« Artzooka ! » – De l’art ou du cochon ?

La fin de l’année scolaire approche et il faudra à un moment donné trouver de quoi occuper nos petits monstres. Certes, il y a toujours des solutions faciles, mais les grands-parents ne sont pas toujours disponibles et on n’a pas forcément de la corde ou du chatterton en réserve. Il y a la solution risquée de les flanquer toute la journée devant la télé, mais je vous propose une alternative à moindre frais qui fera travailler en plus le sens créatif et artistique de vos petits chérubins d’amour que vous n’avez pas pu envoyer en colo à l’autre bout du pays : je vais aujourd’hui vous parler d’Artzooka !, une émission centrée sur « l’art » ou plutôt les loisirs créatifs pour les enfants, qui vous donnera sûrement quelques idées !

Allergiques aux colliers de nouilles et détracteurs des photophores faits en pots de yaourt, FUYEZ !

Un très beau logo qui résume bien l'esprit de l'émission (la tache de sang qui fait office de l'exclamation en moins)

Un très beau logo qui résume bien l’esprit de l’émission (la tache de sang qui fait office de l’exclamation en moins)

Présentation

Artzooka ! est un concept d’émission télé familiale qui nous vient du Canada. L’émission originale a été diffusée pour la première fois en 2010 sur la CBC Television, la télé canadienne nationale et anglophone, en co-production avec la BBC. Dans sa version originale, Artzooka ! est présenté par un acteur canadien, Jeremie Saunders, un acteur à l’air juvénile et à la coiffure improbable. Cette émission compte à l’heure actuelle 3 saisons et plus de 300 épisodes d’une vingtaine de minutes chacun.

Ce concept d’émission (qui a gagné plusieurs prix donc celui pour la meilleure émission jeunesse et celui pour le meilleur présentateur d’émission jeunesse aux Canadian Screen Awards en 2013) est décliné dans plusieurs pays, dont bien entendu la France.

La version française d’Artzooka ! est co-produite par France 5 et la TFO (Télévision Francophone d’Ontario). Le tournage a d’ailleurs lieu à Toronto en français. Elle est présentée dans sa version française par le sémillant Mark Antoine un comédien franco-britannique à l’accent impeccable mais à la coiffure plus sage, qui visiblement prend beaucoup de plaisir dans ce qu’il fait. Mais il semble plus interpréter un rôle que présenter (j’y reviendrai).

Mark Antoine et le t-shirt bleu caractéristique avec le logo de l'émission, fort pratique comme nous allons le constater !

Mark Antoine et le t-shirt bleu caractéristique avec le logo de l’émission, fort pratique comme nous allons le constater !

La version française compte 2 saisons de 46 épisodes (26 pour la saison 1 et 20 pour la saison 2, info confirmée par Mark Antoine lui-même sur twitter) de 26 minutes. Cette émission passe en ce moment tous les samedis matins dans Zouzous.

L’émission

Comme je le disais, Artzooka ! est une émission d’arts ou plutôt de loisirs créatifs : il s’agit de faire appel à la créativité des jeunes téléspectateurs en leur proposant de réaliser des Artzookas, des trucs artistiques : sculpture, collage, dessin, photo voire vidéo, toutes les disciplines y sont abordées.

Comme je le suppose, Artzooka ! est une émission qui a dû être imaginée par des instits ou des profs d’arts plastiques frustrés de ne pas pouvoir faire cette superbe fontaine à base de bouteilles en plastique et une ventouse ou encore des papiers de couleurs avec du colorant alimentaire et de la mousse à raser ! Les taglines de cette émission sont après tout « Soyez créatifs, tout marche ! » et « Tout dépend de la façon dont vous le regardez !« .

Peu importe si votre robot fait avec des rouleaux de papier toilettes n’est pas aussi joli que celui de la télé, l’important ici c’est d’être créatif et de participer !

Cette émission suit le même schéma et est construite autour des mêmes rubriques :

Perso, je dis non à la lampe faite avec des rondelles d'oranges séchées.

Je ne vais pas faire ma Valérie Damidot, mais je dis non à l’abat-jour en orange !

  • Mark Antoine répond à une lettre d’un téléspectateur (qui a en général un prénom anglo-saxon comme Bryan ou Cindy) qui lui lance un « défi Artzooka » : faire quelque chose avec des objets imposés, comme par exemples des objets qu’on trouve dans une salle de bain (un château fort) ou du matériel de pâtisserie (un paysage marin avec une baleine). En général, ça donne un tableau plutôt réussi.
  • Il y a un petit dessin animé mettant en scène Sac-à-Malices, un sac en papier. Comme les petits dessins animés sont sans parole, ils sont les mêmes d’une version à l’autre. Il s’agit de petits sketchs rigolos mais sans plus. Ils sont aussi visibles sur le site officiel.
sac1

Sac-à-malices, la mascotte de l’émission avec sa jolie mèche.

  • On a droit un petit spot humoristique de prévention et de sécurité. Du genre « quand on fait une boule à neige, il faut éviter de s’enfermer dedans kikoolol mdr ptdr « ou « quand on utilise une boîte à œufs, il faut penser à enlever les œufs roflocopter« . Ces vannes navrantes sont malheureusement véridiques !
  • Et l’émission se termine généralement par un défi recyclage dans lequel l’animateur présente 2 objets (du genre un calepin et un gobelet ou encore une Converse et un bouchon) qui serviront à la séance cinémagique, un autre petit sketch avec Sac-à-Malices (toujours sans parole).

Les séquences sont entre-coupées par des jingles où on voit des enfants qui s’amusent à faire des activités artistiques (de la peinture géante sur une bâche, une vidéos des copains dansant avec des tubes fluos ou encore des photos de leurs narines).

Il n’y a réellement pas de fil rouge dans les émissions. Ce qui donne l’impression de passer parfois du coq à l’âne.

Remarques et critiques

Cette émission est destinée aux 6-10 ans et les Artzookas sont en effet parfois assez difficiles à réaliser pour les enfants de maternelle, même s’ils sont très doués. Il y a en effet pas mal de matériaux difficiles à manier et même si c’est généralement bien expliqué, un tout petit aura du mal à refaire l’Artzooka tout seul sans l’aide d’un adulte.

Si les présentateurs sont différents selon les pays, il semblerait que les réalisations, les « Artzookas », restent les mêmes, d’une version à l’autre. En effet, les vidéos des réalisations sont strictement identiques et on n’y voit jamais le présentateur en plan large bricoler ou dessiner, seulement ses mains ou ses bras qui s’activent sur l’ouvrage. Cette astuce est d’ailleurs facilitée par les mêmes uniformes (tee-shirt manches courtes bleu avec le logo par dessus un tee-shirt gris à manches longues) que portent tous les présentateurs.

arzovo arzo0 arzo5 arzoit

De temps en temps, il y a des plans sur le visage du présentateur qui continue à donner des instructions mais toujours cadrés de façon à ce qu’on ne voit jamais ce qu’il fait. Le « truc » n’est pas toujours très adroitement réalisé. Cela fait certes moins de séquences à tourner et on réutilise les ouvrages déjà terminés, mais j’aurais voulu que ce soit un peu plus authentique. Rien de grave cependant mais c’est finalement assez respectueux de l’esprit de cette émission qui insiste beaucoup sur le recyclage et la récup’ !

Ca va parfois un peu trop loin !

Ça va parfois un peu trop loin !

Si on peut facilement se moquer de cette émission, elle reste cependant conviviale avec un réel souci de bien expliquer. Le présentateur pour la VF, Mark Antoine, est plutôt bon et sa bonne humeur et son énergie sont au final communicatives. Même si on l’impression qu’il surjoue parfois.

Fiston est un grand fan et lui qui est plutôt feignant et pas très manuel, il réclame à faire lui aussi des Artzookas ! Et comme lui je me surprends à vouloir tenter de refaire cette superbe manchette de super-héros ou encore cette boîte sans fin même si je sais pertinemment que la nôtre ne ressemblera à rien, que ça prendra la poussière dans un coin et que ça finira à la poubelle.

A noter que grâce au génie du marketing oblige, on peut trouver dans le commerce des boîtes de créations Artzookas (que je n’ai pas pu tester, mais si jamais Buki, le distributeur en France, me lit et veut bien m’en envoyer, je suis prêt à les tester !) : il s’agit de petites valisettes où on peut trouver des gommettes, des perles, des papiers à origami ou des trucs à plier, qui portent la marque de l’émission mais qui n’ont plutôt rien à voir. Ces kits m’ont l’air loin de l’esprit de l’émission, qui prône avant tout la débrouillardise et la récup’.

C’est au final l’une des rares émissions avec C’est pas sorcier ! véritablement destinées aux enfants et qui ne les prend pas trop pour des idiots. Oui d’accord, c’est souvent moche et de mauvais goût mais Artzooka ! est une bonne source d’inspiration pour occuper les enfants (des grands qui vont à l’école primaire, surtout) et surtout cette émission donne envie de prendre ses crayons, du papier et des ciseaux pour faire pleins de trucs originaux et colorés.

Publicités

12 réflexions au sujet de « « Artzooka ! » – De l’art ou du cochon ? »

  1. C’est quand même très moche 😉 Les enfants adorent cette émission et je redoute toujours la phrase qu’ils disent à chaque émission “maman, on peut essayer de le faire !”

  2. Oui, cette émission part d’une bonne intention, tu as tout à fait raison. Et parfois, les objets réalisés sont même sympas. Mais, qu’est ce qu’on se marre le père et moi devant les « prouesses » de l’animateur… Tiens, je te donne le lien vers mon billet d’humeur à ce sujet : http://humeurdemoutard.com/2014/06/09/le-pere-la-mere-et-artzooka/. Enjoy !
    NB : Me suis bien fendue la poire en lisant ton article, l’abat-jour en oranges… Hahaha !

    • Ahaha ! Mais le coup du papier alu, c’est tellement ça ! Mais bon, ça me change des Sam le Pompier et autres trucs qui tournent en boucle 🙂 Surtout je me dis que si ça peut motiver ma feignasse de Fiston à se poser au calme avec des feutres, c’est déjà ça de gagné !

  3. Mon grand de 6 ans aime bien l’emission, mois un peu moins. Je ne suis pas fan de Marc Antoine ! Il m’énerve un peu, parce qu’il ne fait pas assez naturel. On a eu l’occasion de tester une des boîtes Artzooka (pour faire de la peinture sur galets), mais c’est vrai que l’on est loin de l’esprit récup de l’emission. Mon Crapaud a quand même bien apprécié de faire sa création.

    • Merci pour le retour

      Pour Mark Antoine, s’il manque de naturel, c’est sûrement parce qu’il « joue » plus qu’il ne présente réellement. Comme je le dis dans mon article, les séquences de bricolage sont strictement les mêmes d’une version à l’autre. Bref 🙂

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s