« Ninjago, les Maîtres du Spinjitzu », le dessin animé qui casse des briques !

Comme je l’ai répété très souvent depuis le début de ce blog, l’une des principale fonctions d’un dessin animé, bien avant le divertissement ou l’aspect éducatif, c’est vendre des jouets ! Et c’est d’autant plus vrai quand c’est une marque de jouets qui est à l’origine du dessin animé comme on l’a vu pour Transformers Rescue Bots par exemple ou comme la série Ninjago, les Maîtres du Spinjitzu dont il sera question dans cette article.

Ninjago

Avant d’être un dessin animé, Ninjago est une gamme de jouets du groupe Lego datant de 2011 basée sur le principe des toupies qui s’affrontent dans une arène, surfant sur le succès de Beyblade. On incarne de jeunes ninjas, recrutés par le Sensei Wu pour se battre contre les forces du mal, incarnées par Lord Garmadon et son armée de squelettes. L’univers développé, qui est étonnamment dense et complexe, servira de base à un pilote d’une série de dessin animé.

Le pilote d’une quarantaine de minutes, découpé en 2 épisodes, diffusé pour la première fois aux États-Unis sur Cartoon Network en janvier 2011 (et que je n’ai jamais vu), connait un énorme succès au point qu’une saison est produite, en même temps qu’est lancée une nouvelle collection de sets et de figurines sur les Serpents. La série comprend 2 saisons de 13 épisodes chacune, et une troisième saison est en production après la diffusion, toujours sur Cartoon Network, de deux épisodes nouveaux pilotes. En France, les deux saisons sont diffusées un peu en boucle sur France 3 et les coffrets DVD sont également disponibles à la vente.

Il s’agit d’une animation entièrement en CGI (en images de synthèse générées par ordinateur) avec un rendu très sympa : les personnages sont clairement des figurines de Lego, ainsi que la plupart des véhicules et constructions. Le côté très cartoon et jouets en plastiques fait que c’est un dessin animé destiné à un très large public (au pifomètre, à partir de 4-5 ans) même si les plus jeunes et les adultes peuvent adhérer facilement aux personnages et à l’univers très travaillé.

Je n’en ai pas encore parlé mais la VF est enthousiaste et réussie avec des voix qui collent bien aux personnages. Le générique de début n’est pas traduit mais reste une excellente chanson bien rock et entraînante qui convient parfaitement à l’ambiance de ce dessin animé.

L’univers de Ninjago

Comme je le disais, pour un dessin animé créé initialement pour vendre des jouets, Ninjago a un univers riche et complexe.

L’histoire se passe à Ninjago, un univers d’inspiration asiatique (les paysages, les pagodes ou encore les créatures mythiques comme les dragons sont des signes évidents), dont la création est due au Premier Maître du Spinjitzu (un mot-valise entre spinner qui veut dire en anglais « toupie » et ju-jitsu), un art martial ancestral qui non seulement est efficace pour mouliner la tronche des méchants, mais qui est aussi la source de création de toute chose dans cet univers mais qui peut être utilisée pour le chaos et la destruction.

Sensei Wu, un descendant du Premier Maître du Spinjitzu, a recruté quatre jeunes garçons, pour combattre Lord Garmadon, frère de Wu, qui veut rebâtir Ninjago à son image. Pour ce faire, les jeunes ninjas reçoivent des pouvoirs élémentaires (feu, glace, foudre et terre) pour combattre les squelettes (dans le pilote), les hommes-serpents (dans la saison 1) et une Armée de Pierre qui semble invincible (dans la saison 2).

Une légende parle également d’un mystérieux Ninja Vert qui sera le seul à pouvoir affronter et vaincre le Seigneur des Ténèbres.

Personnages

Petit avertissement : cette partie comprendra de nombreux spoilers au sujet des personnages compte tenue de leurs évolutions au cours de la série !

Kai

Comme dans les Power Rangers,

Kai est le Ninja rouge, maîtrisant le pouvoir du feu. De nature impatiente (sa phrase préférée étant « Nan ! Pas le temps de t’expliquer »), têtu et tête brûlée, il est également le plus inventif et le plus persévérant des quatre élèves de Sensei Wu. Il est aussi le seul à garder son calme et à se souvenir des enseignements du Sensei dans les moments les plus critiques.

Il est le dernier recruté par Sensei Wu après que sa soeur Nya a été enlevée par les squelettes. Malgré ses qualités de combattant et sa vaillance, il sera le dernier à trouver son vrai potentiel, quand il agira pour sauver quelqu’un et non juste pour prouver qu’il est le Ninja Vert légendaire.

Son arme fétiche est le sabre.

Jay

Jay

Jay est le Ninja bleu maîtrisant le pouvoir de la foudre. C’est le rigolo de la bande, le bon vivant qui aime prendre les choses à la rigolade. C’est le fils d’inventeurs vivant dans une décharge. Il cède assez facilement à la panique et semble un brin défaitiste. Il a néanmoins un vrai talent de bricoleur et apporte de la bonne humeur aux heures les plus sombres.

Il a un grand faible pour Nya, la soeur de Kai, ce qui semble réciproque : il découvrira son vrai potentiel lorsqu’il aura fait sa déclaration à Nya.

Son arme fétiche est une paire de nunchakus.

Zane

Zane

Zane est le Ninja blanc qui a le pouvoir de la glace. C’est un peu le gars un bizarre de la bande : d’un calme olympien, très intelligent, ayant aucun sens de l’humour, pouvant passer 20 minutes sous l’eau sans respirer ou survivre dans des conditions extrêmes. De quoi étonner n’importe qui, jusqu’à ce qu’on découvre (et lui le premier) qu’il s’agit en réalité d’un nindroïd, soit un androïde ninja dont le bouton « humour » était sur « off ».

Il est le premier à découvrir son vrai potentiel lorsqu’il apprendra la vérité sur sa condition de nindroïd., dans un très bon épisode de la saison 1.

Terminazane !

« Sarah Connor ? »

Il est très lié à un faucon-robot dont il peut partager la vision et qui sauvera les ninjas à plusieurs reprises. Il retrouvera son créateur, qu’on croyait mort, dans la saison 2, et qui aidera nos héros dans leur quête.

C’est l’un des personnages les plus développés de la série et sûrement l’un de mes préférés de la série.

Son arme de prédilection est une paire de shuriken à 3 branches.

Cole

Cole

Cole est le Ninja noir (soit le seul qui a la couleur réglementaire, en somme) qui a le pouvoir de la terre. C’est un peu le petit dur et le Schtroumpf grincheux, strict, droit et discipliné. C’est aussi le leader de la bande et l’un des ninjas les plus forts.

Malgré ça, il déteste les serpents et a le mal de mer. Il cache également un lourd secret : il est en fait destiné par son père (un membre d’un ancien boys band, les Forgerons Royaux) à une carrière de danseur étoile. Il a caché à son père qu’il s’est enfui de son école et qu’il est désormais un ninja. C’est quand il se sera réconcilié avec son père qu’il découvrira son vrai potentiel.

Son arme fétiche est une grande faux.

Sensei Wu

Sensei Wu

Stéréotype du vieux maître asiatique, Sensei Wu n’en demeure pas moins un personnage sympa et intéressant. Fils cadet du Premier Maître du Spinjitzu, il est le gardien vivant de cette discipline qu’il enseigne à nos 4 héros. Il est également le frère cadet de Lord Garmadon, à qui il a caché les 4 armes d’or dont la puissance réunie lui permettrait de conquérir Ninjago.

Sensei Wu est un grand amateur de thé.

Avec tout le thé qu’il ingurgite, Sensei Wu doit très certainement partager le surnom de « Vessie d’acier » avec Jack Bauer.

Depuis le temps, on a appris à se méfier des vieux maîtres asiatiques et Wu ne fait pas exception : malgré son âge, il est redoutable dans sa maîtrise du Spinjitzu. Néanmoins, malgré sa longue barbe blanche, il lui arrive fréquemment de se tromper dans ses prédictions et dans ses jugements.

Nya

Nya

Petite sœur de Kai, Nya est un personnage féminin assez fort pour un dessin animé a priori réservé aux garçons. Bricoleuse de génie et fille à fort caractère, elle en a très vite marre de jouer les potiches en attendant le retour des 4 ninjas. C’est pour ça qu’elle s’invente une identité secrète, en se déguisant en un mystérieux Samouraï pour leur venir en aide et se battre contre les serpents dans la saison 1.

Une fille à qui on ne cherche pas des noises !

Une fille à qui on ne cherche pas des noises !

Même si elle est bien plus en retrait dans la deuxième saison, elle n’en aide pas moins les ninjas en bricolant notamment leur véhicule dans l’épisode de la course Ninjaball par exemple. Dans les derniers épisodes, alors qu’elle est possédée par le grand méchant, elle est d’une efficacité effrayante contre nos héros.

Lloyd Garmadon

LloydI

Lloyd est le personnage qui a le plus évolué au cours des 26 épisodes de la série. Fils de Lord Garmadon (et donc neveu de Sensei Wu), Lloyd est au début de la série un sale garnement qui passe son temps à terroriser les gens pour leur racketter des bonbons. C’est lui qui délivre par accident les Hommes-Serpents qu’il arrive un temps à diriger avant d’être leur prisonnier. Il sera d’ailleurs ligoté très souvent au cours de la série (au point où il finit par se dire qu’à force il devrait s’y connaitre en noeuds).

En mode sale garnement turbulent

En mode sale garnement turbulent

Au cours de la saison 1, on apprend que Lloyd est en réalité le fameux Ninja Vert légendaire et que par conséquent il sera amené à affronter son père. Il est alors entraîné par nos 4 ninjas et lors d’un épisode de la saison 2, il grandira soudainement sous les effets d’un sortilège le transformant en adulte, accélérant la prophétie.

Lloyd 2.0

Lloyd 2.0

Au cours d’un final épique où il débloque tous ses pouvoirs pour affronter le Mal Suprême, il prendra la forme du Ninja Doré, devenant ainsi le Nouveau Maître du Spinjitzu Suprême.

Lloyd 3.0

Lloyd 3.0

Il n’a pas d’arme particulier, mais il génère de ses mains une sorte de boule d’énergie.

Lord Garmadon

Lordgarmcloseup

Principal antagoniste de la série, Lord Garmadon est un personnage presque tragique. C’est parce qu’il a été mordu, quand il est enfant, par le serpent légendaire, le Grand Dévoreur, que le mal coule dans ses veines. Même s’il est prêt à tout pour accomplir son but (je le rappelle : façonner Ninjago à son image) jusqu’à devenir un monstre à 4 bras, il est tiraillé par le dilemme de devoir affronter son fils tel que l’annonce la prophétie du Ninja Vert.

Lord Garmadon

Alors qu’il était enfermé dans le monde sous-terrain, c’est parce que Sensei Wu a besoin de son aide pour sauver Lloyd des Hommes-Serpents que Garmadon est ramené à Ninjago. Mais c’est lui qui sauvera Ninjago du Grand Dévoreur, grâce aux quatre Armes d’or qu’il est le seul à pouvoir utiliser en même temps, à la fin de la saison 1.

Dans la saison 2, il sera le méchant principal et fera alliance avec les serpents qui le trahissent puis avec Overlord, une entité maléfique, qui lui offre l’Armée de Pierre invincible. Overlord qui a pris le contrôle de son corps, sera vaincu par Lloyd, le délivrant du mal et lui rendant son apparence humaine à la fin de la saison 2.

Misako

MILF Alert !

MILF Alert !

Misako est la mère de Lloyd et la femme de Lord Garmadon. C’est une archéologue très au fait des légendes concernant le Spinjitsu et le Ninja Vert.

Elle a abandonné Lloyd alors qu’il n’était qu’un bébé, dans l’espoir de trouver une solution pour combattre le Seigneur du Mal et empêcher le retour d’Overlord. Il va sans dire que les retrouvailles mère-fils sont plus que glaciales. Nos héros finiront par lui demander de rester et elle les aidera de son mieux dans leur combat.

Bien qu’elle répète à tours de bras que Garmadon a été un homme bon et tout, elle flirtera sans scrupule avec Sensei Wu.

Les Serpents

Serpentine

Méchants principaux de la saison 1, les Hommes-Serpents sont un peuple peu sympathique enfermé depuis des siècles sous la terre et qui rêvent de prendre leur revanche en envahissant la surface. Comme je l’ai écrit précédemment, les Serpents ont été délivrés par accident par Lloyd.

Au début, il s’agissait de clans désunis jusqu’à ce que Pythor, le seul survivant de son espèce (on soupçonne qu’il a boulotté tous les autres), en prenne le commandement et se mette en tête de réveiller le Grand Dévoreur, pour qu’il les aide à conquérir Ninjago.

Pythor est un excellent méchant, pas trop idiot, même si son coup du Grand Dévoreur s’avérera une très mauvaise idée (surtout pour son intégrité physique).

Pythor est un excellent méchant, pas trop idiot, même si son coup du Grand Dévoreur s’avérera une très mauvaise idée (surtout pour son intégrité physique).

Mais comme son nom l’indique, le Grand Dévoreur, un serpent géant, a pour trouble obsessionnel compulsive de tout bouffer sur son passage, que ce soit des objets, des bâtiments, des hommes ou même des serpents.

Un serpent bien gourmand !

Le Grand Dévoreur est un serpent bien gourmand !

Overlord

Overlord

Créateur de l’Armée de Pierre et source du mal et des ténébères de Ninjago, Overlord n’est introduit qu’assez tardivement dans la série, dans la deuxième partie de la saison 2. Mais à n’en pas douter, il est le vrai méchant de l’histoire.

A la création du monde de Ninjago par le Premier Maître du Spinjitzu, tout n’était que lumière. Mais la lumière ne peut exister sans les ténèbres et c’est là qu’Overlord apparut comme contre-point et défia le Premier Maître du Spinjitzu. Sentant que leurs combats allaient détruire le monde, ce dernier brisa le monde en deux moitiés égales : l’une étant Ninjago, l’autre l’Ile des Ténèbres où était Overlord et son Armée de Pierre qui disparut plus ou moins dans l’oubli.

Jusqu’à ce que Garmadon trahi par les Serpents (qui l’ont balancé dans la mer après une mutinerie) redécouvre cette île et Overlord, qui n’est alors qu’une présence incorporelle, une sorte de boule d’énergie violette qui parle d’une voix métallique. Ce dernier lui offrira l’Armée de Pierre afin de prendre contrôle de Ninjago.

L'Armée de Pierre

L’Armée de Pierre

Mais c’est en fait pour mieux le doubler à la toute fin et s’emparer de l’enveloppe charnelle de Garmadon.

Garmalord !

Garmalord !

On apprend donc que la prophétie du Ninja Vert ne concerne pas Garmadon mais bien Overlord. Malgré sa forme ultime (on se croirait dans Dragon Ball), il sera vaincu par Lloyd qui s’avère être le nouveau Maître du Spinjitzu Suprême, en même temps que le mal à Ninjago et délivrant Garmadon de sa malédiction.

Dragonlord !

Dragonlord !

Mais Overlord est-il vraiment vaincu ? D’après le synopsis de la saison 3, il semblerait que non.

Avis

Depuis quelques années, la société Lego essaie de se diversifiait dans pleins de médias différents avec un certain succès, que ce soit dans les jeux vidéo ou encore dans les dessins animés. Avant Ninjago, il y a eu les petits courts-métrages dans l’univers de Star Wars, que je trouve personnellement assez réussis, mais qui se cantonnent uniquement à la parodie. Avec cette toute nouvelle franchise originale, Lego a pu développer cet univers qui, on l’a vu, est riche à travers deux saisons d’un dessin animé de très grande qualité.

Tout d’abord, c’est bien animé et plutôt joli pour peu qu’on accepte le parti pris des figurines de Lego. Même si les décors sont parfois un peu vide et donnent une impression de carton-pâte, les véhicules sont détaillés (normal, il faut vendre les sets) et les personnages très expressifs et vivants. Les scènes d’actions, poursuites ou bastons, sont très bien réalisées et faciles à suivre, avec de jolis effets de lumières.

Les personnages sont travaillés et profonds pour un dessin animé qu’on peut prendre aux premiers abords pour un catalogue géant de jouets. Je trouve les personnages très attachants, auxquels les enfants peuvent facilement s’identifier (le mien adore Kai et Lloyd, par exemple). Même les méchants sont intéressants et ont des motivations presque valables.

Concernant la qualité d’écriture, même si ça reste assez basique, je trouve que cette série est assez complexe avec de vrais fils rouges et une méta-histoire intrigante. Les épisodes sont d’une rare densité : j’ai été étonné par le nombre de trucs qu’on trouve dans un seul épisode et à quel point les intrigues s’imbriquent entre elles (normal pour les Lego !). Il y a beaucoup de retournements de situations, pas forcément ceux à quoi on penserait : nos héros ne remportent pas toujours la victoire et doivent souvent faire face à des situations difficiles, même s’ils gagnent à la fin. Mais ça reste léger et ce n’est jamais désespéré, grâce aux nombreuses touches d’humour, bien réparties et dosées. Avec des grands moments de n’importe quoi comme l’épisode avec le concours de danse ou celui de la grande course Ninjaball.

Bien que ce soit un dessin animé d’action, il n’est pas très violent : après tout, la violence est désamorcée par le fait que ce sont des mini-figurines qui se battent et contre des monstres (squelettes, serpents, soldats de pierre, par exemples). Malgré certains moments qui peuvent être un peu effrayants (le Grand Dévoreur ou Overlord en mode dragon, par exemple), il y a toujours un petit moment léger pour faire retomber la pression et le stress.

En résumé, Ninjago est une série que j’aime beaucoup, sûrement l’une des celles que j’ai pris le plus de plaisir à découvrir avec Fiston et que je peux revoir sans m’ennuyer. Surtout, ça fait plaisir de voir qu’on peut faire de la qualité avec une licence de jouets et qu’on ne prend pas toujours les enfants pour des idiots.

A noter qu’après le succès de Lego la Grande Aventure (un film formidable !), il y a des rumeurs sur une adaptation en long métrage de Ninjago. J’espère que ce sera concrétisé car il y a un vrai potentiel dans cette licence !

Advertisements

59 réflexions au sujet de « « Ninjago, les Maîtres du Spinjitzu », le dessin animé qui casse des briques ! »

    • Le problème des Lego, c’est que c’est tout petit et qu’avec des gamins qui sont encore au stade buccale qui mettent pleins de trucs à la bouche, ce n’est pas encore envisageable. Cela dit, sur les catalogues, les sets ont l’air déments !! J’adorerais avoir le Dragon d’Or ou leur navire volant ! 🙂

      (Désolé pour le retard de la réponse, il semblerait qu’on ait mis ce commentaire dans les spams !)

  1. Ping : Comment avoir les yeux carrés ? Ou petit tour d’horizon des émissions pour la jeunesse à la télé. | Tu auras les yeux carrés

  2. Ping : [HS] Un tag, sept émotions | Tu auras les yeux carrés

  3. Ping : Joyeuse fête des pères ! – Top 5 des papas de dessins animés | Tu auras les yeux carrés

  4. Ping : [En vrac] Les Yeux Carrés aux USA | Tu auras les yeux carrés

  5. Ping : Rentrée télé 2014 avec le sourire et les yeux carrés ! | Tu auras les yeux carrés

  6. Ping : "Mike le Chevalier" – Le Chevalier du Ni(ais) | Tu auras les yeux carrés

  7. Ping : [Petit test] "Netflix" – Avoir les yeux carrés à la demande ! | Tu auras les yeux carrés

  8. Ping : "Super 4" – Un joyeux mélange des genres | Tu auras les yeux carrés

  9. Ping : [Blog] Première bougie | Tu auras les yeux carrés

  10. merci pour ta réponse! je fait que sa sur france 4 déjà 3fois que je vois la saison 1 et 2 entière… 🙂 bon je vais regarder sur ludo alors si c’est possible de voir la 3

  11. Ping : « Mini Ninjas  – Mais ils en font un maximum ! | «Tu auras les yeux carrés

  12. Sais trooop bien ninjago franchement troooop cooool et aussi j’aimerai bien savoir le moment ou kai développe son vrai potentiel sa serais trooop cooool bon a plus

    • Alors de tête, c’est vers la fin de la saison 1, à l’épisode 10 (« le Ninja vert »). Kai développe son vrai potentiel, quand il doit sauver Lloyd plutôt que de récupérer l’une des Lames sacrées.

  13. j essaie de trou ver la saison 5 de ninjago mais ta vraiment pas sinon j ai la saison 4 sur YouTube et 1 2 3 saison sur cartoon nerwork
    si vous avez un site pour regarder la saison 5 dites le moi svp

  14. moi aussi j’ai envie de regarder la saison 5 et j ai trouver sur Ludo ( France3) que ça passe il faut voir les programme de la chaîne et aussi que sur carton network la saison 5 va être diffusé en décembre après je sais pas
    moi je cherche la saison 6 j ai vu qu’elle existe donc voilà svp sii quelqu’un la trouve dites le moi.
    merci😊

    • la saison 6 sors que en 2016 mais c’est une saison de pirate ou les ninja sont les ennemis numéro 1 c’est tous se que je sais pour l’instant mais il y a une vidéo qui en parle c’est : ninjago piracy

      • Pour info c’est la famaux film qui vas sortir en 2016 c’est pas une saison c’est celle de Morro la dernière

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s