« Samsam » – Le héros du quotidien cosmique

Après une série d’articles hors-séries, un petit retour à une note plus classique sur un dessin animé qui répond à une question essentielle : comment initier son enfant à l’univers des super-héros avec un dessin animé adapté à son âge et qui ne soit trop violent ?

Certes, il y a Les Minijusticiers (qui passent sur TFou!) qui mériteraient un article, mais le premier super-héros cosmique qu’on a découvert avec Fiston, c’est SamSam dans les pages du magazine Pomme d’Api.

Samsam-affi

Présentation

SamSam est à la base une série de bandes dessinées en 2 pages de 12 cases parues pour la première fois en 2000 dans les pages du magazine Pomme d’Api. Cette BD est imaginée et dessinée par Serge Bloch qui est entre autres choses l’illustrateur de la série de livres déprimants mais éducatifs Max et Lili : Le cousin de Max et Lili se drogue, La copine de Lili a une maladie grave, Émilie n’aime pas quand sa mère boit trop, Les parents de Zoé divorcent ou encore Grand-Père est mort. Bonjour l’ambiance !

Tiens ? Je devrais investir dans celui-là !

Tiens ? Je devrais investir dans ce livre-là !

Je vous rassure, Samsam est nettement plus joyeux ! Ça raconte l’histoire de SamSam, un petit garçon doté de super-pouvoirs qui vit sur la SamPlanète et qui entre l’école, les jeux et sa vie de famille doit faire face aux méchants Marchiens (des Martiens avec un cheveu sur la langue), aux Piratroces ou encore à Crocochemar. C’est une BD sympathique et colorée mais un peu foutraque et décousu mais qui donne l’impression que c’est raconté par un enfant. Il y a d’ailleurs des réflexions d’enfants dans les dialogues comme « Dans l’espace infini, et c’est très grand l’espace infini » qui sont très drôles et qui donnent bien le ton de cette BD.

Plusieurs petits livres sont sortis mais je retiens surtout la parution de 2 Grands Albums de SamSam (sortis en 2009 et 2010), deux beaux livres cartonnés robustes mais ils doivent être épuisés à l’heure actuelle : je ne les ai vus ni sur le site de l’éditeur, ni sur les sites marchants habituels, ou alors en occasion à des prix prohibitifs.

Il y a 2 grands et beaux albums qui sont sortis et qui sont très très sympas à lire.

Heureusement nous avons à la maison le 1er album que je lis régulièrement aux enfants.

 Fiche technique

Le succès de la BD a bien entendu donner des idées et de là est né le dessin animé dont il est question ici. SamSam est donc une série d’animation 3D française produite par Bayard Jeunesse Ani (à qui on doit Tom-Tom et Nana ou encore Petit Ours Brun également adaptés de leur catalogue), ainsi que par Aranéo (qui a bossé sur Spirou et Fantasio en 2006) et la chaîne Gulli. Ce dessin animé est réalisé par Tanguy de Kermel d’après les personnages de Serge Bloch.

SamSam-zigouilleur

Diffusé pour la première sur France 5 en 2007, il compte 2 saisons : la première saison a 52 épisodes de 6 minutes tandis que la deuxième a 39 épisodes de 8 minutes. Après être passé en boucle sur Gulli, cette série passe en ce moment tous les matins dans Zouzous sur France 5.

C’est une série qui marche très bien à l’étranger : il a remporté le TV Export Awards qui récompense le meilleur programme d’animation français en 2009 à Annecy.

Le rendu 3D est correct, on reconnait bien les personnages même s’il y a un côté plastique qui est assez éloigné de la BD faite avec des feutres noirs gras. Du coup l’univers du dessin animé semble plus propret, plus lisse mais surtout aux décors assez vides.

Le doublage est très correct, surtout du côté des « méchants » qui ont des voix très caricaturales et exagérées qui collent bien aux personnages. Et le générique de début est assez entêtant au final.

Personnages

La SamFamille

La famille de SamSam est une famille quasi-normale, si on n’oublie leurs super-pouvoirs. Ils vivent sur la SamPlanète, une petite planète sympa peu respectueuse des lois de la physique, dans une maison quelque peu improbable.

Un mélange d'architecture contemporaine et d'une partie de jenga un peu trop arrosée.

La maison fait penser à un mélange d’un dessin d’enfant mêlant architecture contemporaine et partie de Jenga un peu trop arrosée.

Elle est composée de :

  • SamSam, le plus petit des grands héros

SamSam

SamSam est le héros de l’histoire : c’est un petit héros cosmique qui a des super-pouvoirs comme celui de voler et d’être super fort.

En tant que super héros cosmique, il adore explorer l’espace au bord de sa SamSoucoupe pour affronter des monstres ou des méchants avec son Zigouilleur, une espèce de pistolet laser multifonction. Mais c’est grâce à son courage et sa débrouillardise qu’il se sort de la plupart des pièges.

La Samsoucoupe est quand vachement plus classe que les trottinettes qui pourrissent les trottoirs en face des écoles !

La SamSoucoupe vachement plus classe que les trottinettes qui pourrissent les trottoirs en face des écoles !

Mais il n’oublie pas d’être un petit garçon qui va à l’école, qui joue avec ses copains et qui a ses petites angoisses qui prennent ici des formes diverses et variées.

  • SamNounours

SamNounours

SamNounours est le meilleur copain de SamSam, son fidèle sidekick qui est un mélange du Robin de Batman et de Jiminy Cricket, qui rappele à notre héros cosmique les limites à ne pas franchir et les bêtises à éviter. Mais c’est avant tout son doudou dont il ne se sépare quasiment jamais.

Ronchon et un peu trouillard, SamNounours suit SamSam comme son ombre dans ses aventures. A noter qu’il sait parler et voler !

Surtout c'est un nounours en costume de super-héros et rien que pour ça, il est le meilleur doudou du monde !

Surtout c’est un nounours en costume de super-héros et rien que pour ça, il est le meilleur doudou du monde !

  • SamMaman

SamMaman

SamMaman est un peu la maman que les autres mamans ne peuvent pas piffer : moderne et courageuse, elle arrive à mener de front sa carrière de super-héroïne et sa vie de famille sans jamais s’énerver ou flancher.

On n'échappera pas aux clichés de la maman dans la cuisine !

Même si on n’échappera pas aux clichés de la maman dans la cuisine !

Petite anecdote marrante : le titre de ce blog vient d’elle « Tu auras les yeux carrés » m’est venu de ce que SamMaman dit à son fils pour le faire décrocher des écrans (ce qui est assez ironique venant d’un dessin animé) !

  • SamPapa

SamPapa

Super-héros professionnel, SamPapa est aussi un super papa que j’aurais pu citer dans mon top 5 des papas de dessins animés. En plus d’être très fort (il peut arrêter une météorite avec son petit doigt), SamPapa est l’un des plus grands super-héros de la galaxie, qui trouve malgré son boulot le temps de faire des choses avec son fils. Une ordure, quoi !

Remarquez que les abdos du Sampapa sont littéralement dessinés sur son costume !

Remarquez que dans le dessin animé, les abdos du Sampapa sont littéralement dessinés sur son costume !

Les copains

  • Petit-Pôa

Petit-Poa

Petit-Pôa est le meilleur copain de Samsam après Samnounours. C’est un Marchien dont les parents sont des réfugiés politiques qui ont fui la dictature du roi Marchel 1er (je reviendrais sur ce sinistre personnage). Gentil et sensible, mais surtout sans super pouvoir, Petit-Pôa est le bon copain qui dit oui à tout. Une bonne poire en somme !

Il a l'accent typiquement marchien qui l'empêche de prononcer correctement "saussisson sec" et d'être une brêle en virelangue.

Il a l’accent typiquement marchien qui en fait une brêle en vire-langue et qui l’empêche de prononcer correctement « les chaussettes de l’archi-duchesse sont sèches, archi-sèches ! ».

  • Super Julie

Super-Julie

La fille de la bande au rôle plutôt réduit. Spécialiste des « affreubisous », Super Julie est aussi la fille dont tous les garçons de la classe de Samsam sont amoureux, Petit Pôa en tête.

Il ne faut pas se fier à son côté rose bonbon : Super Julie est aussi une super héroïne qui sait imposer son point de vue surtout quand on dispose d’un rayon de persuasion !

  • Crapouille

Crapouille

Crapouille est un monstre gentil qui aime les rires et les chants mais surtout se rouler dans les poubelles. Atteint d’hyperactivité chronique pour faire des bêtises mais d’une grande paresse quand il s’agit de faire des choses plus sérieuses, Crapouille ne sait pas jouer calmement et mange encore plus salement que ma fille devant une mousse au chocolat.

Crapouille0

Il est le copain pauvre mais sympa qui vit dans un taudis.

Son hygiène douteuse ainsi que son alimentation particulière à base de détritus et de jus de chaussette (et je ne parle pas du Caffè Americano servi dans les Starbucks) ont tendance à le mettre à l’écart des autres. Sauf de Samsam qui adore passer du temps avec lui.

Les affreux

  • Marchel 1er

Marcel-1er_original_backup

Marchel 1er est le roi de la planète March. Ch’est un trichte chire, un tyran colérique, qui n’a aucun chench de l’humour et complexché par cha petite taille et par chon cheveu sur la langue. Il ne chupporte pas les gens qui che moquent de lui et les fait enfermer dans ches cachots qui chentent le chou pourri.

Comme vous pouvez vous en douter, il n'aime pas beaucoup le saucisson sec, ni les sucettes.

Comme vous pouvez vous en douter, il n’aime pas beaucoup le saucisson sec, ni les sucettes.

Heureujement pour nos héros, Marchel 1er n’est pas très futé : très vaniteux, il che fait fachilement manipuler par ChamCham.

  • Barbaféroce, le chef des Piratroces

Barbaferoce

Barbaféroce est le capitaine du Vaisseau Baleine, le repère des terribles Piratroces qui errent dans la galaxie à la recherche d’un trésor perdu et qui pour occuper leurs journées pillent les pauvres innocents qui passent entre leurs griffes.

  • Crocochemar

Crocochemar

Crocochemar est un monstre assez particulier : c’est en effet l’incarnation des pires cauchemars de SamSam qui adore venir l’embêter : lui faire peur quand les lumières sont éteintes ou lui croire que ses parents préfèrent Petit-Pôa, par exemples. Heureusement que SamSam n’est pas un froussard mais encore faut-il qu’il s’aperçoive de la présence de Crocochemar pour s’en débarrasser !

  •  Les Pipiolis

PipiolisT

Un trio maléfique qui attaque quand SamSam n’a pas pris ses précautions avant de se mettre au lit ou avant de partir en mission.

Avis et critique

Je ne suis pas un grand fan du parti pris graphique de ce dessin animé très différent de la BD d’origine : trop lisse, trop vide, trop plastique, là où dans la BD les dessins et les couleurs étaient plus francs et plus appuyés.

Mais ce n’est en rien gênant. Car la grande qualité de SamSam, c’est sa façon de dédramatiser en faisant des monstres ridicules que le héros arrive à battre sans trop de difficulté certaines petites angoisses d’enfant : la peur d’être remplacé dans le coeur de ses parents, la peur de se retrouver seul ou encore les fameux pipiolits ! C’est aussi un bon exemple d’un petit garçon qui grandit et apprend à être indépendant et autonome : la plupart de ses explorations ou de ses missions se font juste avec SamNounours sans adulte pour l’aider. Il arrive toujours à affronter ses peurs et les méchants avec courage et astuce.

Le-vilain-Crocochemar

Même si l’univers du dessin animé semble moins farfelu que dans les BD, il est moins foutraque, plus contenu. C’est un petit dessin animé sympa qui se laisse regarder sans déplaisir et que Fiston redemande régulièrement. Mon avis est donc très positif sur cette série de super-héros, qui comme toute histoire de super-héros est avant tout une métaphore colorée, capée et en collants de notre quotidien.

Publicités

10 réflexions au sujet de « « Samsam » – Le héros du quotidien cosmique »

      • ni pour nos enfants perso on reste sur les petites bêtes, minuscule et elle a découvert le pompier donc on supporte mais sam sam là c’est juste pas entendable mdr

      • Minuscule c’est génial même si je pense que c’est plus fait pour les parents que les enfants 🙂

        Pour les Petites bêtes, je préfère les livres ! 😀

  1. Ah, Sam Sam… Je ne sais pas si c’est de la lassitude (ça fait 2 ans d’abonnement Pom d’Api qu’on en bouffe, lus et relus ad naseam) mais je trouve moi le DA un peu plus « punchy », avec des scénarios un peu moins basiques et un peu plus élaborés. Du coup ça m’a réconcilié un peu avec lui! Les BD sont un peu niaises par moment et surtout, ça se finit souvent en eau de boudin (ambiance « Crotte déjà 11 cases, vite une chute qui n’a rien à voir avec la choucroute! »)….

    • Je suis totalement d’accord ! Comme je le disais, le problème de la BD, c’est qu’on a l’impression que c’est un enfant qui est à l’écriture. D’où le côté très décousu et niais comme vous le soulignez.

      Le DA est plus carré, mieux construit avec un début, un milieu et une fin. Il y a un peu plus d’action.

  2. Ping : "Mike le Chevalier" – Le Chevalier du Ni(ais) | Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s