« Star Wars Rebels » – Vador t’es foutu, les Rebelles sont dans la rue !

S’il y a bien quelque chose à laquelle personne n’a pu échapper à la fin de l’année 2015, c’est bien le retour en fanfare de Star Wars au cinéma. Alors que le Réveil de la Force, le 7e film de la saga, fait un carton historique (et mérité de mon point de vue), on croule sous les produits dérivés allant du cartable au gel douche en passant par les slips et les assiettes en carton à l’effigie des nouveaux personnages, sans oublier les très classiques jouets et livres sur la saga. On est à la limite de la saturation et pourtant…

L’univers nous est familier surtout pour les gens de ma génération qui ont grandi avec le mythe. J’ai lu des romans et des comics, j’ai visité les deux expositions qui ont eu lieu à Paris en 2005 et en 2014, j’ai fait du jeu de rôles dans cet univers et j’ai joué aux différents jeux vidéo (dont l’excellent Knights of the Old Republic 2 qui a récemment occupé quelques une de mes soirées), sans oublier tous les Legos qu’on collectionne avec Fiston. Bref, je l’avoue sans honte : oui, je suis un grand fan de l’univers créé par George Lucas (même si j’ai encore du mal à lui pardonner la Prélogie). Et c’est tout naturellement que j’ai voulu transmettre mon enthousiasme à mes enfants.

Fiston connaissait déjà un peu l’univers et la plupart des personnages sans avoir vu une image des films. Et bien qu’on lui ait montrer la trilogie originale, le véritable contact avec Star Wars s’était fait surtout par les jouets.

Même si je regrette une certaine remise à zéro de l’univers depuis le rachat de la licence par Disney (supprimant quasiment tout l’univers étendu), cela a au moins de le mérite de créer de nouvelles portes d’entrée pour les enfants d’aujourd’hui, à commencer par le dessin animé Star Wars Rebels, dont il sera question ici.

RebelsPoster

Fiche technique

Star Wars Rebels est une série d’animation américaine, réalisée en CGI. Elle est produite par Lucasfilm Animation, qui avait produit auparavant les deux précédentes séries d’animation de Star Wars, en 2003 Star Wars : Clone Wars de Genndy Tartakowsky (Samourai Jack, le Laboratoire de Dexter) et Star Wars : The Clone Wars, la série animée en CGI de 6 saisons, entre 2008 et 2013 (actuellement disponibles sur Netflix).

CloneWarslogo Poster_de_The_Clone_Wars_le_film

Star Wars Rebels est créé par Dave Filoni (qui avait déjà supervisé The Clone Wars), par Simon Kinberg (scénariste et producteur à qui on doit les derniers films des X-Men, les Quatre Fantastiques, Abraham Lincoln chasseur de vampires ou encore les Sherlock Holmes de Guy Ritchie) et  par Carrie Beck, directrice stratégique du contenu créatif chez Lucasfilm et l’une des quatre gardiennes du Lucasfilm Story Group qui veille à la cohérence de l’univers.

Rebels-Cover

L’épisode pilote les Prémisses d’une Rébellion (Spark of Rebellion en VO) a été diffusée pour la première fois sur Disney XD le 3 octobre 2014 aux USA et le 19 octobre en France, également sur Disney XD, avant d’être sur France 3 puis France 4 quelques mois après. Cet épisode pilote avait aussi été mis à disposition gratuitement sur Youtube, à l’époque.

Cette série compte pour le moment 2 saisons avec 14 épisodes pour la 1ère saison et 22 épisodes sont prévus pour la saison 2. Chaque épisode dure environ 22 minutes (sauf les épisodes spéciaux qui font le double). Enfin une saison 3 a été annoncée pour 2016.

S’agissant d’une très grosse production, Star Wars Rebels fait partie du haut du panier : bien réalisée, fluide et dynamique, cette série bénéficie du savoir-faire de Lucasfilm.

Et ça se ressent dans sa belle réalisation, fluide et dynamique mais également dans sa direction artistique.

Star-Wars-Rebels-finale-7

On retrouve les Stormtroopers (légèrement différents de ceux qu’on connait), mais aussi les différents extra-terrestres qu’on a pu voir dans les 6 films. Les vaisseaux de la série sont souvent des prototypes de ceux qu’on voit dans les films originaux. Et c’est plutôt bien fait et cohérent.

wolf104_01341.sca120

Surtout, Star Wars Rebels reprend quasiment traits pour traits certains concepts et personnages que l’illustrateur Ralph McQuarrie avait créés pour la première trilogie. Mais pas uniquement : l’utilisation des couleurs, les traits assez fins et anguleux rappellent également ses dessins préparatoires.

mcquarrie_earlystarwars_520

Il s’agit ici des premiers concepts pour les personnages de Star Wars. On remarque déjà que Zeb et Chopper viennent des concepts de Chewbacca et de R2-D2.

Le casting est de qualité pour la VO : ainsi retrouve-t-on par exemple Freddie Prinze Jr dans le rôle de Kannan ou encore Jason Isaacs dans le rôle de l’Inquisiteur. Sans parler des guest-stars comme Anthony Daniels qui reprend son rôle de C3-PO dans un épisode, Billy Dee Williams dans le rôle de Lando, Frank Oz en Yoda ou encore James Earl Jones qui revient dans le rôle de Dark Vador pour les acteurs connus de la saga.

sw_rebels_season2_gall_5

Mais je connais avant tout la VF qui est plutôt bonne avec de très bons comédiens de doublage. Il y a Antonio Lo Presti (Pierre dans Pokémon ou Mike des Power Rangers Samourai) dans le rôle d’Ezra,  Mathieu Moreau puis Nicolas Matthys  dans le rôle de Kanan, Carole Bailien, la voix de Naruto Uzumaki, dans le rôle de Hera, Olivier Cuvellier (Captain America dans Avengers Rassemblement, Jiraya dans Naruto) dans le rôle de Zeb et Mélanie Dermont (Martha Jones dans Doctor Who, Rainbow Dash dans My Little Pony, Friendship is magic) dans le rôle de Sabine.

Histoire

Quatorze ans après l’Épisode 3, la Galaxie connait l’une de périodes les plus sombres de son histoire : la République est tombée et à la place un Empire galactique sème la terreur et les rares Jedi qui ont survécu à la Purge sont traqués par les forces impériales.

582x327xstar_wars_rebels_saison_1_3.jpg.pagespeed.ic.lHDmVtuOac

Pourtant un petit groupe d’individus s’oppose à l’oppresseur. Il s’agit de l’équipage d’un cargo, le Ghost, composé de 5 membres : Kanan Jarrus, un ancien padawan qui a survécu à l’Ordre 66, Hera Syndulla, une Twi’lek propriétaire et pilote du Ghost, Sabine Wren, une Mandolorienne, Garazeb Orrelios (surnommé Zeb), un guerrier Lasat et C1-10P (alias Chopper), un astromech au mauvais caractère. Ils font la connaissance d’un jeune voleur, Ezra Bridger, qui s’avère sensible à la force.

sw_rebels_season2_gall_3

Aidant régulièrement les habitant de Lothal, une planète lointaine accablée par une garnison impériale, et combattant les troupes impériales menées par l’Agent Kallus, l’équipage du Ghost allume la première étincelle d’une future Rébellion.

Rebelspropaganda

Il y avait eu une promo virale à base de fausses affiches de propagandes comme celle-ci.

Star Wars Rebels est une série feuilletonnante dont chaque épisode a des répercussions sur les suivants. On suit donc les aventures de l’équipage mené par Kanan depuis leur rencontre avec Ezra.

star-wars-rebels-trailer-stormtroopers

Star Wars Rebels se passe dans une période qui n’a jamais été traitée officiellement, dans une période sombre où l’Empire est toute puissante : ses Inquisiteurs traquent les derniers Jedi à travers la galaxie et tandis que ses Agents spéciaux tentent d’étouffer toutes les tentatives d’opposition. Mais c’est également à cette période que la Rébellion va naître, s’organiser et amener aux événements du film, Un Nouvel Espoir.

1017093-watch-extended-trailer-star-wars-rebels

Contrairement à la Prélogie, pour laquelle la fin était connue d’avance, il est pour l’instant difficile de savoir comment Star Wars Rebels va s’achever tout en restant cohérent avec le Canon, l’univers officiel, dont ce dessin animé fait partie.

La grande originalité et le principal intérêt de cette série sont justement de voir comment les liens seront faits. Cette série se situe enffet  dans l’univers de Star Wars, instauré par les films mais aussi par la précédente série animée The Clone Wars, écrite et réalisée par une grosse partie de la production. On retrouve donc en toute logique beaucoup de personnages connus des films (dont un grand asthmatique qui aime s’habiller en noir) comme dans du précédent dessin animé. Au delà du fan service, c’est plutôt sympa de revoir justement ces têtes connues. Et même si on ne les connait pas toutes (notamment celles de The Clone Wars), c’est rarement gênant pour la compréhension de l’histoire.

Star-Wars-Rebels-finale-9

Personnages

  • Ezra Bridger

sw_chi_rebels_source_ezra

Ezra est le personnage central de la série. C’est à travers lui qu’on va vivre les aventures de ces proto-rebelles. C’est un jeune orphelin (humain) âgé de 14 ans au début de la série et qui est ironiquement né le même jour que la naissance de l’Empire. On apprendra plus tard que ses parents sont de très importants opposants, même pour l’instant on ignore leur histoire.

SW_CI_220x363_ezraOriginaire de Lothal, il vivote de petits larcins jusqu’au jour où il croise la route de la bande menée par Kanan.

Cette rencontre lui fait prendre conscience qu’il peut aider les gens et combattre l’Empire.

Très vite, Ezra va apprendre qu’il est sensible à la Force et va commencer son entraînement pour être un Jedi avec Kanan.

Ezra a au début une sorte de fronde laser mais au cours de la série, il se construit un sabre laser très spécial qui peut servir aussi de blaster (et qui n’est pas sans rappeler l’arme que porte Ulysse dans Ulysse 31).

17

Son nom de code est « Spectre 6 ».

  • Kanan Jarrus

sw_chi_rebels_kanan

Sous ses airs de contrebandier je-m’en-foutiste et quelque peu égoïste, se cache en réalité un ancien Padawan qui a survécu à l’Ordre 66, qui a décimé la quasi-totalité des Jedis. De son vrai nom Caleb  Dume, il se cache depuis la mort de son maître, la Jedi Depa Billaba.

Il ne sert plus de ses pouvoirs de Jedi, ni de son sabre laser qu’il a démonté.

SW_CI_rebels_kananSa rencontre avec Hera Syndulla, pilote et propriétaire du vaisseau de transport Ghost, va l’amener à combattre l’Empire, à coups de vols de matériel ou de sabotages.

Et c’est tout naturellement qu’il va servir de mentor à Ezra quand on découvre ses prédispositions à la Force, malgré la formation inachevée de Kanan.

Même s’il rechigne parfois à s’opposer directement à l’Empire, Kanan est le leader de la bande.

Son nom de code est « Spectre 1 »

  • Garazeb « Zeb » Orrelios

sw_chi_rebels_zeb

Zeb est un Lasat, dont la planète Lasan a été l’une de premières à s’être opposées à s’opposer à l’Empire et qui a été détruite en représailles.

Il faisait partie de la Garde d’Honneur de Lasan, dont il a gardé l’arme traditionnelle, le Bo-Rifle, un fusil qui se déplie pour former un bâton pour le combat au corps-à-corps.

SW_CI_rebels_zebMalgré son caractère un brin bourru et son aspect effrayant, Zeb est d’une grande droiture morale et d’une très grande intelligence.

C’est également un excellent combattant et un très bon stratège qui se retrouve très souvent en première ligne sur le terrain.

Son nom de code est « Spectre 4 ».

Il faut signaler que Zeb a été le concept initial pour le personnage de Chewbacca.

  • Hera Syndulla

sw_chi_rebels_hera

Hera est une Twi’lek, propriétaire et pilote attitrée du Ghost.

Pour des raisons qui aux moments où j’écris cet article sont inconnues, Hera est farouchement opposée à l’Empire. C’est en effet sous son impulsion que son équipage mène cette guérilla contre la garnison impériale sur Lothal. Elle sert également de contact avec la Rébellion.

SW_CI_rebels_heraSelon Kanan, Hera est l’une des meilleures pilotes de cette galaxie, capable de manœuvrer le Ghost comme personne.

Par son côté calme et quasi-maternelle, elle est le ciment du groupe et elle a la confiance de tout l’équipage.

Les fans de romance constateront qu’elle entretient une relation très spéciale avec Kanan.

Son nom de code est « Spectre 2 ».

  • Sabine Wren

sw_chi_rebels_source_sabine

Sabine est une Mandalorienne, une guerrière redoutable armée de paire de blasters et d’une armure mandalorienne (un peu comme celle de Boba Fett) personnalisée.

SW_CI_rebels_sabineMais Sabine a avant tout une âme d’artiste. Mais sa conception de l’art passe généralement par des explosifs et des bombes de peinture.

Les tags qu’elle laisse derrière elle sont des signatures. De même que les graffitis sur son armure ou ses cheveux qui changent régulièrement de couleurs.

Son agilité et ses compétences lui valent d’être désignée pour les missions de reconnaissance, de sabotage et de soutien.

Son nom de code est « Spectre 5 ».

  • C1-10P « Chopper »

sw_chi_rebels_chopper

Chopper est un astromécano avec un très mauvais caractère : paresseux, bougon et caractériel, il n’en est pas moins compétent et indispensable au groupe.

SW_CI_rebels_chopper

Comme la plupart des astromécanos, Chopper ne s’exprime qu’à base de bips et de cliquetis que seule Héra comprend parfaitement, bien que les autres membres du Ghost (à l’exception de Zeb) semblent pouvoir communiquer avec lui.

Son nom de code est « Spectre 3 ».

Son design est basé sur l’un de ceux Ralph McQuarrie a créés pour R2-D2.

  • L’Agent Kallus

sw_chi_rebels_source_kallus

Kallus est un agent du BSI, le Bureau de la Sûreté impériale, dont le but est de traquer les rebelles.

SW_CI_220x363_kallusAvant d’être en poste sur Lothal, Kallus a participé aux massacres sur Lasan, la planète de Zeb, dont il a gardé un bo-rifle ramassé sur le cadavre d’un Garde d’honneur Lasat qu’il a tué.

C’est un antagoniste récurrent de la bande qui malgré ses défaites est particulièrement retors et teigneux.

  • L’Inquisiteur

sw_chi_rebels_inquisitor

L’Inquisiteur est le principal antagoniste dans la première saison de Star Wars Rebels.

SW_CI_rebels_inquisitorAprès que l’Agent Kallus a appris qu’un Jedi se cache parmi les rebelles de Lothal, un Inquisiteur est dépêché pour le retrouver et l’éliminer.

En effet, l’Inquisition est un groupe de l’Empire dont le but est de traquer et détruire les Jedis et tout être sensible à la Force.

L’Inquisiteur est probablement le personnage le plus impressionnant et charismatique de la série. Et bien qu’il ne soit ni un Sith, ni un Jedi, l’Inquisiteur possède des pouvoirs de la Force et c’est un adepte du combat au sabre-laser. Le sien est un double sabre laser rond, dont les lames peuvent tourner.

  • Ahsoka Tano

sw_chi_rebels_source_ahsoka

*SPOILERS*

On découvre à la toute fin de la première saison que Fulcrum, le contact régulier d’Héra dans la Rébellion, est en réalité Ahsoka Tano, où elle apparaît après avoir aidé le groupe à s’échapper.

SW_CI_220x363_ahsokaPour ceux qui ont suivi The Clone Wars, Ahsoka est loin d’être un personnage sorti de nulle part.

C’est en effet la padawan d’Anakin Skywalker, qui à la fin de The Clone Wars a quitté l’Ordre Jedi. Ce qui explique qu’elle n’ait pas été tuée par l’Ordre 66.

Bien que n’étant plus une Jedi, Ahsoka a gardé deux sabres lasers et ne semble pas avoir trop perdu ses pouvoirs.

Ahsoka devient un personnage récurrent et important dans la saison 2.

  • Dark Vador

sw_chi_rebels_source_vadar

*SPOILERS *

Le terrifiant Seigneur Sith, qu’on ne présente plus, est présent dans Star Wars Rebels.

SW_CI_220x363_vadarC’est notamment lui qui envoie le Grand Inquisiteur pour traquer les rebelles au début de la série.

Après la défaite de ce dernier, Dark Vador et le Grand Moff Tarkin viennent en personne sur Lothal pour écraser la rébellion, réussissant à blesser une bonne partie de l’équipage du Ghost et retourner l’opinion et le peuple de Lothal contre les héros.

Vador y apprend également que l’apprentie d’Anakin Skywalker est en vie et va envoyer de nouveaux Inquisiteurs pour l’éliminer ainsi qu’Ezra et Kanan qui n’ont échappé que de justesse à leur confrontation contre l’effrayant Dark Vador.

Pour prolonger le voyage

Pour les fans enthousiastes de cette série, il y a pas mal de moyens pour patienter entre deux épisodes ou deux saisons.

1 – Les DVD

Tout d’abord, un coffret réunissant la première saison est sorti en DVD depuis le mois d’octobre 2015.

En plus d’avoir la VOSTF, ce coffret propose des petits bonus : des petits reportages sympas mais pas indispensables sur les coulisses des épisodes (les Rebels Recon qu’on peut aussi trouver sur Youtube sur la chaîne officielle), ainsi qu’un résumé d’une vingtaine de minutes de la saison 1 et les premières images de la saison 2. C’est peu, avouons-le !

D’autant qu’il n’y a malheureusement pas les courts-métrages qui introduisaient les personnages pourtant présents dans les blu-rays allemands ou anglais.

Mais ces DVD ont le mérite de ne pas être très chers.

2 – Les comics

Les fans plus âgés pourront se plonger dans des comics. Il existe, en effet, une très bonne série de comics, intitulée Kanan le Dernier Padawan, sur le passé de Kanan, où on apprend comment il a survécu à l’Ordre 66 et comment il est devenu contrebandier.

Ces excellents comics sont dessinés par Pepe Larraz et écrits par Greg Weisman (notamment l’un des créateurs du fabuleux Gargoyles, de Spectacular Spider-Man ou du mésestimé Young Justice, mais surtout producteur exécutif sur Star Wars Rebels).

Parmi les nombreux nouveaux comics Star Wars (publiés par Marvel aux USA et Panini Comics en France), Kanan est probablement la meilleure surprise. Si vous avez aimé la série animée, cette série (en cours à l’heure où j’écris l’article) est vraiment intéressante et plutôt palpitante à lire. A recommander !

img_comics_9462_kanan-le-dernier-padawan-tome-1

3 – Les Legos

Enfin, si vous me suivez sur Instagram ou Twitter, vous devez probablement connaitre ma passion pour les petites briques ! C’est pourquoi j’aimerais dire quelques mots sur les sets de Lego Star Wars Rebels plutôt cools et sympas.

Chez nous, on en a quelques uns, notamment le TIE Advanced Prototype de l’Inquisiteur (la mini-fig est splendide !), qui m’appartient et que je prête à Fiston. Ce dernier avait le Phantom, la petite navette qui se rattache au Ghost, le gros vaisseau qu’il a eu pour Noël. Et Fiston devrait avoir pour son anniversaire l’Imperial Assault Carrier, un vaisseau de transport impérial que j’ai hâte de monter.

Ces vaisseaux emblématiques de la série sont vraiment jolis et bien réalisés (bien que le Ghost soit un peu fragile avec des ailes qui se détachent trop facilement). Mais surtout ils sont livrés avec de très belles mini-figurines (j’adore celles de l’Inquisiteur, de Hera et de Zeb et j’ai hâte d’avoir celle de Sabine).

Mais surtout depuis le début de l’année, la plupart de ces vaisseaux ont été déclinés en micro-fighters, des versions plus petites et plus abordables (en général entre 10 € et 13 €, selon la boutique), parfaites pour les anniversaires des copains (vous me remercierez !). Notamment avec un mini-Ghost trop choupi ainsi qu’un bébé Wookie Gunship pour lequel j’ai craqué.

Personnellement, j’attends de voir les nouveaux sets basés sur la saison 2 et j’espère très fort avoir une mini-figurine d’Ahsoka !

 Avis

Il m’est assez difficile de donner un avis objectif sur Star Wars Rebels qui est clairement une série faite pour moi. Comme je l’ai signalé, je suis un très grand fan de l’univers créé par George Lucas. Et ce dessin animé sait très bien en jouer pour me faire vibrer : héroïsme, combats spatiaux, sabres lasers, il ne manque rien !

Star-Wars-Rebels-finale-5

Certes, le charac-design est assez étrange et inégal : les humains font très cartoons avec des visages  parfois moches étranges (Ezra a par exemple un nez assez bizarre et aplati), alors que quand il s’agit d’extra-terrestres, ils sont plus fins et plus travaillés.

Mais on retrouve tout l’univers graphique de Star Wars avec ses vaisseaux spatiaux très détaillés, ses Stormtroopers ou ses créatures bizarre. Il y a un vrai travail sur les décors que je trouve splendides et détaillés.

La direction artistique fortement inspirée de l’œuvre de Ralph McQuarrie est d’une grande cohérence et donne vraiment l’impression de se retrouver dans les films.

reb_ia_31331

Il faut aussi signaler que c’est bien réalisé, très fluide avec de très belles scènes d’actions : les combats aux sabres lasers sont superbes et lisibles tandis que les combats spatiaux sont absolument épiques.

Rebels-concept1_lg

De même, la musique reprenant la partition de John Williams ainsi que les effets sonores sont tous excellents et jouent beaucoup dans l’immersion.

La série n’est pas avare en clins d’œil et en références : outre les designs abandonnés que j’ai déjà évoqués, on retrouve des vaisseaux ou des plans emblématiques de la saga mais aussi en guest-stars des personnages connus comme Obi-Wan Kenobi, Yoda, Lando Calrissian, mais aussi le Grand Moff Tarkin ou encore les Laurel et Hardy de la saga, C3-PO et R2-D2. Et bien sûr Dark Vador et Ahsoka Tano.

582x327xstar_wars_rebels_saison_1_2.jpg.pagespeed.ic.xqj5Bd6AhE

Pourtant, comme je l’ai signalé précédemment, Star Wars Rebels ne se complait pas uniquement dans le fan service. Les aventures d’Ezra, de Kanan et des autres sont inédites, plutôt intéressantes et bien écrites. Il s’agit de découvrir une nouvelle histoire et de nouvelles aventures.

Outre les séquences d’émotions et les moments épiques, cette série met en scène des personnages attachants, avec pour chacun une histoire et une épaisseur psychologique surprenantes.

star-wars-rebels-crew-2400x1200-382692499971

Certes, ça reste un dessin animé estampillé Disney, donc relativement aseptisé. On pourra lui reprocher de ne pas être assez mature. Mais il n’empêche qu’il y a des scènes assez dures même si elles ne sont pas montrées frontalement. Si certains épisodes du début peuvent sembler assez légers, d’autres sont en revanche très sombres. Sans parler du fait que les personnages principaux passent leur temps à fuir devant l’Empire.

Les apparitions terrifiantes de l’Inquisiteur ou de Dark Vador ont en outre beaucoup impressionné mon fils.

Star-Wars-Rebels-finale-3

Ce dernier est sans surprise totalement fan de cette série qu’il a suivie avec beaucoup d’enthousiasme. Ce sera, à mon avis, avec ses Legos, son premier vrai souvenir de Star Wars, même s’il a depuis vu les films originaux. Et pour les enfants de son âge, ce sera probablement la même. Pour ma part, en vieux fan, je l’avoue, je suis totalement client ! Et les différentes bandes-annonces de la saison 2 font sacrément envie.

p11761869_b_v8_aa

S’agissant de Star Wars, j’ai bien conscience que je suis loin d’avoir tout dit dans mon article et qu’il y aurait tellement de choses à ajouter. Mais n’hésitez surtout pas à en parler dans les commentaires !

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Star Wars Rebels » – Vador t’es foutu, les Rebelles sont dans la rue ! »

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s