« Transformers Rescue Bots » ou comment très mal vendre ses jouets

On le sait tous, les dessins animés servent avant tout à une chose : vendre des jouets ! C’est d’autant plus vrai quand une compagnie comme Hasbro en est l’instigatrice. On connait tous plus ou moins Transformers, mais avez-vous déjà entendu parler des Rescue Bots ? Pas encore ? Quelle chance !

Non, vous ne rêvez pas ! c'est bien un dessin animé de 2012 !

Non, vous ne rêvez pas ! c’est bien un dessin animé de 2012 !

Présentation

Les Transformers sont avant tout une gamme de jouets lancée par l’Américain Hasbro en partenariat avec le Japonais Takara Tomy dans les années 1980. Pour vendre leurs jouets par palettes, il y a eu tout d’abord à cette époque des comics mais surtout un dessin animé qui a eu beaucoup de succès. N’étant pas un grand fan des Transformers et ayant surtout peu de souvenirs, je n’en dirais pas plus, vous invitant à jeter un œil sur la page wikipédia sur cette série.

Après une quinzaine d’années plus ou moins en sommeil (bien qu’il y ait eu des comics et quelques séries animées assez anecdotiques), la renaissance de la licence a été surtout la sortie du premier film de Michael Bay en 2007, qui a donné suite à deux autres films (le quatrième doit sortir cet été). Depuis il y a eu une série animée tous les ans avec notamment Transformers Prime, dont j’ai vu quelques épisodes qui m’ont eu l’air pas mal du tout, avec un graphisme en CGI très sympa et un scénario assez complexe qui m’a semblé intéressant mais plutôt à destination d’un public ado ou de jeunes adultes, du fait de la violence des épisodes.

Mais malheureusement, je ne vais pas vous parler de cette série, mais de son petit cousin dégénéré, Transformers Rescue Bots. Alors que la gamme des jouets Transformers est plutôt réservée à des grands enfants (dans tous les sens du terme), avec leur schéma de montage complexe et leurs petites pièces pouvant être dangereuses et avalées, Hasbro s’est aperçu qu’il leur manquait une gamme de jouets pour les 2-6 ans, plus faciles et moins dangereux à manipuler, moins agressifs dans leur look et mais qui seraient quand même des Transformers.

De là est née l’idée des Rescue Bots, des robots transformables en véhicules, tout en rondeurs, plus mignons et plus adaptés aux jeunes enfants. Et évidemment, pour promouvoir ces jouets, Hasbro a produit un dessin animé mettant en scène les personnages, dans un univers plus enfantin et moins violent que la série principale.

Réalisé en Toon Boom Studio (une espèce de Flash immonde), Transformers Rescue Bots est un dessin animé qui compte pour l’instant 26 épisodes d’une vingtaine de minutes chacun. Diffusé initialement sur the Hub, aux Etats-Unis en 2012, il est passé en France sur Tiji et actuellement sur Gulli.

Histoire

Exploitant le filon d’un Robocar Poli ou plutôt dans le cas présent d’un Sam le Pompier, Transformers Rescue Bots est une sorte de gloubi-boulga pseudo-éducatif, mais avec des robots ! Le prétexte ? Quatre Autobots, les gentils Transformers, après une longue période de sommeil artificiel, reçoivent l’appel du chef des Autobots, Optimus Prime et arrivent sur Terre. Ce dernier ne les juge pas prêts pour combattre Megatron (et non Mega-étron, ne soyez pas taquin !) et les Decepticons, les méchants Transformers (et dans « Decepticons« , il y a « Decepti« , n’est-ce pas ? Décidément, les méchants n’ont pas des noms faciles à porter), mais leur donne la mission de protéger les humains de Griffin Rock, une petite ville du Maine (le coin des USA où se déroulent les romans de Stephen King), en prenant l’apparence de véhicules de secours et en partenariat avec le chef de la police de la ville et de ses 4 enfants qui sont respectivement pompier, pilote d’hélico, ingénieur des ponts et chaussées et simple gamin-mais-qui-pige-tout-mieux-et-plus-vite-que-les-adultes. Ensemble ils apprendront à se connaitre et découvriront la force du courage, de l’amitié et pleins d’autres clichés du genre.

"Mais non, je ne vous envoie pas faire les baby-sitters parce que vous êtes nuls, mais parce que je vous euh... confiance ?" Optimus Prime ou l'art du management.

« Mais non, je ne vous envoie pas faire chez ces couillons charmants humains parce que vous êtes nuls ou que vous ne savez rien faire, mais parce que je vous fais euh… confiance ? » Leçon de diplomatie par Optimus Prime.

Personnages

  • Les robots

Heatwave

Le camion de pompier

C’est le préféré de Fiston. Je crois qu’on sous-estime beaucoup trop l’influence de la couleur rouge chez les enfants de 4 ans.

Désigné chef des Rescue Bots par Optimus Prime lui-même (sûrement après une intense partie de pique-nique-douille-c’est-toi-l’andouille), Heatwave qui voulait rejoindre les Autobots pour botter des fesses métalliques des Decepticons, n’est pas très enthousiasmé par sa mission. Il faut dire aussi qu’il n’a pas vraiment un caractère facile entre le Schtroumpf Grognon et une ado de 13 ans à qui on a refusé d’organiser une boum (encore que je me demande si on dit toujours « boum » en 2014 ?). Bref, un grand coup de chapeau à Optimus Prime, le sage, de confier le commandement à un chef capricieux, bagarreur et soupe-au-lait ! Il n’aime pas non plus l’idée de prétendre n’être qu’un simple robot auprès des humains « qui ne sont pas encore prêts à connaître la vérité » (l’excuse habituelle, quoi !).

On remarquera le design très cartoon et des années-lumières du style réaliste des autres licences Transformers.

On remarquera le design très cartoon et des années-lumières du style réaliste des autres licences Transformers.

Mais malgré sa forte personnalité, pour rester poli, il s’appliquera à sauver le plus de gens possible à chaque fois.

Il a pour coéquipier Kade Burns, l’aîné de la famille Burns, le pompier aussi chiant relou aimable que Heatwave avec qui il s’entend aussi bien que Tom avec Jerry.

Chase

La voiture de police

Chase, alias « le chouchou de la maitresse ».

Chase est le premier de la classe de la bande, toujours respectueux de l’ordre et de l’autorité (et doit voter à droite). C’est tout naturellement qu’il a pris l’apparence d’une voiture de police. Il a pour partenaire Charlie Burns, le père de la famille Burns et le chef de la police (ce qui est plutôt facile étant donné qu’il s’agit de l’unique policier de Griffin Rock mais on y reviendra).

Chase

Au fur et à mesure des épisodes, il se déride un peu et fait même preuve d’un sens de l’humour tout pourri.

Boulder

Le gros de service

Parce qu’il en faut toujours un, Boulder c’est le gentil gros de la bande.

D’une nature affable et curieuse, Boulder est celui des quatre Rescue Bots qui est le plus intrigué par les humains et celui qui a la plus grande soif de connaissance.

Le bulldozer

Il a pris la forme d’un bulldozer et fait équipe avec l’ingénieur de la famille Burns, Graham, le fils cadet des Burns.

Blades

Le plus bavard

Alias « la pipelette »

Blades est le plus maniéré de la bande, aimant les comédies sentimentales et les trucs gentils et mignons. Mais son grand drame est d’avoir pris l’apparence d’un hélicoptère de secours alors qu’il souffre de vertige et du mal de l’air.

A sa place, vue la tronche de l'hélico, je n'aurais pas confiance, moi non plus !

A sa place, vue la tronche aérodynamique de l’hélico, je n’aurais pas confiance, moi non plus !

Il fait équipe avec Dani Burns, la seule fille de la famille.

En guest-stars on retrouve évidemment Optimus Prime.

Optimus dont le look est bien différent de ses autres avatars.

Optimus dont le look est bien différent de ses autres avatars.

Mais également dans un futur épisode, l’idole des enfants, j’ai nommé Bumblebee, la célèbre Chevrolet Camaro jaune poussin.

Le nouveau meilleur copain du Fiston qui a eu la figurine pour son anniversaire.

C’est le nouveau meilleur copain du Fiston qui a eu la figurine pour son anniversaire.

  • Les Humains

Charlie Burns

Avec ses cheveux gris et sa moustache, très années 80.

Avec ses cheveux gris et sa moustache, très années 80.

Unique policier de Griffin Rock, dont le taux de criminalité est, il faut l’avouer, extrêmement faible, il est aussi le chef de l’équipe de secours de la ville (là par contre, il a du boulot), composée par ses enfants (eh oui ! même les dessins animés souffrent du fléau qu’est le népotisme). On va dire qu’il est plutôt compétent même si placer son fils de 9 ans Cody, aussi intelligent soit-il pour son âge, au poste de commande, n’est pas ce que j’appellerais une décision responsable.

Mais d’un point de vue extérieur, on peut trouver qu’il abuse un peu de sa position pour placer ses enfants un peu partout, à la manière d’un homme politique français ou d’un mafieux.

C’est donc à lui qu’Optimus Prime, toujours aussi lucide et clairvoyant, confie ses Autobots pour leur apprendre à vivre avec les humains.

Kade Burns

C'est quand même bizarre que tous les pompiers des dessins animés soient roux !

C’est quand même bizarre que tous les pompiers des dessins animés soient roux !

Comme son homologue Autobot, Kade est un trou du cul garçon avec beaucoup de personnalité ! Arrogant, tête brûlée et n’aimant pas recevoir d’ordre, il aurait été viré dans les 24 heures dans la vraie vie. Mais heureusement que Papa est chef !

Il apprendra à bosser avec Heatwave et même si aucun des deux ne voudront l’admettre, ils finiront par se respecter (c’est beau comme un shônen manga !)

Dani Burns

Comme Papa, son coiffeur doit vivre dans une bulle temporelle coincée en 1986.

Comme Papa, son coiffeur doit vivre dans une bulle temporelle coincée en 1986.

Avec 3 frères, Dani est un peu garçon manquée. Tête brûlée, elle adore voler dans les airs, le plus haut, le plus vite et gueulant le plus fort possible, au grand désespoir de Blades son partenaire.

Graham Burns

Après toute cette avalanche de clichés, il ne manquait que le geek !

Après toute cette avalanche de clichés, il ne manquait que le geek !

Le nerd de la famille, Graham est l’élément réfléchi. Ingénieur en BTP, on se demande ce qu’il fait dans une équipe de secours, mais heureusement qu’il y a Papa pour pistonner ses enfants ! Il s’entend plutôt bien avec son partenaire, malgré quelques quiproquos.

Cody Burns

Quand je parlais des années 80, je trouve que Cody est habillé un peu comme McGyver avec son blouson de cuir.

Quand je parlais des années 80, je trouve que Cody est habillé un peu comme McGyver avec son blouson de cuir.

Héros de la série, auquel les enfants peuvent s’identifier, Cody est celui qui découvre le premier le secret des Rescue Bots (c’est-à-dire qu’ils sont des robots extra-terrestres) qui lui font confiance. Il sert d’intermédiaire entre ses frères et les robots en cas de conflits, ce qui arrive très régulièrement. Il a comme rôle de coordonner les communications et de temps en temps, il patrouille en compagnie de Dani dans son hélicoptère peureux.

Plus malin que les adultes, c’est le prototype des gamins des films américains crispants et insupportables avec ses grands airs et son skate-board.

Doc Greene

Dans la vraie vie, ce mec aurait été interné depuis des siècles ! Voire brûlé en place publique !

Dans la vraie vie, ce mec aurait été interné depuis des siècles ! Voire brûlé en place publique !

A l’instar de Nicolas « Satan » Prime dans Sam le Pompier, Doc Greene est responsable de 95% des catastrophes sur es 10 épisodes que j’ai vus (les 5% restants c’était une éruption volcanique, mais rien ne dit qu’il n’est pas derrière ça !). Derrière ses airs d’Emmett Brown black sympa avec des dreadlocks, ce mec est un savant fou complètement à la ramasse, incapable de mettre un pied devant l’autre sans tomber dans un trou ou provoquer une catastrophe. Bien entendu, ses inventions tournent automatiquement en désastre. Citons en vrac la voiture solaire qui devient folle, un gaz de son invention qui a transformé des homards en monstres volants, son robot-tyrannosaure berserk, sa machine à faire de la neige qui a une petite avarie déclenchant la tempête du siècle etc…

S’il n’était un protégé du chef Burns, ça ferait longtemps qu’il serait enfermé dans un asile et calmé à grands renforts d’électro-chocs.

Francine Greene

La copine de Cody

Comme dans tous les dessins animés « pour garçons », la fille ne sert à rien.

Fille du professeur cinglé, elle a jusqu’alors un rôle anecdotique se résumant à se faire sauver par les Rescue Bots.

Docteur Morocco

Il est doublé en VO par Tim Curry, ce qui en fait automatiquement un méchant.

Il porte un lorgnon et il est doublé en VO par Tim Curry. Ne cherchez pas plus loin, voici notre méchant !

Méchant au motivation floue, il semble vouloir se venger de la ville de Griffin Rock et de Charlie Burns parce qu’à une certaine époque, ils ont considéré ses inventions moins bonnes et plus dangereuses que celles de Doc Greene !!! Sérieux, quoi ! C’est dire à quel point ce mec est une menace ! Lors du dernier épisode que j’ai vu, on a déjoué ses plans mais le Docteur Morocco a réussi à s’enfuir dans un rire sarcastique et jurant de revenir se venger  !

Avis

Je vais être direct: c’est déjà très moche. Je ne suis pas du tout convaincu par les graphismes et l’animation. Pour être honnête, j’ai vu des trucs en Flash mieux fichus et mieux aboutis. Le dessin simpliste n’a aucune âme, aucune identité. Ça peut rappeler de très loin et dans le noir les dessins animés géniaux de Cartoon Network comme ceux de Craig McCracken (le créateur des Super Nanas) ou de Genndy Tartakovsky (Samourai Jack, le Laboratoire de Dexter, Clone Wars), qui sont réalisés dans le même style. Mais là, je trouve que c’est juste très laid. Les mecha-designs (design des robots et des machines) sont très sympas en jouets mais sont affreux dans cette série.

J’avoue que je n’ai pas tout vu mais les rares épisodes que j’ai pu regarder sont très médiocres et mal écrits. Sans rythme et sans enjeu, on s’ennuie furieusement devant ce dessin animé si on a plus de 4 ans. A titre de comparaison, même Sam le Pompier est palpitant à suivre, il s’y passe des trucs (débiles) au moins ! Les personnages sont peu attachants voire antipathiques : le pompier et le savant fou sont imbuvables et les autres sont tellement fades qu’on a du mal à s’y intéresser.

Comme souvent, plus je trouve un dessin animé mauvais, plus Fiston a l’air d’aimer. J’avoue que ça m’échappe complètement. Ok, il adore son Bumblebee mais je n’arrive pas comprendre l’intérêt de cette série.

Publicités

5 réflexions au sujet de « « Transformers Rescue Bots » ou comment très mal vendre ses jouets »

    • Le truc, c’est que Fiston n’est pas fichu de me dire pourquoi il aime. A croire qu’ils ont mis des images subliminales pour hypnotiser les moins de 6 ans.

      Graphiquement, tout est paresseux dans ce dessin animé qui fait le minimum syndical. Je peux trouver des petits machins en flash sur internet qui sont mille fois plus jolis et mieux animés que Rescue Bots.

  1. Ping : "You’re gonna get square eyes !" – La question de la VO avec les enfants | Tu auras les yeux carrés

  2. Ping : [Petit test] "Netflix" – Avoir les yeux carrés à la demande ! | Tu auras les yeux carrés

  3. Ping : « Pat’ Patrouille  – Un dessin animé qui a du chien ? | «Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s