’il y a Goupix et Miaouss) et « Papa » (c’était facile !). Mais le dilemme le plus difficile, celui qui marquera à jamais les enfants, reste bien sûr : Lego ou Playmobil ?

Si, dans le domaine des dessins animés, Lego semble avoir une longueur d’avance avec d’excellentes séries comme Ninjago ou encore le fantastique film La Grande Aventure Lego, Playmobil a désormais son premier dessin animé : Super 4.

Super 4

« Super 4 » est à prononcer à l’anglaise (Super Four ou Super Fort)

Lire la suite

« Ninjago, les Maîtres du Spinjitzu », le dessin animé qui casse des briques !

Comme je l’ai répété très souvent depuis le début de ce blog, l’une des principale fonctions d’un dessin animé, bien avant le divertissement ou l’aspect éducatif, c’est vendre des jouets ! Et c’est d’autant plus vrai quand c’est une marque de jouets qui est à l’origine du dessin animé comme on l’a vu pour Transformers Rescue Bots par exemple ou comme la série Ninjago, les Maîtres du Spinjitzu dont il sera question dans cette article.

Ninjago

Avant d’être un dessin animé, Ninjago est une gamme de jouets du groupe Lego datant de 2011 basée sur le principe des toupies qui s’affrontent dans une arène, surfant sur le succès de Beyblade. On incarne de jeunes ninjas, recrutés par le Sensei Wu pour se battre contre les forces du mal, incarnées par Lord Garmadon et son armée de squelettes. L’univers développé, qui est étonnamment dense et complexe, servira de base à un pilote d’une série de dessin animé. Lire la suite

« Transformers Rescue Bots » ou comment très mal vendre ses jouets

On le sait tous, les dessins animés servent avant tout à une chose : vendre des jouets ! C’est d’autant plus vrai quand une compagnie comme Hasbro en est l’instigatrice. On connait tous plus ou moins Transformers, mais avez-vous déjà entendu parler des Rescue Bots ? Pas encore ? Quelle chance !

Non, vous ne rêvez pas ! c'est bien un dessin animé de 2012 !

Non, vous ne rêvez pas ! c’est bien un dessin animé de 2012 !

Présentation

Les Transformers sont avant tout une gamme de jouets lancée par l’Américain Hasbro en partenariat avec le Japonais Takara Tomy dans les années 1980. Pour vendre leurs jouets par palettes, il y a eu tout d’abord à cette époque des comics mais surtout un dessin animé qui a eu beaucoup de succès. N’étant pas un grand fan des Transformers et ayant surtout peu de souvenirs, je n’en dirais pas plus, vous invitant à jeter un œil sur la page wikipédia sur cette série.

Après une quinzaine d’années plus ou moins en sommeil (bien qu’il y ait eu des comics et quelques séries animées assez anecdotiques), la renaissance de la licence a été surtout la sortie du premier film de Michael Bay en 2007, qui a donné suite à deux autres films (le quatrième doit sortir cet été). Depuis il y a eu une série animée tous les ans avec notamment Transformers Prime, dont j’ai vu quelques épisodes qui m’ont eu l’air pas mal du tout, avec un graphisme en CGI très sympa et un scénario assez complexe qui m’a semblé intéressant mais plutôt à destination d’un public ado ou de jeunes adultes, du fait de la violence des épisodes.

Lire la suite