« Houdini, Comment le petit Harry devint le grand Houdini » – La bonne surprise de Noël

La fin d’année est une période riche pour les enfants et les grands qui voudraient avoir les yeux carrés. Entre les épisodes spéciaux et les inédits, le choix est vaste parmi les programmes de Noël. J’ai pour ma part eu la chance de voir l’un d’entre eux en exclusivité.

En effet, le 23 novembre dernier, j’ai été invité au Cinéma des Cinéastes à la Place de Clichy à Paris à assister avec mon fils à l’avant-première d’un dessin animé inédit : Houdini ou comment le petit Harry devient le grand Houdini.

HOUDINI-AFFICHE

Dans une très bonne ambiance et parmi de très nombreux enfants, nous avons pu voir en exclusivité un Spécial TV dont la diffusion est prévue pour le 27 décembre à 10h25 sur France 3 et dont on peut voir la bande annonce ci-dessous :

Fiche technique

Houdini est donc un Spécial TV réalisé et produit par Dandelooo (qui distribue en France les excellents Milly Miss Questions ou les Kiwi), avec la participation de France Télévisions, la RTBF, de Walking the Dog et de 2 minutes.

Ce téléfilm est réalisé par Cédric Babouche, illustrateur (il a notamment signé la BD Le Chant du Signe au Lombard avec Xavier Dorison et Herzet au scénario) mais également réalisateur, directeur artistique qui a travaillé, entre autres, avec Rintaro sur Yona la Légende de l’oiseau-sans-aile. A noter qu’il sera réalisateur sur la série TV Ernest et Célestine produit pour France 5. Cédric Babouche a par ailleurs gentiment répondu à quelques questions par mail que vous pouvez lire dans le bonus à cet article.

Houdini est un téléfilm d’une durée de 52 minutes avec une très jolie animation 2D. Globalement la partie graphique est très réussie avec des charac-designs un peu old school qui rappellent beaucoup les dessins animés japonais des années 80, notamment les personnages de Leiji Matsumoto ou encore de Hayao Miyazaki. L’univers et le New York de la fin du 19e siècle un peu fantasmé évoquent également un peu l’imaginaire steampunk des jeux vidéo Professeur Layton, dont je suis très fan. Des inspirations parfaitement assumées par le réalisateur.

houdini007

Quant aux décors, ils sont absolument superbes (malgré quelques anachronismes assumés aussi), à la fois détaillés et vivants.

houdini009

La musique est d’ailleurs dans la même veine que Professeur Layton, avec des sonorités de boîtes à musique très agréables. Les doublages sont réussis, avec des voix déjà entendues ailleurs.

Techniquement, à part peut-être quelques plans en 3D trop visibles, Houdini est carré et irréprochable.

Histoire

Nous suivons donc les aventures de Harry, un jeune garçon, fils de fermier et passionné par la magie, celle avec des colombes qui sortent des manches et des lapins des chapeaux. Alors qu’il rêve d’être célèbre et de remplir des salles de spectacle, très vite il prend conscience qu’il lui faudra quitter son petit village, s’il veut progresser et évoluer.

houdini005

Harry et son père

Une opportunité se présente avec le grand concours de magie pour l’inauguration de la Statue de la Liberté à New York. Mais il faut que le prétendant soit inscrit et adoubé par un magicien professionnel et reconnu. Lorsque le grand magicien Tesla est de passage avec sa nièce Beth et Amrold, le robot à tout faire de Tesla, Harry saisit l’occasion pour les impressionner et les accompagner à New York.

Mais ce n’est que le début d’une aventure riche en rebondissements et d’actions, avec l’apparition de Geoffrey, un rival talentueux et de Sinheart, un mystérieux magicien qui a des vues sur Harry dès son arrivée chez Tesla.

Personnages

  • Harry

Futur Houdini le plus grand magicien de tous les temps, Harry est pour l’instant un jeune garçon de 12 ans qui rêve d’être magicien. Doué et travailleur, Harry est également un garçon courageux qui sait reconnaître ses erreurs et les réparer. Et lorsqu’il s’apercevra que le côté obscur est plus rapide et plus tentant, il saura faire le bon choix et ne pas s’éloigner de la voie lumineuse.

harry

Artworks de Harry

Inspiré du vrai personnage historique, les auteurs ont dans ce dessin animé profité des trous dans l’histoire et la jeunesse de Harry Houdini pour construire ce personnage. Le vrai Houdini est né en Hongrie et non aux États-Unis comme dans le dessin animé, par exemple.

Graphiquement Harry fait beaucoup penser à Tetsuro, le personnage principal de Galaxy Express 999, avec sa mèche qui lui cache l’œil.

  • Tesla

Tesla est un très grand magicien qui se fait rare depuis des années. Mystérieux et paranoïaque et pour cause, c’est également un inventeur de génie dont les recherches peuvent être dangereuses entre de mauvaises mains. Impressionné par le talent inné de Harry, il accepte de le prendre sous son aile et de l’entraîner pour le Grand Concours de Magie.

dandelooo_little_houdini_10

Évidemment inspiré de Nikola Tesla, celui dont Edison a piqué tous les brevets, ce personnage est le mentor de Harry. Aux dires de Cédric Babouche, pour former un génie, il fallait quelqu’un d’encore plus génial et le choix de Tesla lui a paru évident.

Graphiquement, avec sa petite moustache et son complet blanc, Tesla me rappelle un peu le Professeur Moriarty du dessin animé italiano-japonais Sherlock Holmes, mais aussi Lupin (ou Edgar en VF) dans sa façon de bouger et son allure dégingandée.

Sinon, les fans de jeux vidéo auront reconnu la voix française du fameux Professeur Layton.

  • Beth

Nièce de Tesla, Beth est une artiste et une excellente dessinatrice à l’imagination débordante. D’une nature casse-cou, elle commente à voix haute ce qu’elle fait à la façon d’un roman d’aventures. Sa vision artistique et son génie créatif vont beaucoup aider Harry dans ses tours.

beth

Beth est un personnage inspiré de Bess Raymond, la femme de Harry Houdini.

  • Amrold

Automate créé et inventé par Tesla, Amrold est principalement obsédé par la cuisine et plus particulièrement par les cookies qu’il cuit dans son ventre qui sert aussi de four. C’est un robot de dessin animé, dans la mesure où il est doué d’intelligence, de paroles et de bras et jambes qui s’allongent plus ou moins à volonté. C’est la caution comique du dessin.

amrold

Pour les connaisseurs, il a piqué le chapeau haut-de-forme et les vêtements du Professeur Layton.

  • Geoffrey

Fils d’un magicien célèbre, Geoffrey est lui-même un jeune magicien talentueux bien que très arrogant. Il participe aussi au Grand Concours de magie et apparaît comme le candidat favori.

geoffrey

Avis

Comme vous avez dû déjà le remarquer, j’ai été plutôt emballé par ce dessin animé, qui malgré sa durée (52 minutes), avait captivé le public de jeunes enfants surexcités durant l’avant-première. Sans parler des réactions à la sortie qui étaient très enthousiastes (pas uniquement à cause du buffet et des petits canapés).

Plus sérieusement, la partie visuelle rend ce dessin animé unique et attachant : les couleurs chaudes, un peu sépia et l’univers steampunk sont plaisants. Les personnages, au-delà de l’hommage aux dessins animés japonais des années 70-80, sont graphiquement très réussis.

L’histoire, si elle peut s’avérer un peu longue dans sa phase d’exposition, tient en haleine, surtout sur le dernier tiers et devient un véritable film d’aventures. La scène finale est un beau moment de bravoure, notamment.

Alors que le fait de s’inspirer de personnages ayant réellement existé était assez, à mon avis, un peu casse-gueule, les scénaristes en ont tiré profit pour créer des personnages intéressants et attachants. Certes il ne faut pas s’attendre à un documentaire historique ou une biopic fidèle. Ce n’est pas le but de ce dessin animé, qui en outre traite de la magie d’une façon assez honnête : quelles que soient les machines extravagantes qu’on peut voir ici, les tours de magie ont toujours un truc et peuvent être expliquées. Je trouve que ça rend la magie d’autant plus passionnante et intéressante.

houdini010

Mais ce que j’aimerais souligner c’est que l’univers créé a un énorme potentiel, on sent clairement que les auteurs ont pleins d’idées. D’après le site de Dandelooo, une série TV est dans les cartons et le succès de ce spécial TV est l’une des conditions pour son développement. Et pourquoi pas des projets transmédia comme des livres ou des jeux vidéo. Si ces projets sont aussi réussis et aussi enthousiasmants, je signe tout de suite !

Advertisements

10 réflexions au sujet de « « Houdini, Comment le petit Harry devint le grand Houdini » – La bonne surprise de Noël »

  1. Ping : [Bonus] « Houdini  – Interview de Cédric Babouche | «Tu auras les yeux carrés

  2. Ping : [Blog] Première bougie | Tu auras les yeux carrés

  3. Ping : « Yétili  – La « Grande Librairie  pour les petits | «Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s