[Expédition familiale] « L’Art des studios d’animation Walt Disney » au Musée Art Ludique

D’accord, l’exposition se termine à la fin de la semaine, mais est-ce une raison pour ne pas donner mon avis ? D’autant plus que je vais essayer de faire court pour une fois, avec une mini-critique de cette très belle exposition non sans problèmes.

Nous sommes allés en famille et avec un groupe d’amis visiter l’exposition sur « L’Art des studios d’animation Walt Disney, le mouvement par nature » qui se tient au Musée Art Ludique, depuis le 14 octobre 2016 et qui se termine très bientôt le dimanche 5 mars 2017.

debut3

A travers un parcours chronologique, on peut découvrir plus de 400 œuvres d’art (dessins, croquis, tableaux, statues etc…) qui retrace l’histoire des studios Disney. Des premiers cartoons Steamboat Willie à Vaiana, en passant par Blanche-Neige, Alice au Pays des Merveilles, le Roi Lion ou la Reine des Neiges.

Ces œuvres sont incroyables et méritent effectivement qu’on leur rende hommage à travers une exposition magistrale. Les croquis, les story-boards ainsi que les petites animations sur les écrans montrent aux enfants le travail énorme derrière chacun de leurs dessins animés préférés. Le parti pris chronologique permet aux visiteurs de voir l’évolution du studio : ses débuts dans les années 1920-1940, le tournant artistique pris dans les années 1950, le renouveau stylistique de la fin des années 1980 marquant la transition entre les mythiques «Nine Old Men» et une nouvelle génération d’artistes et la période contemporaine avec l’animation 3D des années 2000.

La ligne directrice est limpide et on passe très souvent d’œuvre en œuvre de façon naturelle et fluide. Mes enfants ont adoré voir les dessins et redécouvrir les films extraordinaires des studios Disney.

Mais malheureusement, c’était déjà le cas avec les autres expositions au Musée Art Ludique (Art des Super-Héros Marvel et des studios Aardman, par exemples), il y a un gros problème dans la conception du musée : en effet, les premières salles sont généralement les plus fournies en pièces et en œuvres, or les salles sont étriquées et petites, alors qu’à l’inverse les salles vers la fin sont beaucoup plus grandes et dégagées. Certes, lors que nous y sommes allés, il y avait beaucoup de monde. Il y a inévitablement des bouchons et les visiteurs piétinent pas mal avant de pouvoir accéder aux dessins et aux croquis qui sont exposés. La disposition des salles sur Pinocchio ou Fantasia est par exemple assez mal pensée : on ne comprend pas dans quelle sens il faut faire la visite et on se retrouve coincés au fond de la salle sans pouvoir en sortir facilement.

L’autre problème c’est que s’il y a beaucoup de choses à voir au début (dans de petites salles, donc), la fin de l’exposition peut s’avérer décevante : l’utilisation d’ordinateurs réduit malheureusement le nombre de croquis et de tableaux. On a donc des reproductions d’œuvres faites à l’ordinateur mais peu d’originaux. Il y a un manque d’équilibre en terme de contenus entre le début et la fin. D’autant plus qu‘il manque beaucoup d’œuvres majeures : toute une grosse partie sur les années 1970 et du début des années 1980 est absente de même que certains grands classiques comme Cendrillon, Robin des Bois, Bernard et Bianca ou encore Aladdin  (avec la Petite Sirène) qui a marqué le grand retour des studios Disney sur le devant de la scène.

Enfin, même si j’adore les expositions de ce musée, il faut avouer que le Musée Art Ludique est vraiment très cher : 16.50 € en plein tarif et 11 € pour les enfants de 4 à 12 ans, on se retrouve à payer 55 € pour une famille de deux enfants, d’autant qu‘il n’y a pas grand-chose pour les gamins : aucun guide thématique à leur destination ou d’audio-guide dédié. C’est dommage de ne pas faire cet effort quand le sujet de l’exposition s’y prête aussi facilement.

Malgré tous ces reproches, c’est une exposition que j’ai aimée (alors que je m’attendais à être déçu). Elle n’est pas parfaite, elle aurait pu être plus complète, elle pourrait faire des efforts pour le jeune public, mais les œuvres sont tellement belles que je peux pardonner ces lacunes. Il faut dire que ce musée arrive à  m’attirer à chaque nouvelle exposition alors que j’ai toujours les mêmes critiques à lui faire.

Publicités

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s