[Article invité] Shaun le film – par One Eye Pied

Certains de mes fidèles lecteurs auront remarqué que je n’ai pas encore parlé du film de Shaun le Mouton, alors que je suis un fan hardcore de la série animée et du studio Aardman. Mais c’est parce que l’excellent One Eye Pied s’était proposé de le faire. Merci 10000 à lui !

Ce monsieur, blogueur et podcasteur émérite, anime avec deux autres compères le One Eye Club, un très très bon podcast bimensuel qui traite de la bande dessinée sous toutes ses formes dans la bonne humeur et les chansons plus ou moins massacrées. Les émissions durent entre 1h30 et 2h environ et intéresseront tous les fans du 9e art en manque d’idées de lecture.

Un petit mot rapide sur le film de Shaun le Mouton avant de laisser la parole à One Eye Pied. Shaun le Mouton est un film de 85 minutes des studios Aardman et coproduit par Studio Canal. Il est réalisé par Mark Burton et Richard Starzak, qui en sont aussi les scénaristes. Il est sorti sur les écrans français le 1er avril 2015.

(Si vous allez jusqu’aux commentaires, vous pourrez lire mon avis perso sur cet excellent film qu’on a adoré)

shaunlefilm01


Dimanche 12 avril 2014 – 8h

Mon réveil sonne.

Oui c’est tôt pour un dimanche. C’est ça être papa. Mais aujourd’hui je vais voir “Shaun le mouton, le film”, alors je ne râle pas trop. J’utilise ma fille de 3 ans comme excuse et j’ai commencé à la lobotomiser en lui passant les 4 saisons en boucle. Maintenant elle les réclame. J’ai bien bossé.

Lire la suite

« Gus – Petit oiseau, grand voyage » – Drôles d’oiseaux et prises de bec

J’avais depuis longtemps eu envie de retourner au cinéma juste en tête-à-tête avec Fiston. L’occasion s’est présentée lorsque les responsables communication de Gulli et Canal J proposaient d’envoyer à qui le désirait des invitations pour aller voir un long métrage d’animation français dont j’avais vu les affiches et qui m’avaient tapé dans l’œil. Il s’agit de Gus – Petit oiseau, grand voyage sorti sur les écrans français le 4 février 2015.

Que ce film me semblait joli, qu’il me semblait beau ! Allons découvrir si son ramage se rapporte à son plumage et s’il est digne d’être le Phénix des nombreux films d’animation qui se bousculent en mois de février 2015 !

gus_affiche

Lire la suite

[Expédition familiale] « La Reine des Neiges » karaoké au Max Linder

Je vous ai déjà parlé dans un précédent article des Matinées au Max Linder. Le principe génial était, pour ceux qui auraient la flemme de (re)lire ce fabuleux article, d’initier les enfants aux joies du cinéma avec des séances spéciales qui leur sont réservées. Mais malheureusement faute d’un public suffisant, ces matinées n’existent plus.

Les organisateurs (qui continuent à faire des nuits entières de projections de films cultes) avaient expliqué qu’ils reviendraient sûrement de façon ponctuelle pour les enfants. A chose promise, chose due, avec une belle surprise pour les enfants pour les fêtes de fin d’année: une soirée Reine des Neiges le 26 décembre 2014 à 19h. Mais pas n’importe laquelle ! Une version karaoké avec possibilité de monter sur scène pour chanter les plus grands titres pour les plus accros et les plus motivés.

reinedesniegeskaraoké

Je ne vais pas faire ici un article sur la Reine des Neiges. Sachez qu’en gros, c’est le plus grand succès de Disney Animation de tous les temps et que les enfants qui le regardent ne sont plus les mêmes après. A croire que les labos clandestins de Disney ont réussi à développer la drogue ultime, celle qui leur permettra de contrôler mentalement des armées d’enfants zombis au rythme de Libérée, Délivrée…. Mais je m’égare…

Lire la suite

« Lou, Journal Infime » – Tout le monde dit « I love Lou ! »

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de varier mes articles, mais surtout de vous parler du dernier film que je suis allé voir au cinéma. Ce ne sera pas un article très objectif. Je l’avoue, j’ai deux défauts qui feront que je ne serai jamais un critique crédible : j’ai l’enthousiasme trop facile et j’ai un cœur de midinette. Oui, je suis généralement bon public. Je pardonne facilement les défauts et je m’emballe vite. Lou, Journal infime est de ces films pas tout à fait parfaits, mais frais et sympathiques pour lesquels j’ai eu un coup de cœur immédiat.

D’autant plus qu’il s’agit d’une comédie familiale qui s’adresse à un public d’ados et de pré-ados, adaptée d’une célèbre bande dessinée à succès. Il a donc tout à fait sa place dans ce blog.

lou-film

Lire la suite

« Cars : Quatre Roues » ou les dangers de l’addiction

Ceci est un message de prévention. Depuis 2006, se cache un danger insidieux pour tous les petits garçons, un danger dont personne ne parle. Si vous en avez dans votre entourage (fils, cousin, neveu, filleul etc…), attention soyez vigilant !! Il vous sera malheureusement impossible d’échapper à Cars. Tôt ou tard, le gamin finira par tomber dessus et en deviendra rapidement obsédé et accro, pire qu’avec le crack ou la pâte à tartiner au spéculoos. Mais rassurez-vous, Tu auras les Yeux carrés est là pour vous aider à comprendre et vous accompagner dans ces moments difficiles.

"Attention, ce produit  peut avoir des effets indésirables d'accoutumance sur les jeunes enfants, tels que repasser le DVD en boucle encore et encore"

Attention, ce produit peut avoir être dangereux pour la santé de votre porte-feuille et avoir des effets indésirables d’accoutumance sur les jeunes enfants, tels que repasser le DVD en boucle ou avoir les voitures Flash McQueen en 5 exemplaires « au cas où« 

Présentation

Cars est un long-métrage d’animation des studios Pixar, à qui on doit (mais vous devez déjà le savoir) Toys Story, 1001 pattes, Le monde de Nemo, Ratatouille ou Wall-E. Réalisé par le big boss de Pixar, John Lasseter lui-même qui remet les mains dans le cambouis et Joe Ranft, mort ironiquement d’un accident de la route avant la fin du film (qui lui rend un bel hommage dans le générique de fin), ce film est sorti en 2006. Je me souviens d’y être allé à reculons lors de sa sortie, profitant de la fête du cinéma. Et j’ai été particulièrement surpris par les qualités de ce film. Et même si j’étais conscient de la portée marketing de ce film, j’étais bien loin de me douter des effets qu’il allait produire sur notre jeunesse… Lire la suite