« Les Quatre Fantastiques » – Un dessin animé de super-zéros

En ce 1er avril, j’ai pensé vous parler de la plus mauvaise blague sur laquelle je suis tombée en matière de dessin animé, mais c’est déjà fait avec Sam le Pompier. Pourtant en y réfléchissant à deux fois, j’ai peut-être trouvé un truc bien pire parmi les séries qui passent actuellement en boucle à la télé…

Il n’aura échappé à personne que les super-héros sont à la mode et qu’on les sert à toutes les sauces sur les écrans. Mais lorsqu’on évoque une bonne adaptation de comics, on pense rapidement à Batman, à Superman, à Spider-Man ou aux Avengers. Étrangement, personne de sensé ne voudra citer les Quatre Fantastiques, dont les différentes adaptations cinématographiques n’ont pas été à la hauteur des espérances. Ou dit plus crûment, ce sont de belles daubes en sauce. Il est difficile d’imaginer que la dernière adaptation en dessin animé puisse faire pire, mais il ne faut JAMAIS sous-estimer le genre humain lorsqu’il s’agit de creuser dans la fange.

Présentation

Une belle daube, bien de chez nous !

Une belle daube, bien de chez nous !

Les Quatres Fantastiques (en VO Fantastic Four : World’s Greatest Heroes) est une série d’animation franco-américaine datant de 2006 (soit un an après le premier film avec Jessica Alba). Elle est produite par MoonScoop Studio, à qui on doit Titeuf, Casper, Sam Sam, Chloé Magique ou encore Code Lyoko et Code Lyoko Evolution. Mais en redressement judiciaire depuis 2013 suite à un conflit interne dans la société, ce studio d’animation, qui a été pourtant leader en France en 2008 et qui a employé jusqu’à 300 personnes en Europe et aux États-Unis, disparait suite au rachat par le groupe Dargaud qui devient propriétaire du catalogue de Moonscoop.

Pour en revenir à la série, c’est un dessin animé qui compte 26 épisodes (soit une unique saison, Dieu merci !) de 20 minutes chacun, diffusé pour la première fois aux États-Unis en 2006 sur Cartoon Network. En France, c’était passé, il me semble, sur M6 et il passe en ce moment les samedis matins sur France 4.

C’est un mélange d’animation 2D et d’animation 3D qui donne un résultat qui est très loin de me convaincre. J’ai beau savoir pertinemment qu’on ne dit pas « c’est moche » mais plutôt « j’aime pas », là j’aime pas parce que c’est très très moche. Je trouve le charac-design (en gros la direction artistique sur les personnages) d’inspiration très manga complètement raté : les personnages sont poseurs, les visages sont figés (et affreux) et l’animation est très raide avec des proportions anatomiques étranges.

Histoire

Au cours d’une mission, Reed Richards, un scientifique génial, les frère et sœur, Johnny et Susan Storm et leur pilote Ben Grimm sont victimes d’un accident (en fait un sabotage perpétré par le Docteur Fatalis) et sont irradiés par des rayons cosmiques qui leur confèrent des pouvoirs, qu’ils mettront bien sûr au service du bien contre tous les méchants de la Terre et de l’univers en devenant les Quatre Fantastiques (en VO Fantastic Four ou FF pour faire court).

FF

Petite précision : même si cette série reprend les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby, cette série se passe dans un univers à part où les histoires ne font pas partie d’aucune continuité existante (sur la Terre-135263 précisément pour les experts ès comics).

Personnages

  • Les Quatre Fantastiques

Reed Richards alias Monsieur Fantastic

M. Fantastic  ses fameuses rouflaquettes blanches !

M. Fantastic, un poseur avec ses airs mystérieux et ses rouflaquettes blanches.

Prétendument un génie mental au QI monstrueux, mais comme c’est un aspect qui n’est généralement jamais bien exploité dans les œuvres de fiction, c’est loin d’être évident à constater ici. Il est toujours en train de construire des machins et tripoter des trucs bizarres dans son labo et il parle un jargon crypto-scientifique. Il invente tout un tas de gadgets et de trucs comme leurs fringues spéciales ou leur jet privé ou des trucs qui font piou-piou.

Mais Il faut croire qu’il n’est pas trop idiot car il semble bien gérer son business : il a réussi à lancer sa fusée plus ou moins seul (je n’ose pas croire que des organismes gouvernementaux ont mis un centime dans son projet) mais surtout il possède un immeuble entier (le Baxter Building) au milieu de Manhattan, si ce n’est pas classe !!

Suite à son exposition aux rayons cosmiques, les cellules de son corps sont devenues élastiques, lui permettant de s’étirer, de se transformer en trampoline ou en boule, c’est qui est pratique pour s’amuser à la plage ou combattre les menaces extra-terrestres.

Ou bien pour

Ou encore pour aller chercher sa canette de bière son paquet de Délichoc sans avoir à se lever de son canapé.

Susan Storm alias la Femme Invisible

Elle

Quand je parlais de visages ratés, c’est un bel exemple ici pour celle qu’on prétend être l’une des plus belles femmes du monde.

Susan Storm est blonde mais beaucoup moins que son frère comme on le verra. Je n’ai toujours pas bien saisi pourquoi elle était dans la navette, mais c’est sûrement à cause de ses boobs ses talents d’architecte d’intérieur ou de mannequin parce qu’à part faire du shopping et tabasser du méchant, elle n’a pas l’air d’avoir une quelconque activité dans le civil.

Le surnom de « Femme Invisible » ne vient pas tant de son don naturel pour faire tapisserie mais que de ses pouvoirs : se rendre invisible elle et ce qu’elle touche. Elle peut aussi manipuler un champ de force qu’elle peut projeter, s’en faire un bouclier ou une sorte de planche invisible qui permet de voler.

Entre elle et Reed, il semblerait qu’il y ait un petit quelque chose, une attirance mutuelle et une tension un brin sexuelle. Bref, ils sont amoureux, comme on dirait dans les cours de récréation.

Ben Grimm, alias la Chose

Comme dirait l'autre, il n'a pas une gueule de porte-bonheur !

J’adore le slip blanc dessiné par dessus le pantalon !

Il semblerait que Stan Lee ait été à en panne d’inspiration quand il a fallu trouver un nom à Ben Grimm (quoique « Bidule » aurait tout de suite fait moins super-héroïque). Bref, Ben est le bourrin bourru au grand cœur de service. Une sorte de Bud Spencer avec beaucoup moins de poils et un vrai problème de peau sèche, résultat de son exposition aux rayons cosmiques qui a transformé le brave pilote de la navette en un sorte de tas de briques orange sur pattes. Il adore castagner les méchants ce qui tombe bien car il est doté d’une force surhumaine qui lui permet de faire presque jeu égal avec Hulk.

Comme je le disais, c’est un bourrin bourru au grand cœur complexé par son apparence monstrueuse. Mais ça ne l’empêchera pas de flirter avec Alicia Masters, une jeune femme aveugle qui a su percevoir sa beauté intérieure et la bonté en lui (bref des lots de consolation pour les moches, quoi !). Il adore se tirer la bourre avec Johnny qu’il appelle affectueusement l’Allumette. C’est d’ailleurs le roi des surnoms et de la répartie, l’une de ses nombreuses compétences, puisqu’il appelle aussi Reed Elastoc.

Dans les comics, sa phrase préférée est "Ça va castagner !", une certaine idée de la subtilité !

Dans les comics, sa phrase préférée est « Ça va castagner ! », une certaine idée de la subtilité !

C’est sûrement le personnage le moins antipathique de la série et celui dont le design est le plus réussi. Le sigle des Quatre Fantastiques tagué (par Johnny, parce que c’est trop un blagueur) sur son torse est l’unique éclair de génie dans le charac-design de la série.

Johnny Storm alias la Torche Humaine

Johnny et sa coupe de cheveux très années 90.

« Ouais les filles ! Admirez-moi et ma coupe de cheveux manga des années 90 ! »

Dans la famille Storm, je demande le petit frère attardé ! Arrogant, vaniteux, immature, grande gueule, tête brûlée et incroyablement stupide. Mais vraiment stupide. Johnny n’est pas blond pour rien. C’est simple, ce roi des boulets avec l’âge mental d’un enfant de 6 ans adore faire des blagues, surtout quand elles impliquent Ben, une boule de feu et un incendie généralisé. Sinon il est responsable de 98% des problèmes de la série.

Johnny, qui était lui aussi dans la navette spatiale de Reed pour une raison qui m’échappe encore, est devenu la Torche Humaine suite à son bain de radiations cosmiques : il peut lancer des boules de feu ou voler, des pouvoirs dont il se sert pour dragouiller à droite et à gauche sans aucun scrupule juste pour frimer.

Il est encore plus poseur que Reed, ce qui est en soi un exploit !

Il est encore plus poseur que Reed, ce qui est en soi un exploit !

Il a une relation très particulière avec la Chose, un peu comme celle qu’a un petit garçon qui tire les nattes de la fille dont il est amoureux.

  • Les méchants

L’une des grandes malédictions des FF (en dehors du fait d’avoir des adaptations minables sur les écrans), ça a toujours été d’avoir des méchants vraiment ridicules et peu charismatiques, en dehors du Docteur Fatalis. Cette série ne fait pas exception à cette règle. Parmi les méchants récurrents de la série, nous avons :

Le Docteur Fatalis

Doom

L’un des plus grands méchants de l’univers Marvel est réduit ici à une espèce d’emo anorexique, qu’on dirait sorti d’un mauvais manga. Apparemment il en veut aux Fantastiques et plus précisément à Reed qu’il tient responsable de l’incident qui l’a défiguré. Il porte une armure surpuissante mais son arme la plus balèze est son immunité diplomatique qui l’empêche de finir en zonzon.

L’Homme-Taupe

De loin, le méchant le moins crédible de l'histoire du comics à égalité avec Kite-Man, l'Homme-Cerf volant !

De loin, le méchant le moins crédible de l’histoire des comics à égalité avec Kite-Man, l’Homme-Cerf volant !

Seigneur du monde sous-terrain, l’Homme-Taupe veut se venger du monde de la surface parce que tout le monde est plus beau que lui. Pourtant, avec le charac-design tout pourri de ce dessin animé, ce n’est pas très évident à constater. Et perso, je le trouve moins laid que certains plans de profil de Sue.

Namor le Prince des Mers

Namor

Namor qui me rappelle un peu Spock pour les sourcils et les oreilles et Forrest Gump pour le regard vide et la bouche qui bave.

Namor est le Prince des Mers et le roi d’Atlantis. Il en veut aux humains de polluer les océans et pour les punir, il coule des bateaux pour mettre encore plus de trucs dégueulasses au fond des mers ou déclenche des raz-de-marées sur New York et ses usines polluantes. Ne posez pas de question, c’est tout à fait logique !

Suite à un putsch, il est chassé d’Atlantis et va demander de l’aide aux Fantastiques pour l’aider à récupérer son trône.

Le Maître des Marionnettes

Il y a un côté presque gênant et raciste dans le design de ce perso, je trouve !

Il y a un côté presque gênant et raciste dans le design de ce perso, je trouve !

Suite à une exposition aux rayons cosmiques, ce sculpteur raté peut par le biais de ses sculptures prendre le contrôle des gens.

C’est aussi le père d’Alicia Masters la copine de la Chose, qui apprend par la même occasion qu’il n’est jamais aisé de se faire apprécier par ses beaux-parents, surtout quand on les met en taule plus tôt dans la soirée.

Les Skrulls

Skrull

Race d’extra-terrestres polymorphes dont la seule ambition est de conquérir d’autres planètes.

Critique

Comme je n’ai cessé de le répéter, ce dessin animé est laid. La faute vient du style manga des personnages complètement raté et qui me rappelle les horreurs graphiques que furent les adaptations de comics Marvel par les Japonais de Madhouse.

Si si ! C'est bien Wolverine :

Si si ! C’est bien Wolverine version manga ! Merci le Japon !

Il faut dire que je ne suis pas très fan des FF à la base. Seuls la Femme Invisible (qui a bien du courage de supporter ces deux types) et la Chose me semblent vaguement intéressants. Ici les personnages sont peu attachants ou sympathiques, Reed est un gros con prétentieux et la Torche est un petit con arrogant, Susan Storm est fade et sert de potiche et la Chose n’est qu’un gros bourrin qui à part castagner n’a aucune d’épaisseur.

L’humour est lourdingue et les histoires ne sont guère palpitantes, même si on peut lui concéder une certaine fidélité au matériau de base. A part cela, il n’y a rien qui me vienne à l’esprit qui pourrait sauver ce dessin animé, qui donne l’impression d’avoir été fait à la va-vite. A fuir absolument !

PS : Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à commenter, mais surtout n’oubliez pas de voter pour ce blog !

 

Advertisements

7 réflexions au sujet de « « Les Quatre Fantastiques » – Un dessin animé de super-zéros »

  1. ce dessin animé est en effet bâclé, les personnages nuls (peut pas blairer la torche humaine…) sans parler du générique, le plus nul du monde ! bref, c’est bien décevant tout ça.
    mais pas ton billet !

  2. Oui je crois que le seul intérêt des 4 Fantastiques c’est Jessica Alba (qui est à tomber par terre quand même). Tiens as-tu lu la Vie sexuelles des super héros? Car la première Partie est justement sur l’homme élastique (qui n’assume pas son âge) (et c’est pas intéressant du tout).

    • Tu oublies Chris Evans en petit branleur ! Après, j’avoue que je connais très mal la filmographie de Jessica Alba, qui restera pour moi Maya dans les Nouvelles Aventures de Flipper, série des années 90, en jeune nymphette déjà super canon.

      Et non je n’ai pas lu le livre dont tu parles, mais j’en ai entendu parler 🙂 En pastiche de l’Homme-Elastique, l’une des versions les plus drôles, c’est en caméo dans l’excellente série de comics Top Ten (qui raconte en gros la vie d’un commisariat dans un monde où absolument TOUT LE MONDE et surtout N’IMPORTE QUOI a des super-pouvoirs).

  3. Ping : « Miraculous – Les Aventures de Ladybug et Chat noir  | «Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s