« LoliRock » – Magical Girls à la française

Si vous êtes des habitués de Ludo le matin sur France 3, vous avez dû voir, depuis quelques semaines, la campagne de teasing pour une toute nouvelle série animée, sur laquelle France 3 semble beaucoup miser. On a pu voir dans un premier temps un clip vidéo, où trois jeunes filles chantent et se trémoussent sur scène avec moults effets pyrotechniques. Ce clip se termine avec ce titre mystérieux : LoliRock ! Ce n’est qu’avec la première bande-annonce qu’on en voit un peu plus sur cette série qui lorgne très fortement sur un type très particulier de dessins animés japonais : le genre du magical girl !

lolirock02

Fiche technique

LoliRock est un dessin animé français réalisé par Marathon Media, un studio français d’animations à qui on doit Totally Spies. Ce studio fait lui-même partie d’un immense groupe audiovisuel indépendant (effet le 3e mondial) Zodiak Media, dont le siège social se trouve à Paris. Ce dernier produit par le biais de ses filiales de nombreux dessins animés (Le Ranch, le Marsupilami ou encore Zack & Quack), des émissions françaises telles que Fort Boyard ou le Grand Journal, mais ainsi que des séries télé comme Sous le Soleil ou encore Being Human ou Wallander.

Comme pour la plupart des séries qu’elle diffuse, France Télévisions participe à la production ainsi que Walt Disney Company France. LoliRock est en effet un très gros projet qui d’après ce que j’ai pu lire s’élèvent à 22 millions de dollars.

Ce dessin animé a été imaginé par David Michel, le créateur notamment des Totally Spies, et par Jean-Louis Vandestoc (qui a travaillé sur Monster Buster Club ou Rekkit qu’on pouvait voir sur TF1 puis sur Gulli) qui le réalise. On retrouve aux scénarios pas mal d’auteurs confirmés qui ont déjà travaillé soit avec Marathon Media, soit avec Disney, comme Madellaine Paxson qui avait participé à Pierre Lapin, Kim Possible ou à la série Lilo & Stitch.

Il s’agit d’un dessin animé en animation 2D faite par ordinateur. Les dessins sont assez particuliers avec un charac-design très manga dont on sent l’inspiration venant des séries japonaises comme Sailor Moon. Je ne suis pas très fan du rendu trop flashy à mon goût, mais l’animation est fluide et cohérente.

lolirock_06

Pour les connaisseurs, visuellement, les héroïnes peuvent aussi rappeler un peu Magic Knight Rayearth de Clamp.

Alors que je suis en général plutôt bon public, je trouve que le doublage est malheureusement décevant. Si la doubleuse de l’héroïne est plutôt convaincante, c’est loin d’être le cas des autres comédiens de doublage qui cabotinent et en font des tonnes.

La musique et les chansons jouent un rôle primordiale dans ce dessin animé. Pour ma part, ce n’est absolument pas ma tasse de thé, mais la chanteuse (c’est une certaine Yasmin Shah qui est créditée) a plutôt une jolie voix. La musique et les chansons sont composées par Norbert Gilbert plus connu pour avoir fait le générique du 28 minutes d’Arte, des jingles pour NRJ12 ou encore le générique du Petit Journal sur Canal+.

Mais bon, à mes oreilles, c’est surtout ce qu’on appelle très péjorativement de la soupe avec des paroles qui parlent d’amitié et à quel point c’est super génial d’être une chanteuse. Les auteurs parlent pour leurs inspirations de Kate Perry, de One Direction ou encore de la K-Pop. A ma décharge, j’avoue que je suis totalement hermétique aux chansons qui j’en suis sûr feront un tabac auprès du jeune public visé. Cela dit, ça a l’air d’être efficace, je me suis surpris à siffloter la chanson titre plusieurs jours après avoir vu l’épisode.

Cette série compte pour le moment une saison de 52 épisodes. Il s’agit d’un format de 26 minutes par épisode. La première diffusion est prévue pour le samedi 18 octobre (soit le week-end qui suit la mise en ligne de cet article). Mais j’ai pu voir en exclusivité deux épisodes dont le pilote. C’est peu mais ça permet de se faire une petite idée de cette série, dont les bases et les enjeux sont posées dès le premier épisode.

Ce que je trouve le plus impressionnant avec ce dessin animé, c’est l’immense dispositif mis en place pour accompagner la sortie de cette série : un site officiel/blog, une page Facebook, un compte Twitter ainsi qu’une chaîne Youtube sont déjà ouverts. Viendront une chaîne Dailymotion, une page Pinterest et un compte sur Instagram. Les producteurs ont décidé de mettre le paquet sur les réseaux sociaux qui comptent déjà plusieurs tumblr non officiels alors que la série n’est pas encore diffusée. Sur le site officiel, on trouve pas mal de bonus comme les interviews des personnages mais aussi des vidéos de karaoké des chansons phares ainsi que des vidéos pour apprendre une chorégraphie. Je ne pense pas me souvenir d’une campagne d’une telle envergure pour un autre dessin animé.

Il était une fois un royaume magique…

On suit Iris, une jeune ado qui adore chanter et qui rêve d’être chanteuse. Malheureusement à chaque fois qu’elle chante, des choses étranges se passent  (des objets bougent tout seuls, des tempêtes se déclenchent, des lacs gèlent sur immédiatement etc…) sans qu’elle ne comprenne pourquoi. Jusqu’au jour où sortant d’une audition durant laquelle Iris a fait exploser la moitié de l’immeuble, deux individus louches l’attaquent avec des pouvoirs magiques. Iris sera sauvée par les deux filles qui organisaient l’audition, qui s’avèrent venir d’un autre monde magique.

lolirock_15

Ces dernières lui expliquent qu‘Iris est en réalité la princesse du royaume magique d’Ephédia. Ce royaume a été envahi par Gramorr un méchant sorcier qui cherche à s’emparer des rubis magiques que les souverains d’Ephédia ont envoyés sur Terre en même temps que leur fille unique lorsqu’elle n’était qu’un bébé.

Commencent alors les aventures du trio, où Iris doit apprendre à utiliser ses nouveaux pouvoirs au côté de Talia et d’Auriana. Elles devront déjouer les plans de Gramorr et de ses deux sbires, Méphisto et Praxina, tout en jonglant avec leur nouvelle carrière dans la musique au sein du groupe de pop-rock girly, LoliRock.

Des princesses magiques et des sorciers maléfiques…

  • Iris

lolirock_iris

Iris est le personnage principal de la série. C’est une jeune fille enjouée qui rêve d’un monde meilleur.

iris

Comme dans la plupart des dessins animés, les personnages principaux ont une couleur fétiche. Celui d’Iris est évidemment le rose. Et son symbole est le coeur.

Depuis toujours, elle adore chanter mais à chaque fois qu’elle chante, des événements surviennent sans qu’elle n’en comprenne l’origine jusqu’à sa rencontre avec Talia et Auriana qui étaient à sa recherchent depuis longtemps.

Iris est en réalité la fille unique des souverains d’Ephédia. Elle dispose de pouvoirs magiques dont elle ne savait rien et qui sont amplifiés lorsqu’elle revêt sa tenue magique. Pour ce faire, elle doit activer son pendentif en forme de cœur qu’elle tient de ses parents, en donnant son nom et le royaume dont elle est issue : « Iris, princesse d’Ephédia ! »

lolirock_iris01

Au sein du groupe LoliRock, Iris est la Geri Halliwell, soit la chanteuse principale. Et si on doit faire une comparaison avec Sailor Moon, Iris serait Sailor Venus.

  • Talia

lolirock_talia

Talia est la princesses du royaume magique de Xéris. C’est l’élément sérieux du trio. Elle est la membre la plus âgée et de fait, c’est la plus calme et la plus réfléchie. Une sorte de première de la classe, qui maîtrise parfaitement ses pouvoirs.

talia

La couleur fétiche de Talia est le bleu et son symbole est le diamant à quatre faces. Un losange, quoi !

Talia semble être a priori une adversaire redoutable pour Gramorr, qui avait réussi à l’enfermer. Mais Talia a pu s’échapper et au début de la série elle recherche avec l’aide d’Auriana la princesse perdue d’Ephédia, Iris.

Pour se transformer, Talia se sert de son bracelet magique qu’elle active en prononcant : « Talia, princesse de Xeris ! »

C’est pour l’instant mon personnage préféré : son transformation est superbe et son charac-design est, selon moi, le plus réussi de la série.

lolirock_talia02

Dans le groupe, Talia me rappelle un peu Posh (Victoria Beckham pour les incultes), mais sans le côté bêcheuse. Et si elle devait être une Sailor, elle serait un un mélange entre Sailor Mercury et Sailor Pluto.

  • Auriana

lolirock_aurania

Auriana de Voltar est l’antithèse de Talia. C’est une sorte de pile électrique toujours à sautiller dans les sens. Positive et fonceuse, Auriana est la plus jeune membre du trio, qui adore les trucs mignons et les câlins.

lolirock_auriana02

Auriana adore la couleur orange et son symbole est le croissant de lune.

Cependant, Auriana est bien plus maligne qu’on peut l’imaginer. Elle est pleine de bonnes idées : c’est notamment elle qui a pensé à organiser des auditions pour retrouver Iris et c’est à elle qu’on doit le nom du groupe.

Auriana se transforme en disant « Auriana, princesse de Voltar ! » activant ainsi sa bague. Toujours l’air de rien, Auriana maîtrise parfaitement ses pouvoirs et s’avère redoutable contre les envoyés de Gramorr.

lolirock_auriana01

Bien qu’elle soit rouquine, Auriana est plutôt un croisement entre Baby Spice et Sporty Spice, pour continuer la métaphore Spice Girls jusqu’au bout. Et elle rappelle fortement Sailor Moon elle-même.

  • Hamaru

lolirock_bestiolehamaru2

Que serait une série de magical girls sans la bestiole mignonne qui sert de mascotte ? Hamaru est le compagnon d’Auriana, qui a la particularité de pouvoir se transformer en une monture magique, une sorte de cheval ailé sur lequel les filles peuvent grimper pour voyager.

  • Gramorr

lolirock_gramor

Gramorr est le sorcier maléfique au look assez réussi qui s’est emparé du trône d’Ephédia.

Mais son coup d’état reste inachevé : en effet, les souverains légitimes ont disparu sans laisser de traces, mais surtout il lui manque les rubis de la couronne qui lui confèrent d’immenses pouvoirs  et qui ont été éparpillés sur Terre. Sans oublier l’existence d’Iris qui compromet ses plans.

Dans les faits, il ne bouge pas beaucoup de son trône où il tape beaucoup du poing sur l’accoudoir pour montrer son mécontentement devant les échecs répétés de ses serviteurs, Praxina et Méphisto.

  • Praxina

lolirock_praxina

Praxina est l’une des fidèles de Gramorr qui l’a envoyée avec Méphisto sur Terre pour retrouver les rubis mais aussi Iris.

lolirock_paxina

Elle peut voler et lancer des sortes de cristaux rouges, en ricanant beaucoup.

  • Méphisto

lolirock_mephisto

Méphisto, frère jumeau de Praxina est l’autre âme damnée de Gramorr. Il sait voler et lancer des cristaux verts et  a un rire absolument ridicule.

Avis

J’ai beau n’avoir que deux épisodes, l’impression est pour l’instant positive. Certes, ce dessin animé n’est pas parfait. Mais il y a suffisamment de belles choses pour que je m’y attarde et pour que j’ai envie d’écrire un article dessus.

LoliRock

La trame générale de ce dessin animé rappelle très fortement le genre des magical girls, qui étaient en vogue dans les années 1980 et 1990. Ces dessins animés japonais mettent en scène de jeunes filles avec des pouvoirs magiques, comme Gigi, Creamy, Magic Knight Rayearth et bien sûr Sailor Moon, à qui LoliRock rend des hommages très appuyés et multiplie les clins d’œil jusqu’à la conjonctivite.

L’histoire est assez conventionnelle : les intrigues sont prévisibles mais je trouve pour ma part que c’est assez efficace. En tout cas, le pilote ne perd pas de temps et on entre tout de suite au cœur du sujet. Apparemment, d’après ce que j’ai lu, la suite sera surtout constituée de stand alone, soit d’épisodes indépendants. Espérons que ça ne soit pas trop répétitif et qu’on ait l’occasion de voir l’histoire principale avancer. La trame générale voudrait qu’il y ait un fil rouge, mais j’ai peur que les scénaristes ne prennent pas cette direction.

Quant aux personnages, on s’y attache assez vite. Notamment à Iris (quel prénom magnifique ! ça n’a rien à voir avec le fait que c’est aussi celui de ma fille), qui est une chouette héroïne qui se prend en main et qui sait aller de l’avant. Même si j’ai beaucoup de mal avec Auriana (mais c’est en grande partie à cause de sa doubleuse), je suis en revanche devenu fan de Talia qui est le personnage le plus réussi graphiquement de la série.

lolirock03

Malheureusement, les méchants sont pour l’instant assez inintéressants et caricaturaux, plombés par un doublage pas terrible. Au passage, je signale un côté très manga et japonisant chez les vilains, que ce soit avec Gramorr ou avec ses sbires, les jumeaux maléfiques, qui rappellent fortement les commandants de la reine Béryl dans la première saison de Sailor Moon  mais surtout la Team Rocket, les mythiques méchants dans Pokémon.

"Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour !" (Oups c'est pas la bonne série !)

« Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour ! » (Oups c’est pas la bonne série !)

Comme je l’ai dit au début de l’article, malgré un charac-design qui est loin de me plaire, la direction artistique est assez sympa au final. Les costumes ou les baguettes magiques des trois princesses sont assez réussis, les décors sont jolis et Sunny Bay (la ville où se passe la série) rappelle le Beverly Hill des Totally Spies. Quant à l’animation, je la trouve assez belle et fluide avec de beaux moments de bravoure.

Je pense notamment aux scènes de transformations en princesses de combat qui sont les plus belles séquences des épisodes que j’ai pu voir. Elles sont réussies avec de très jolies trouvailles. Le vieux fan de Sailor Moon et Creamy que je suis, a pas mal jubilé devant certains petits détails, comme la façon dont les gants ou les bottes apparaissent, ou encore le rappel des symboles de chaque fille sur les costumes. Vraiment bravo ! De même, les scènes d’action et de combat sont bien réalisées et dynamiques, avec ce qu’il faut d’effets pyrotechniques et de moments épiques.

lolirock_10a loli_rock10b

Cette série fait une grande place aux scènes de chant et de concert. Elles sont pour l’ensemble pas mal et bien réalisées (même si on se demande toujours comment un groupe amateur peut remplir des salles de la taille du Stade de France). Il y a bien sûr des poses et des chorégraphies un peu ridicules pour l’adulte que je suis, mais elles sont bien dans l’esprit très pré-ado de la série, en évitant d’être trop vulgaires. Bref, pas de léchage de marteau ni twerk, Dieu merci !

lolirock_gif02

Musicalement, comme je l’ai dit précédemment, je ne suis absolument pas le public concerné. Mais quand on écoute ce qui marche auprès des jeunes pré-adolescents, je me dis que les chansons de LoliRock plairont très certainement. Je reconnais volontiers l’efficacité de la musique qui reste bien dans le crâne.

Ça fait bien longtemps qu’on n’a pas eu de magical girls à la télévision française sur une grande chaîne généraliste. Pour moi, ça ne fait aucun doute que cette série va faire un carton. Pas uniquement auprès des petites filles, les scènes d’action plairont aussi aux petits garçons, comme Sailor Moon en son temps. Fiston est déjà fan.

Et LoliRock se donne clairement les moyens pour réussir : la réalisation est de qualité, l’histoire est certes classique mais éprouvée et les héroïnes sont sympas et attachantes. D’autant plus que les producteurs (France Télévisions, Zodiak Media et Disney) mettent le paquet aussi bien dans la réalisation de la série que dans son suivi. Je ne parle pas uniquement de la publicité et des nombreuses choses faites sur les réseaux sociaux. On doit s’attendre à un merchandising conséquent (avec Hachette sur les rangs pour les livres) et j’ai cru lire qu’il y aurait des spectacles live de prévus.

Ce n’est que le début du phénomène LoliRock et vous l’aurez lu en premier, ici sur ce blog ! Quoiqu’il en soit, rendez-vous samedi matin pour le premier épisode !

lolirock_07

Publicités

70 réflexions au sujet de « « LoliRock » – Magical Girls à la française »

  1. Je n’attends qu’une seule chose, que la série soit disponible sur Netflix ou en Replay, sinon, aucune chance que je puisse la regarder (à moins qu’ils ne sponsorisent des courses à pied… et encore).
    Mais ton article m’a donné bien envie!

    • Avec les moyens mis pour réaliser ce dessin animé, je pense qu’il a une ambition internationale. Marathon Média souhaite renouveler le succès des Totally Spies. C’est Adrien qui me disait sur twitter que LoliRock fait la couverture de Licence magazine. Et la plupart des articles que j’ai pu trouver sont en anglais. Bref, ça va arriver tôt ou tard en Europe puis dans le reste du monde.

  2. Ca a l’air nul à chier, c’est un condensé de facilités et de marketing pour cibler le jeune public.
    Je pourrais pondre un meilleur chara-design en moins d’une heure, là ils ont juste fait un brainstorming de tout ce qu’i s’est fait actuellement. Je ne parle même pas de l’histoire, vue et revue dès qu’il s’agit d’un public pré-adolescent féminin (lis Witch de Barbucci/Canepa notemment).
    Toi, le mec qui a rédigé ça, on dirait que tu as vécu dans une grotte depuis une décennie et que tu n’as rien vu depuis Sailor Moon (sérieusement, comparer Magik Knight Rayheart à ça????) essaie Card Captor Sakura, également du studio Clamp, où contrairement à Totally Spies ou autres DA français sans intérêt on a une trame narrative et des personnages qui évoluent, des relations sentimentales complexes et intéressantes même d’un point de vue adulte, sans compter les nombreux costumes de Clamp dont la réputation n’est plus à faire. Renseigne-toi sur les animes actuels, regarde Ladybug, une série mixte franco-japonaise-coréenne dont la production est en cours (et qui est bien plus originale que ce vomi de stéréotypes).

    Sérieusement, plutôt que d’attendre un truc pareil, si vous aimez bien le genre, essayez Amethyst, Princess of Gemworld, court et pas prise de tête, https://www.youtube.com/watch?v=pkd5mYvKWig , ou My Little Pony: Frienship is Magic, de la même réalisatrice que les Super Nanas.
    Franchement, ça me fait de la peine de voir un budget aussi considérable utilisé pour un DA qui au final, n’aura ni intérêt scénaristique, ni graphique (Ankama est et reste le n°1 en terme d’animation Flash), et un interêt moral plus que minime (« hihihi il faut être gentil avec ses amis et c’est trop bien de vouloir devenir chanteuse! »)
    Je crois lire que tu es parent, est-ce que c’est vraiment ça que tu veux faire regarder à tes rejetons, ce sont les valeurs que tu veux lui transmettre, de la superficialité en veux-tu en voilà?
    (je t’invite d’ailleurs à regarder ce reportage, long mais intéressant au sujet des valeurs véhiculées par beaucoup de programmes jeunesse de ce genre; https://www.youtube.com/watch?v=k_2WqdcBK6c )

    • Tout d’abord, merci d’avoir pris le temps d’écrire un si long commentaire aussi négatif, soit-il.

      Contrairement à toi, je ne suis pas du tout versé dans l’animation japonaise. Le dernier que j’ai dû voir, c’est la première série de Fullmetal Alchemist, c’est dire à quel point ça remonte. Et non ça ne me manque pas. J’ai pour le moment mieux à faire de mon argent et de mon temps.

      Après, je crois que tu te méprends sur le but de ce blog. Mon but premier n’est pas de parler d’animation, mais de présenter les programmes pour enfants qui passent à la télé : il y a bien sûr des dessins animés mais aussi des émissions comme Artzooka ou Fort Boyard. Je parle surtout de ce que regardent mes enfants et ce qui les intéressent. Et ce qu’ils regardent passent surtout sur les grandes chaînes. J’ai bien essayé de leur montrer My Little Pony, mais mon fils n’a pas accroché. Ouais dommage hein !

      Donc les séries en VO japonaise sous-titrées qu’il faut télécharger ne sont absolument pas ma priorité. Le jour où les séries dont tu me parles passeront le matin sur France 3, j’en parlerais.

      J’ajouterais que les valeurs Les stéréotypes que tu dénonces existent avant tout dans les animes japonais avec le système des idols. Dans mes souvenirs, Creamy ou Fancy Lala étaient aussi sur le mode « hihihi il faut être gentil avec ses amis et c’est trop bien de vouloir devenir chanteuse! » comme tu le dis si bien.

      Et ne t’inquiète pas pour mes enfants. Ceci étant, je préfère qu’ils regardent ce dessin animé que les bouses qu’on nous infligeait du temps du Club Dorothée (oui c’est de la provoc :)) !

      En attendant, et si tu jetais un oeil pour te faire une idée au lieu de faire un procès d’intention ? Je ne dis pas que ça te plaira, mais au moins tu auras des arguments. Perso, plutôt que de parler de vomi de stéréotypes, je préfère y voir des clins d’oeil et de hommages. Mais bon j’ai l’impression que je n’arriverais pas à te convaincre. Toujours est-il que pour un petit garçon de 4 ans et demi, LoliRock fonctionne. Que ça te plaise ou non.

      • En effet étant tombée directement tombée sur cet article je n’ai pas regardé plus de ton blog. Je salue l’initiative de vouloir passer en revue ce qui passe sur nos télés françaises, mais je trouve que c’est un choix insuffisant en tant que consommateur.
        Je t’invite à nouveau à considérer le reportage d’arte sur le choix sur l’espace vidéo-ludique que tu offres à tes enfants (surtout ta fille) pour mieux comprendre ce que je reproche à cette série.
        Ne t’en déplaise, je ne peux juger pleinement de ce qui a été diffusé par le club Dortothé (je suis de la génération juste après). Je sais que l’animation japonaise n’est ni toujours saine, ni toujours intelligente (le Japon c’est comme ailleurs, il y a des mauvaises direction artistiques partout), mais plusieurs animes de magical-girl cachent derrière un synopsis simple des critiques plus poussées (on pourrait écrire des dissertations entières sur Utena) et des histoires prenantes (d’ailleurs on me signale dans l’oreillette que beaucoup d’animés pour enfant des années 80 ne sont pas tout rose tout gentils comme tu me le fais remarquer).

        J’ai bien regardé la vidéo postée dans ton article avant de me décider vraiment dans mon avis. Ce qui ne m’empêchera pas de regarder le premier épisode pour voir si mes craintes sont fondées (et pour juger de plus près de l’animation et du travail de Madellaine Paxson).
        Je conçois qu’il est totalement déplacé de conseiller des animes en VOSTFR pour des enfants. Je vais donc partir du principe que l’intérêt ici, serait de trouver des dessins animés accessibles aux enfants, sans contenu déplacé, et qui peuvent être appréciés également par les parents. Je vois malheureusement peu de productions françaises de qualité (les séries à faible budget en 3D, la plupart c’est poubelle) mais tu as Dofus (et Wakfu quand tes enfants auront quelques années de plus), ainsi que Kaeloo (là aussi attention, public un peu plus âgé) et peut-être d’autres perles méconnues notamment au niveau des films.
        Par contre en Amérique, ils sont plus pourvus que nous en animations de qualité dont certaines séries passent sur Cartoon Network.
        Tu parlais de Kim Possible et de Lilo&Stitch plus haut, pour moi ce sont deux très bons exemples d’héroïnes cool, pas superficielles et dépendantes. (et quand on est jeune, on a besoin d’héroïnes à qui s’identifier).
        Bref, je te conseillerais pas franchement les premiers animes venus du japon parce qu’on tombe vite sur des choses qui se retrouvent finalement pas être adaptés au public qu’on croyait ciblé, mais n’hésite pas à regarder ce qu’il se fait ailleurs. Ailleurs que sur les chaînes TF1, France 3 et M6.

        Je conçois que c’est une grande facilité de prendre sa zapette, mettre la première chaîne qui passe et caler toute la petite famille devant. Mais c’est toi qui choisis pour tes enfants, parce que eux n’auront pas la même réflexion que toi quand tu choisis un film ou une série à regarder. C’est à toi de leur apprendre le sens critique, de pas les mettre devant des programmes « dangereux ».

        Je t’encourage dans cette démarche qu’est de « reviewer » les programmes proposés aux enfants, mais en tant qu’adulte et parent c’est ton devoir de voir plus loin que « ça plaît à ma fille », « c’est joli et coloré » et de voir les mécanismes derrière les productions de ce genre, d’autant plus quand elles sont aussi commerciales que celles-ci.

      • Je suis d’un naturel paresseux : si ça nécessite plus d’efforts que de mettre un DVD dans une platine, mettre le replay ou lancer Netflix, ce n’est pas pour moi. Ni pour ce blog. Je veux parler de choses faciles d’accès.

        Ensuite, je pense que tu te trompes sur les productions françaises. Mais c’est sûrement parce qu’on ne cherche pas la même chose. Je trouve qu’il y a depuis 5-6 ans un effort sur les dessins animés françaises, surtout ceux qu’on peut voir le matin sur les chaînes de France télévisions : des petits dessins animés comme Mouk ou le Flapacha sont bien écrits, bien réalisés et sont intelligents. Qu’on aime ou pas, le dessin animé du Petit Prince est également bien fichu, tout comme celui basé sur les Playmobil. Au contraire, je trouve qu’en ce moment, c’est plutôt bien.

        Il y a toujours eu un aspect commercial dans les dessins animés, il y a toujours des arrières-pensées marketing. Et sur ce point, le Japon n’a absolument rien à nous envoyer, au contraire. Ceci dit, il arrive que ça donne des trucs assez cools. Qui aurait cru que Ninjago puisse être le meilleur dessin animé du moment ? Pourtant c’est fait pour vendre des jouets.

        Quant à mes enfants, tu sais, ma fille a 2 ans et demi et son modèle c’est Sam le Pompier et le ninja rouge. Je ne m’inquiète pas trop pour elle. Et mon fils 4 ans et demi est intéressé aussi bien par les Tortues Ninjas que Peppa Pig.

        Le truc c’est que je regarde les dessins animés avec eux et que je sais ce qu’on regarde. C’est pour ça que je fais ce blog, pour aider les autres parents à faire pareil : être avec les enfants devant la TV et se renseigner sur ce qu’ils regardent.

      • Tiens, je suis passé par hasard moi aussi sur ton blog vu que je m’interesse aux magical girl et aux série FR. Et il me faut laisser un commentaire
        Alors déjà tes souvenirs sur Creamy sont totalement faux.
        c’est tout le contraire de « c’est trop bien de vouloir devenir chanteuse »
        En fait c’est même le contraire, l’heroine se retrouve a devenir chanteuse a cause d’un quiproquo et continue juste car le garçon qu’elle aime est fan d’elle transformé. Yuu deteste sa vie de chanteuse qui ne lui apporte que des problèmes (elle doit mentir a ses amis et parents, est en échec scolaire car elle sèche pour des concert).

        La série aborde aussi pas mal de thème lié au milieu des idoles et c’est vraiment pas niais.
        Entre la lutte entre les idole avec coup bas, les fan à tendance stalker, les paparazzi,tout l’aspect « marketing » avec le travail du producteur, les shooting, la difficulté de se faire connaitre. On aborde même les photos un poil sexy qui peuvent casser la reputation d’une idole
        Et le thème de la série serait plutôt « quand on se lance dans quelque chose, ben faut aller jusqu’au bout et assumer ses responsabilité »
        La série rapelle sans arret à Yuu qu’en entrenant le quiproquo au début (alors qu’il lui suffisait de ne plus réapparaitre), elle a accepté des responsabilité qu’elle a envers son producteur qui a mis tout son argent dans sa promo et son public qui l’aime.

        On est donc très loin d’un anime fantasmant la vie de chanteuse aux gamine, ce serait plutôt « vous pouvez rever de devenir chanteuse mais ce ne sera pas facile vous devrez faire des sacrifices, bosser dur et être forte »

        On est loin de Lollirock qui offre une version fantasmé juste pour faire rever. Et c’est là où la série échoue. La série est très superficielle et n’a d’autre but que de divertir..

        Les magical girl sont avant tout des leçons de vie.
        Doremi présente une magie à échange équivalent, où toute magie positive permettante a un effet negatif équivalent (si tu as le malheur de guerir une blessure mortelle, tu le paye de ta vie).
        les titre comme Creamy et Lala offrait une approche assez réaliste du metier d’idole, Gigi se terminait sur un heroine échouant dans sa tache condmaner son royaume à la destruction et se écraser par un camion dans la foulée pour renaitre dans une autre famille « la morale était, les miracle, ça n’existe pas, si tu veux réellement grandir, il faut devenir une adulte par toi même et tu devras même quitter ta famille car on ne devient pas adulte sans ça »
        Sailormoon est confronté a des drame la touchant personnellement et la série a aussi été le premier DA jeunesse a aborder l’homosexualité(chose que fait aussi Sakura)

        Même en magical girl Occidentale, WITCH parle des divorce dont les enfants souffrent, de la délinquance juveline, des relation qu’un ado a avec ses parents, de la mort, des responsabilité (en fait WITCH s’inspire beaucoup de Buffy contre les vampire dans ses persos et les relation entre eux)

        d’ailleurs, vu que tu veux du FR, matte la série anime WITCH, la série est bien mieux que Lollirock même si moins belle visuellement, particulièrement la saison 2 écrite par le créateur de Gargoyles et de Young Justice

        Regarde aussi Ladybug qui passe sur Tfou actuellement, la série associe le staff de la série anime WITCH aux producteurs de Mask, les cités d’or et Jayce, le tout en collaboration avec le studio 3D qui a fait la série anime le petit prince et le studio jap Toei qui a fait sailormoon et plus recemment Precure (qui est basiquement la rencontre de sailormoon en plus kawaii et DBZ , des magical girl qui se batte réellement)

      • Wow ! Merci pour ce long commentaire intéressant et pertinent ! Oui Lolirock n’a pas pas d’autre ambition que de divertir. Malheureusement l’enthousiasme est vite retombé alors qu’on attend depuis presqu’un an la suite des aventures d’Iris et ses copines.

        Je l’avoue, ça fait longtemps que je n’ai pas vu Creamy (j’ai le coffret DVD et je compte le montrer à ma fille un jour). Mais il me semblait que si Yuu devient Creamy par accident, elle continue aussi par jeu et pour s’amuser. Certes ça la met en difficulté mais elle s’aperçoit qu’en tant que Creamy elle a des responsabilités envers des gens dont son manager et son public. Et oui c’est plus une dénonciation du système des idols qu’une déclaration d’amour aveugle.

        Effectivement je suis d’accord avec toi sur les magical girls qui sont des leçons de vie et des récits initiatiques où les personnages évoluent avec le temps (Creamy est par ex en CDD renouvelable et perd ses pouvoirs à la fin). Comme tu le rappelle, les dessins animés de magical girls ne se terminent pas toujours bien : Gigi meurt et Vanessa échoue.

        Sinon je connais Miraculous Ladybug pour lequel j’ai écrit un article https://tuauraslesyeuxcarres.wordpress.com/2015/10/13/miraculous-les-aventures-de-ladybug-et-chat-noir/ Et pour avoir discuté un peu avec le créateur Thomas Astruc, si l’enrobage fait très magical girl, l’inspiration vient des comics. Mais en effet, Miraculous est nettement plus intéressant que Lolirock même si pour l’instant il n’y a aucun épisode de présentation qui pour moi nous empêche d’entrer totalement dans l’univers.

  3. Les héroïnes m’ont fait pensé aux Sailors aussi -l’une des superviseurs du scénario, connue sur la toile sous le nom d’Happy-Kuri, celle qui est à l’origine de la scène de transformation est une fan, d’où l’esprit je pense- et aux Magic Knight pour le côté guerrières du design c’est vrai!
    Mais aussi aux Pretty Cure (une franchise japonaise qui a maintenant 10 ans et plus de 30 guerrières magical girl créées!) surtout niveau des « couleurs flashy », de la longueur de la saison: 52 épisodes, des scènes de combats très dynamiques, des OP/ED sur l’amitié et l’espoir, de plus beaucoup voire toutes les saisons ont des ennemis stupides et beaucoup de méchants -les plus puissants- restent loin du champ de bataille dans leur QG jusqu’à la bataille finale. Bien sûr, une seule saison a réussie à arriver en Angleterre mais pas en France d’où le fait qu’elle ne doit pas vous dire grand chose. Ps: Elle a aussi reçu l’influence de la mythique Sailor Moon.

    Je suis du même avis (le fait que les personnes qui travaillent dessus ont un bon background donne de l’espoir à cette série), et j’espère que la série pourra s’étoffer et développer une très bonne intrigue! Talia et les parents d’Iris ont sûrement quelques secrets à nous dévoiler!
    Mais je reste aussi très déçue aux niveaux des doublages qui restent un peu moyen et des chansons -mais j’ai quelque chose contre les VF. Peut-être qu’une comparaison avec la version anglaise (dont on peut voir sur youtube certaines chansons en versions anglaise) pourra nous fixer sur la qualité de la VF?
    J’ai remarqué quelques incohérences, je crois, vers l’épisode trois: l’apparition de l’arène qui semble bizarre (ou alors c’est moi qui ne l’ait pas vu avant) car elle n’est pas expliquée: Iris semble savoir de quoi il est question alors qu’elle vient juste d’avoir ses pouvoirs magiques. De plus, elle manipule vachement bien ses pouvoirs, bon je suppose qu’elle suit des cours mais quand même… Ai-je zappé un épisode? XD

    NB: Mon avatar est justement l’une des Pretty cure. Une héroïne principale d’un rose très bonbon une fois transformée, ça donne un aperçu de l’univers colorée de ces magical girls.

    • Merci pour ton commentaire, ça me fait toujours plaisir d’en avoir.

      L’influence des « magical sentaï » est assez claire. Je ne connais Pretty Cure que de nom, c’est effectivement un animé très connu et important de ces 10 dernières années.

      J’espère aussi que l’intrigue principale sur les parents d’Iris sera traitée. Mais le fait que les épisodes soient surtout des « stand alone » me dit que ce ne sera pas forcément le cas. Surtout ça explique les incohérences d’y tu parles. Mais sur 52 épisodes, j’espère vraiment que ça évoluera !

      Pour la VF, je suis totalement d’accord. Alors que je trouve que la qualité de la VF en général s’est grandement améliorée depuis quelques temps, là c’est assez mauvais. Tout n’est pas à jeter, mais les acteurs de doublage sont dans le surjeu et le cabotinage, dommage.

      Après pour les chansons, je ne suis pas du tout fan donc que ce soit en français ou en anglais, ça ne change rien pour moi 🙂

      • (Super Google + bug XD)
        De rien! Cet article est une analyse très complète, ça me fait plaisir de commenter!

        Largement, de toute façon dès qu’on parle de magical girl on est toujours influencé par la première du genre: Sailor Moon.

        En effet ça explique tout… mais je trouve cela très dommage car le but d’un anime/dessin animé du genre des magical girl c’est le fait de voir les héroïnes évoluées -et d’avoir des nouvelles armes et attaques accessoirement- justement (même s’il y en a pleins qui ont leurs propres petites histoires), donc faire des épisodes décousus serait du gâchis au niveau de l’intrigue principale vu qu’elles ont un but final: battre Gramor (ce qui n’était pas présent dans les séries comme Totally spies).
        Mais si niveau marketing ils sortent les baguettes fidèlement au dessin animé alors je serais conquise xD (je me rappelle encore du compoudrier super bien fait!)

        Oui par rapport à Totally Spies ou à Martin Mystère, je suis bien d’accord.

        Ah oui là on peut rien y faire x)

    • En sachant quand même que Toei animation a tenté de faire venir Precure en France… Ce qui a été refusé… On se demande où ils trouvent leurs idées…

    • On va dire que le thème de mon blog s’y prête plus que le tien 😉

      Ne t’inquiète pas ! Un jour toi aussi, tu auras de longs commentaires dénonçant les pratiques douteuses des grandes marques !

  4. Ping : [Blog] Première bougie | Tu auras les yeux carrés

  5. je ne trouve jamais les émissions de lolirock en entier sur le net mais a part çà c trop cool et les chansons son super entraînante .Il on super bien trouver le rythme et le thème de la série et sympa.

      • Peut-etre Gramorr c »est :
        Le pere d’iris*ou L’oncle de Iris. ;
        Talia a encor sa grande soeur Isira qui etais en prisone par Gramorr mais ellle toujours en vie Talia un qu »1 seul lien avec sa famill un medaillon d’Isira mais praxina et mephisto.Auriana a 32 soeur bon dsl je peux pa d’ecrire plus d »iformations car…se un secret

  6. Cc!! Moi aussi je suis Lolirock!! C vraiment bien surtout au niveau des chansons concerts ect…
    Sinon le disgne « Manga » marche assez bien même si il ya quelque point exagéré.
    Mais moi ce qui me derange vraiment c’est l’histoire elle meme!! Je suis désolée mais Lolirock est a 80% copié des Winx!! Rien qu’au premier épisode je l’ai tout de suite vue!!
    Ensuite pour les personnages, on peu pas dire qu’ils soient tres originaux…
    Surout les mechants! Toujours dans des couleurs sombres et qui veulent s’emparer du monde… C’est tellement du déjà vu que ca devient vraiment lassant…
    Mais bon ce dessin animé est principalement destiné aux 8-12 ans donc c vrai qu’il y a certaines choses qui me semble stupide pu exagéré puisque c’est surtout pour les enfants…
    Donc voila XOXO

  7. Bonjour,

    Superbe article, très précis.

    Mon gamin de presque 4 ans adore les séquences des transformations 😉

    Une petite précision sur le compositeur des musiques, Norbert Gilbert. Vous indiquez certaines références, mais il est surtout le compositeur derrière l’habillage actuel de Canal+ (les jingles pubs, les identifiants de toutes les déclinaisons de Canal+), la séquence « Création Originale » et la séquence « Canal+ Régie » (le générique des écrans pubs dans les salles UGC).

  8. omg! lolirock c’est… MAGNIFIQUE omggg hamaru j’adore iris pareil fin.. c’est juste magic omg pas possible de pas aimer o___o en plus le blog nickel rien a dire se qui aime pas ^^ bah prennent pas le temps de laisser des commentaire négatif fin si ta une vie.. brff

    • Les critiques négatives, si c’est argumenté, sont toujours intéressantes. Et c’est normal que tout le monde ne puisse pas aimer la même chose. Je pars du principe que contrairement à ce qu’on dit, les goûts et les couleurs sont faits pour être discutés.

      En tout cas, merci pour ton message !

      • de rien, oui il sont pas obligé d’aimer met de la a dire « c’est pour les gamin » euh… j’trouve c’est un peut abusé ptdrrr fin chaque un sont avis

  9. YASMIN SHAH chante la version anglaise
    C’est CASSANDRE BERGER qui chante la version française
    NORBERT GILBERT a bien fait la musique
    YASMIN SHAH et PHILIPPE FELIDAT (Le Grand Galop)
    Ont fait les paroles anglaises et françaises
    Renseignez-vous !

  10. bonjour j’adore les lolirock je suis trop fan de se dessin annimée et vous savais j’ais ue 14 bientôt 15 ans dans 3 jour et j’adore lolirock ma préféré c’est iris je l’aime bien et je l’adore mais aussi talia et auriana je les aime bien voilas c’est tous se que je voulait dire a aussi c’est quand l’épisode 14 de lolirock ses quan uel datte bons ses tout se que je voulait dire alor aurevoir bisous…

  11. Ping : « Miraculous – Les Aventures de Ladybug et Chat noir  | «Tu auras les yeux carrés

  12. Ping : « Les Chroniques de Zorro  – | «Tu auras les yeux carrés

  13. Bonjour, j’ai 14 ans et j’adore lolirock. J’ai déjà vu tout les épisodes sur le site Lolirock world. Je suis surtout fan de la transformation d’Iris dans l’épisode « Shanila ». J’espère qu’ils sortiront une prochaine saison!!!!!

  14. jadore lolirock bien que je nai que les livre je pourrait le regarder a la télé moi mon perso préféré est aurina je ladore sur wakfu un jeu que peu de gens connaissent je m’en suis même inspirer vraiment et avec mes amies d’école on y joue beaucoup moi je suis auriana ma meilleure amie talia et mon amie normale de théâtre et d’école c’est iris enfin voila j’adore lolirock!!

    • moi j’adore lolirock j’en sui fane depuis assez longtemps j’adore trop et j’aimerai trop que lolirock a une suite c’est a dire lolirock saison 2 j’aimerai trop trop trop une suite et j’aimerai jouez au jeux que ta dit oriane wakfu tu pourer me dire comment on fait pour jouer a se jeux s’il te plait

    • j’adore lolirock depuis assez longtemps jadore trop trop trop et j’aimerai trop qu’il y et une suite ses a dire lolirock saison 2 et j’aimerai bien jouez au jeux wakfu que tu a dit oriane tu peu me dire comment on fai pour sinscrire a se jeu s’il te plait oriane

      • Excuse-moi mais pourrais tu faire un article sur Precure 5? Ce serait super merci!

      • La ligne éditoriale de mon blog, c’est de présenter les dessins animés qu’on peut voir facilement à la télé avec ses enfants (donc pas de VOSTFR) 😉 A la rigueur, ça va te faire hurler, mais la seule déclinaison de Precure que je pourrais traiter, c’est Glitter Force parce que c’est sur Netflix avec un doublage en français !

      • Ok… c’est tellement dommage… Tant de bons animés qui ne sont pas adaptés en français et qui ,comme Hetalia , sont peut-être plus intéressant que des cours traitant du même sujet… Cependant fais moi une promesse s’il te plaît : NE PARLE JAMAIS DE GLITTER FORCE!!!!!!!! 🙂

  15. J’adort talia chanson planète pop : dit moi dit moi dit le moi pour de vrais dit moi dit moi est-ce que tu partirais pour un voyage avec les Lolirock vair un nouveaux son de la planète pop tu en a envie tout comme tu ressipir tu an à envie alors n’ai pas peur puisque se payi n’est pas si lointain il est juste ici au creux de ta main c’est bien parti pour le futur alors Assur pren ton éllan alonsi vèr l’in fini la musique c’est notre éspace notre monde à nous c’est ici est par tout la musique c’est notre éspace c’est notre planète ont est la pour fèrre la fête la musique c’est notre éspace lo li rock. Tu en a envie tout comme tu epresspir tu en a envie alors Assur est n’ai pas peur puisque ce payi n’ait pas si lointain il est juste ici au creux de ta main c’est bien parti pour le futur alors Assur pran ton élan ça va bouger vair l’infini est la voici notre univers … La musique c’est notre éspace pour que la décote ressembla a un dens florc c’est notre planète ont est la pour faire la fête la musique c’est notre éspace Lo li rock !

  16. Bonjour,

    Je découvre votre blog par hasard et je tombe sur cet article – très bien documenté et analysé – sur la série Lolirock. Et je viens ici donner mon avis personnel 🙂
    J’aime plutôt bien. L’animation est fluide, les couleurs flashys ne me posent aucun problème (j’adore même !), les héroïnes sont sympas (surtout Talia, ma préférée, comme vous^^), les séquences de transformations sont superbes et les combats sont plaisants à suivre !
    Mais ça reste assez basique dans l’ensemble ; on suit plus ou moins le même schéma narratif (je tiens à préciser que je me base sur la dizaine d’épisodes que j’ai pu visionner) et les méchants sont loin d’être charismatiques. Surtout Méphisto et Praxina (quoique cette dernière s’en sort mieux que son frangin) ; j’ai adoré votre comparaison avec la Team Rocket^^
    J’aime pas trop non plus le côté « chansons et chorégraphies », mais bon, c’est sans doute l’un des points phares de la série, alors…
    Quand au doublage VF, je le trouve plutôt correct. Mais encore une fois, ceci est mon avis personnel^^
    Voilà, je tenais à vous faire part de mon ressenti concernant cette série, assez sympathique, mais pas originale et surtout pas inoubliable…
    Je vous dit BRAVO pour votre travail et une longue vie à votre blog !

    Cordialement,

    Setsuka

  17. Ping : « Glitter Force  | «Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s