« Cirkopolis » du Cirque Eloize au théâtre Le 13ème Art

Si vous êtes nés avant les années 2000 et que vous êtes Parisiens, vous avez peut-être connu le Grand Écran Italie, une mythique salle de cinéma, gérée par Gaumont  et qui se trouvait à la Place d’Italie dans le 13e arrondissement de Paris. Pour les autres, sachez que comme son nom l’indique, c’était un cinéma exceptionnel : il avait à son époque le plus grand écran d’Europe (avec un écran panoramique de 24 mètres par 10 mètres, aussi grand qu’un terrain de tennis !). Avec un son magnifique et un spectacle de son et lumière à base de laser méga-kitsch avant chaque séance. Mais c’était surtout l’une des rares salles à Paris à proposer de la VO pour les blockbusters. J’y ai eu des souvenirs incroyables dans cette salle où j’avais vu notamment le Roi Lion (mon premier film vu en VO), la trilogie du Seigneur des Anneaux au milieu de spectateurs déguisés en Elfes ou encore Star Wars épisode 1 à la toute première séance du jour de sa sortie (avec la déception qui s’en suivait). Il y avait aussi des salles annexes où étaient projetés des films plus confidentiels. Bref, c’était super mais le Grand Écran a malheureusement dû fermer en 2006.

Si je vous en parle aujourd’hui, ce n’est pas uniquement parce que je vieillis et que je radote ! En effet, sur les vestiges du Grand Écran Italie, après plus de 10 ans de combats acharnés pour éviter que cet ancien complexe ne devienne des énièmes boutiques de fringues, Juste pour rire, un groupe québécois spécialisé dans l’humour et la comédie, vient d’ouvrir une toute nouvelle salle de spectacle : le théâtre 13ème Art.

Et à cette occasion, j’ai pu assister avec mes enfants à deux spectacles incroyables. Je vous parlerais aujourd’hui du premier : Cirkopolis par le Cirque Eloize.

Petite présentation

Petit résumé tiré du site internet :

Le Cirque Éloize renouvelle, depuis plus de vingt ans, l’univers du cirque traditionnel en invitant de nombreuses autres disciplines. Danse, théâtre, arts visuels, musique…les artistes multidisciplinaires du Cirque Eloize ouvrent le champ de tous les possibles.

 

Inspiré du film Métropolis, Cirkopolis nous plonge dans un décor rétro-futuriste où quatorze acrobates danseurs défient la monotonie avec allégresse et virtuosité.

Accompagnés d’une scénographie étonnante, de projections vidéo et d’une musique originale, les artistes multi talents du Cirque Eloize défient la monotonie, se réinventent et repoussent les limites imposées par la ville-usine. Dans ce monde où la fantaisie provoque la réalité, le voile de l’anonymat et de la solitude se soulèvent sous une pluie bienfaisante d’éclats de couleurs…

Roue Cyr, trapèze, mât chinois, roue allemande… Au fil des tableaux Cirkopolis dévoile des performances époustouflantes empreintes de poésie et de fantaisie. Un spectacle d’exception à découvrir en famille.

 

Cirkopolis (qui se joue du jeudi 5 au dimanche 29 octobre 2017 au 13ème Art) est la neuvième création du Cirque Eloize. Cette compagnie est fondée en 1993 par Jeannot Painchaud, Daniel Cyr, Robert Bourgeois et Julie Hamelin est l’un des fleurons du nouveau cirque québécois (avec le Cirque du Soleil) dont l’une des particularités réside dans une plus grande théâtralité et une mise en scène plus poussée.

Il ne s’agit plus seulement d’enchaîner les numéros sous un chapiteau mais de raconter une histoire à travers un mélange de genres et de disciplines (musique ou danse) mais en ne négligeant pas les aspects purement circassiens. Les écoles de cirque québécois sont parmi les plus réputées au monde.

Mis en scène par Jeannot Painchaud, l’un des créateurs du Cirque Eloize, et Dave St-Pierre, danseur et chorégraphe québécois, Cirkopolis offre un spectacle absolument magique où pendant 1h30, des chorégraphies tantôt énergiques tantôt d’une délicatesse poétique et des acrobaties folles s’enchaînent sans aucun temps mort.

Avec une apparente simplicité de moyens et de décor (un bureau, une chaise, des papiers et des projections vidéo), la douzaine d’artistes arrivent à nous transporter dans un univers onirique, fortement inspiré des films Metropolis, Les Temps Modernes ou encore Brazil.

« OK mais c’est bien ? »

Disons-le sans détour : Cirkopolis est un spectacle magnifique ! Si vous avez l’occasion d’y aller, foncez-y ! Vous passerez un moment incroyable ! Les acrobates sont impressionnants de maitrise et de précision. J’ai été scotché par le numéro de mât chinois tandis que mon fils a eu des étoiles dans les yeux pendant le numéro avec le jonglage de diabolos. J’ai été touché par la grâce de la contorsionniste alors que mon fils jubilait et riait pendant les intermèdes plus absurdes et comiques.

J’ai été ému par le fantastique numéro de roue Cyr (voir la photo ci-dessous) et eu les larmes aux yeux lors d’un numéro de soliste de Ashley Carr juste en dansant avec une robe rouge. Cirkopolis alterne les moments de pure poésie et de grâce avec des acrobaties les plus impressionnantes et les plus virevoltantes.

Certes, quelques chorégraphies peuvent paraître confuses : il arrive que tous les artistes bougent en même temps, partout. Le spectacle verse souvent dans le trop plein et la surenchère (comme ce numéro de jonglage où tous les acrobates s’y mettent ou encore les chorégraphies avec tout le monde sur scène) et on peut avoir du mal à se concentrer sur ce qui se passe et prendre le risque de rater des choses.

Mais tout est tellement millimétré et précis qu’on ne peut être qu’admiratif devant le talent des artistes !

Le thème et l’histoire échapperont sûrement aux plus jeunes. J’ai senti mon fils dubitatif sur les moments plus narratifs. Et je crois que du haut de ses 7 ans et demi, la symbolique de la ville-usine, de l’oppression par le travail lui est passée un peu au-dessus de la tête.

Pourtant ça ne l’a pas empêché d’apprécier et d’aimer le spectacle. En tout cas, pour ma part, j’ai trouvé que Cirkopolis est un magnifique spectacle beau, touchant et d’une énergie incroyable. La salle s’est levée pour applaudir et je crois que les spectateurs sont sortis avec un sourire béat et le cœur plus léger après cette heure et demi magique.


Informations pratiques

Pour rappel, Cirkopolis est un spectacle tout public qui dure 1h30.

Il se joue du jeudi 5 au dimanche 29 octobre 2017 (du mardi au dimanche avec 2 représentations les mercredis et les samedis). Il a lieu au théâtre Le 13ème Art (Centre Commercial Italie 2, à la Place d’Italie 75013 Paris). Il faut compter entre 23 € et 63 € selon le placement.

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Cirkopolis » du Cirque Eloize au théâtre Le 13ème Art »

  1. Ping : « The Pianist  de Thomas Monckton au théâtre Le 13ème Art | «Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s