« Le Ranch » – Le cheval c’est trop génial

Dans le monde formidable des dessins animés, il n’y a malheureusement pas que des dessins animés avec des pompiers pour rigoler. Il y a aussi ce qu’on appelle pudiquement « des dessins animés pour filles », très facilement reconnaissables pour leurs thèmes récurrents : les princesses/fées/sorcières qui s’habillent beaucoup trop court ou les chevaux. Le Ranch, on l’aura compris, fait partie de la deuxième catégorie, celle avec des dadas.

Une série qui seng bong la garrigue !

Une série bien de chez nous !

Rapidement : Le Ranch est un dessin animé français (eh oui ! et il y en a un paquet quipassent en ce moment), produit en 2012 par Télé Images (à qui on doit Foot2Rue notamment). Il compte pour l’instant 26 épisodes de 26 minutes. Il est diffusé en boucle sur TF1 dans l’émission jeunesse TFOU. Mais surtout, il a la chance exceptionnelle d’avoir un générique chanté par Christophe Maé himself !

Vous n'y échapperez pas ! Il s'infiltre même jusque dans les dessins animés pour les enfants !

Rigolez pas ! Vous aurez vous aussi la chanson dans la tête pendant des jours et des jours !

Histoire

On suit les péripéties de quatre adolescents passionnés d’équitation dont l’une d’entre eux, Lena, recueille un superbe étalon, Mistral, qui sera le centre des convoitises et des jalousies. De temps en temps, ils croiseront le chemin de méchants qui maltraitent les chevaux ou traficotent ou truquent des compétitions sans grand intérêt, nos héros devront également déjouer les plans machiavéliques de la Nellie Oleson de la série, Samantha.

A noter également le magnifique message éducatif : les parents (à une exception près) se moquent éperdument que leurs gamins passent leurs journées et leurs nuits à zoner dans un vieux ranch délabré pour à faire du cheval plutôt que de réviser leur BEPC.

Personnages

Notre héroïne et son étalon (presque rien de scabreux)

Notre héroïne et son étalon (presque rien de scabreux)

Lena est l’héroïne de la série. Fille du véto, c’est grâce à elle que sa bande peut squatter le ranch de son grand-père. A deux talents uniques : « chuchoter » à l’oreille des chevaux (ce qui s’avère pratique) et faire en sorte que tout le monde la trouve formidable. C’est elle qui trouve Mistral, un étalon noir très sauvage, promis à l’abattoir et grâce à son don de chuchoteuse arrive à l’apprivoiser. Comme ce cheval ne lui appartient pas, elle passera son temps à le planquer et attendre le fameux délai d’un an et un jour pour le déclarer. Prototype même de la Mary-Sue, Lena est l’exemple de l’héroïne insupportable parce que trop parfaite, avec tous les talents et les garçons à sa botte : elle est gentille, belle, populaire, douée, super cavalière, comprend les chevaux et leur parle… Que dis-je ? leur chuchote à l’oreille ! Bref, les petites filles veulent s’identifierà elle (Fiston aussi, mais apparemment, c’est uniquement parce qu’elle est brune comme lui). Malgré sa relation très tendancieuse avec Mistral, elle a l’air d’avoir des sentiments pour le beau Angelo (raaah l’amour !).

La bonne copine et sa jument

La bonne copine et sa jument Joséphine.

Anaïs est communément appelée « la bonne copine » (comprendre « faire-valoir pour montrer à quel point Lena est fan-tas-tique ! »). C’est néanmoins le personnage le plus attachant toujours prêt à aider Lena à combattre les vilains trafiquants ! A un excellent contact avec les animaux. D’après la présentation officielle, elle serait coquette, une belle bêtise étant donné que personne dans ce dessin animé ne change jamais de vêtements. Elle craque pour Hugo avec qui elle n’arrête pas de se chamailler (aaaah ! ces jeunes !).

Le beau gosse boulet et sa jument encore plus empâtée

Le boulet et sa jument encore plus empâtée

Hugo est ce qu’on appellerait gentiment le rigolo de service (comprendre « le boulet »). A les hormones qui le travaillent, vu comme il drague tout ce qui passe. Petit gars de la ville, toujours scotché à son scooter et son téléphone (fort heureusement d’ailleurs, c’est en général lui qui appelle les gendarmes pour les sortir du pétrin), il a une relation difficile avec les animaux, que ce soit l’oie qui squatte le ranch ou sa jument tellement stupide qu’elle doit en réalité être un lave-vaisselle déguisé. Piètre cavalier, il passe son temps à se vautrer ou se faire secourir par Lena. Bien évidemment il tombe vite amoureux de Lena avant de remarquer les charmes de la jolie Anaïs après qu’on lui a montré les frontières de la friendzone (comme c’est mignoooon ! <3)

Angelo, le beau gosse et son cheval blanc

Angelo, le beau gosse et son cheval blanc !

Angelo, le beau brun ténébreux, est le fils d’un gitan sédentarisé qui s’occupe de la propriété de la rivale de Lena, Samantha-la-fouine. Evidemment, comme Lena, il est parfait : surdoué en dressage de chevaux, cavalier émérite et virtuose à la guitare sachant jouer autre chose que les Gipsy Kings ou la Bamba , il est amoureux comme tout le monde de Lena (kyaaaa >_< !)

The Peste

La Peste blonde

Samantha est l’anti-Lena : pauvre petite fille riche, pourrie gâtée, méchante, fourbe et brutale avec ses chevaux, elle passe son temps à comploter contre celle qui la bat à toutes les compétitions. Mais bon, j’avoue la comprendre tant l’héroïne de cette série est imbuvable (Go go go, Samantha !!).

Avis

Produit calibré pour plaire aux petites filles et promouvoir les clubs d’équitation, le Ranch se suit un peu comme une telenovelas : il n’y a pas ou peu d’enjeu. On peut le prendre par n’importe quel bout. Ça se résume en général à « Oh ! Machin est très méchant avec son cheval ! » ou « Ohlala ! Le haras Trucmuche vole des poulains, arrêtons-les ! ». Une intrigue du Club des Cinq en plus simpliste encore où l’amitié triomphe de tout, surtout qu’on fait du recel de cheval !

C’est un dessin animé assez contemplatif. Sur ce dernier point, les décors et les couleurs sont très jolis contrairement aux personnages qui ont des visages assez grossiers. Les personnages (à part Lena qui est un poil agaçante de mon point de vue) sont plutôt attachants et l’ambiance bande de copains qui glandouille en chantant autour d’un feu de bois est sympa. Au point où poussé par une curiosité malsaine de voir comment cette série se finissait, je suis allé chercher sur le Replay de TF1 le dernier épisode.

Loin d’être un dessin animé indispensable, le Ranch est un dessin animé qui se laisse regarder contrairement aux horreurs que sont Horseland ou Wendy sur lesquels on était tombés une fois par accident !

Publicités

12 réflexions au sujet de « « Le Ranch » – Le cheval c’est trop génial »

  1. Roh mais ça a l’air génial ce dessin animé!!!! (en version immobile, le character design est pas si raté que ça)
    Bon, je suis pas persuadé d’être la cible néanmoins car je n’ai jamais rien compris à la passion des jeunes filles pour les chevaux.

    • Ce n’est pas que le charac design est raté, ça vient des aplats de couleurs à la place des ombres. Un truc un peu bizarre. Ce n’est pas moche, mais grossier.

      Pour les chevaux, je ne sais pas, sûrement une symbolique freudienne ?

  2. Il y a une grosse mode du cheval en bande dessinée et en dessin animé en ce moment (je n’approfondis pas, ce n’est pas l’endroit). Le Ranch est adapté en bande dessinée, ainsi qu’Horseland.

    • Ça ne m’étonne pas du tout. C’est vrai qu’entre le Ranch, Horseland, Wendy (deux dessins animés vraiment pourris de chez pourris) et Grand Galop (jamais vu), le secteur chevalin marche du tonnerre chez les enfants. Mais je ferais sûrement un hors-sujet sur les dessins animés adaptés de bandes dessinées pour enfants.

  3. Ping : Comment avoir les yeux carrés ? Ou petit tour d’horizon des émissions pour la jeunesse à la télé. | Tu auras les yeux carrés

  4. Ping : "You’re gonna get square eyes !" – La question de la VO avec les enfants | Tu auras les yeux carrés

  5. Ping : « LoliRock  – Magical Girls à la française | «Tu auras les yeux carrés

  6. Ayant grandi avec ces petits livres parlant d’un trio de cavalières qui faisaient déjà le contraire de ce qu’il faut faire mais qui pour leurs lecteurs étaient incroyablement fantastiques et un peu déçue par le trop fifille Horseland j’ai un instant cru que Le Ranch arriverait à me redonner envie de passer un peu de temps devant un dessin animé équestre … Eh bien je suis tombée de très haut !

    Déjà le générique … Je hais Maé , sa voix geignarde et traînante , qui donne presque envie de s’en aller avant même d’avoir vu le premier épisode .
    Mais bon le générique ne fait pas le DA n’est-ce pas ?

    Au moins un bon côté : on ne passe pas trois heures à chercher QUI est l’héroïne tellement elle est visible . Plus Mary-Sue tu meurs ! Inutile de dire que je lui ai voué une haine peu commune ( je crois que la dernière à m’en avoir inspiré une de ce genre était Grachi ) à elle et sa coiffure … Et à attitude qui fait très j’me-la-pète-mais-chut-t’as-rien-vu !
    Gary-Sue m’inspirant la même chose ( bonjour le cliché du prince charmant sur son cheval blanc ! ) et les deux bouche trous eux étant inexistant en dehors de leurs deux héros je comptais sur un scénario , un vrai ( comme totally spies un peu , les héroïnes en elle même ne m’intéressent pas mais leur réunion et le scénario si ! La preuve je me suis jetée sur la dernière saison en date , ravie de revoir Seth le Mr aux jouets que j’avais adoré ! ) … Mais non ! Encore plus insipide qu’une chanson de 1D .
    Après tout la base c’est :
    1) Oh ! C’est une belle journée à glander au soleil.
    2) Attention un méchant / un problème / parfois les deux qui sait ?
    3) Mon dieu que peut on faire ?
    4) Lena est là ! Vas y Lena !
    5) Lena a sauvé le monde ! Euh pardon le ranch … Mais vu qu’on ne bouge que rarement de là c’est comme notre monde en fait .
    6) Rires stupides + semblant de morale + les amis c’est pour la vie + les deux nunuches qui rougissent sans rien se dire de concret + roh zut il revient le générique …

    Donc voilà je pense que vous aurez compris qu’il s’agit de l’une de mes plus grandes déceptions en matière de DA . Même Horseland me paraît parfois regardable à côté !

    • Hahaha ! Mais c’est complètement ça ! M’enfin Horseland c’est quand même bien pourri !

      Le seul truc que j’aime bien dans Le Ranch, ce sont les décors que je trouve très très beau. Pour le reste, tu résumes bien les problèmes de ce dessin animé 🙂

      • Pourri certes mais j’en viens à le rattacher à mes barbies cavalières , celles qui m’ont occupées toute petite , la nostalgie fait passer un peu la pilule .

  7. Ping : « Oum le dauphin blanc  | «Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s