[Une expédition père-fils] – Le Centre Pokémon de Paris

A moins d’avoir vécu depuis 15 ans dans une grotte d’un village d’Amish perdu au fin fond de la jungle palombienne, vous devez avoir une vague idée de ce que sont les Pokémon ou au moins savoir qui est Pikachu !

Ne faites pas semblant, vous le connaissez forcément !

Ne faites pas semblant, vous le connaissez forcément !

Je l’avoue sans honte, j’aime beaucoup cette licence et j’ai fait découvrir au Fiston les dessins animés (pour lesquels je prépare un gros dossier). On a à la maison quelques figurines et des pokéballs avec lesquels on s’improvise des combats de dresseurs (note pour ses futurs adversaires, il est à souligner que Fiston triche et fait pas mal d’anti-jeu). Surtout depuis peu, il joue avec moi sur la 2DS à Pokémon Y, l’un des derniers opus de la licence même si c’est mal.

On est ce qu'on appellerait des Pokéfans !

Bref, nous sommes ce qu’on appellerait des Pokéfans !

L’annonce dès le mois de mai de l’ouverture d’un Centre Pokémon éphémère à Paris nous a mis, bien entendu, dans tous nos états ! La visite de cette boutique (car au final, c’est avant tout une boutique) était devenue obligatoire pour nous deux. Et on y est allé le premier dimanche après son ouverture au public.

Infos pratiques

Pokemon-Center-Paris-300x92

Ouvert du 4 au 21 juin 2014, le Centre Pokémon de Paris est ouvert pendant cette période 7 jours sur 7, de 10h30 à 19h30. Il est installé à l’Hôtel de Villeroy, au 11-15 rue des Halles à l’angle de la rue des Déchargeurs. C’est juste à la sortie rue de Rivoli de la station de métro Châtelet (de mémoire à la sortie 1), mais c’était très facile à trouver, la queue immense qui s’y était formée le long de la rue des Déchargeurs, débordant jusqu’à la rue de Rivoli (j’y reviendrais) étant un indice assez évident.

Pokémon Center Paris

Qu’y a-t-il d’aussi extraordinaire ?

SPOILER : A la grande tristesse du Fiston (pourtant je l’avais briefé avant), il n’y a pas de vrai Pokémon. Inutile donc de s’attendre à être accueilli par un Leveinard (ou par un Nanméouïe pour la jeune génération) ou à y croiser un Tortank venant se faire soigner ! Sur ce point, Fiston était plutôt déçu.

Le Centre Pokémon est un concept de boutique thématique, vous l’aurez compris. Il y en a au Japon et à New York, sûrement plus grands, où on trouve pas mal de goodies, allant de la peluche au grille-pain en forme de Pikachu, en passant par des t-shirts ou des bijoux. Malheureusement, du fait de l’aspect provisoire de cette boutique et des diverses réglementations sur les normes françaises, le Centre Pokémon de Paris ne vend que peu d’articles : en plus des traditionnels peluches et t-shirts, il y a des cartes à collectionner et des manga. Mais on verra qu’il y a quelques soucis à ce niveau-là.

Il est bon de noter que les prix sont plutôt raisonnables : 12€ la peluche et 20€ le t-shirt, c’est loin d’être l’arnaque que je craignais !

Butin du jour !

Butin du jour : un Pikachu pour chaque enfant !

En plus de la boutique, il y a au sous-sol du magasin une petite exposition vraiment sympa mais assez courte avec des artworks (dessins préparatoires) des jeux que j’aurais très bien vus sur les murs de la chambre des enfants.

wpid-img_20140608_115055.jpg wpid-img_20140608_115703.jpg wpid-img_20140608_115738.jpgwpid-img_20140608_115010.jpg

Il y a également une petite vidéo pour apprendre à dessiner Pikachu ainsi que des ateliers de dessin ou de maquillage (mais pas au moment où on y est allé). Il y a quelques consoles 3DS au fond du magasin pour tester les jeux. Mais on peut surtout y récupérer un Pokémon exclusif (un Prismillon avec un motif de pokéball pour ceux que ça intéresse).

Mais le clou du spectacle, c’était sans conteste la rencontre avec la super star Pikachu avec qui on peut prendre une petite photo entre deux câlins ! Mais en bonne diva, il n’est disponible qu’un petit instant à des heures données (pour le rencontrer, il faut jeter un œil au planning).

Évidemment, comme je prenais les photos, je n'ai pas pu lui serra la patte !

Évidemment, comme je prenais les photos, je n’ai pas pu lui serrer la patte !

Cette boutique doit en principe servir de test pour une éventuelle implantation plus pérenne. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le succès est au rendez-vous.

Critiques et polémiques

Le Centre Pokémon de Paris a été en effet très vite victime de son succès. Tout a l’air formidable dit comme ça, mais il faut savoir que depuis son ouverture au public le 4 juin, ça ne désemplit pas ! D’après les réseaux sociaux, le jour de l’ouverture, on atteignait les 4 heures de queue pour y entrer. Nous y sommes allés dimanche et  nous avons fait près d’1h30 de queue dans une très bonne ambiance et dans la bonne humeur, et nous pouvions nous estimer heureux ! Les premiers dans la file d’attente, de vrais acharnés, étaient là dès 6h30 alors que le magasin n’ouvre qu’à 10h30 !

J'ai pu streepasser comme un porc dans la file et échanger quelques codes ami au passage :)

J’ai pu streepasser comme un porc dans la file et échanger quelques codes ami au passage 🙂

Cet engouement semble-t-il inattendu a été une rapide rupture des stocks. A notre visite dimanche, il semblerait que les stocks de peluches aient été renouvelés mais nous étions limités à un article par personne. Tandis qu’il ne restait plus que des t-shirts taille enfant (également limité à un par personne) dont le choix était restreint. Il ne restait plus grand chose non plus en manga (l’intégrale de Pokémon la Grande Aventure était aussi en rupture).

Les organisateurs ont clairement sous-estimé l’attente des fans dont la moyenne d’âge est d’une vingtaine d’années (Fiston et moi faisions un peu tâche parmi ces pokéfans). D’après ce que je lis à droite et à gauche, il semblerait qu’il y ait une rupture définitive de stocks de peluches et de t-shirts exclusifs. Je me demande comment ils vont tenir deux semaines jusqu’à la fermeture du centre le 21 juin. C’est vraiment dommage même si la boutique sera sûrement réapprovisionnée avec des produits facilement trouvables dans d’autres enseignes. Mais l’intérêt est du coup moindre.

Car c’est une initiative sympa. Comme je le disais, malgré les 1h30 de queue, l’ambiance était bonne. Les gens discutaient, jouaient ou s’échangeaient leurs Pokémon. Même si Fiston commençait à s’impatienter, son énervement a disparu à l’approche de la vitrine de la boutique, quand nous avions aperçu Pikachu qui arrivait sur scène. C’est clair que je ne le referais pas une seconde fois, mais ça a été une bonne expérience et un bon moment partagé avec Fiston qui était enchanté d’avoir fait un câlin avec un Pikachu géant et d’être reparti avec une peluche et un superbe t-shirt !

J’espère que le succès de ce galop d’essai incitera les responsables de la Pokémon Company à ouvrir une boutique un peu mieux organisée et un peu plus durable !

 

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « [Une expédition père-fils] – Le Centre Pokémon de Paris »

  1. Ping : Revue de web n°9 | Maman à Paris

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s