« Robocar Poli », ou l’invasion coréenne

On le sait tous, depuis quelques années, la Corée du Sud veut envahir le monde avec ses smartphones, ses écrans plats, ses fours à micro-ondes, sa K-Pop aux paroles étranges et avec de superbes interprètes, beaux comme des dieux (ou qui font très bien du cheval). Mais le vrai danger de cette invasion vient en fait de ses dessins animés tout colorés et tout mignons !

Ma première rencontre avec Robocar Poli, c’était sur Youtube : alors que je recherchais une énième vidéo de camion poubelle pour Fiston (l’une de ses plus grandes passions entre 1 et 3 ans) sur l’internet mondial (vous n’imaginez même pas combien de vidéos de camion poubelle on peut y trouver), on est tombés par hasard sur de drôles de vidéos d’un dessin animé un brin hystérique où des mini-Transformers colorés éteignaient des feux ou sauvaient des voitures qui allaient tomber dans un ravin. Tout ça en coréen. Fiston était hypnotisé et j’ai trouvé l’idée absolument génial même si je ne pigeais rien ! Je découvrirais bien plus tard des vidéos en français et le titre de ce dessin animé : Robocar Poli !

Robocar Poli, ou le génie marketing coréen à son paroxysme !

Robocar Poli, ou le génie marketing coréen à son paroxysme !

Présentation

Comme je le disais, Robocar Poli est un dessin animé coréen produit par Roi Vision et diffusé originalement sur une chaîne éducative en 2011. C’est un format de 11 minutes et compte 2 saisons de 26 épisodes chacune. Il s’agit d’un dessin animé en images de synthèse assistées par ordinateur, avec un résultat plutôt propre et joli.

Ce dessin animé devient très vite un énorme succès en Corée à tel point que les jouets sont très rapidement en rupture de stock dans tout le pays.

Une très jolie série de timbres !

Le succès est tel qu’une très jolie série de timbres avec les principaux personnages de la série est éditée !

Très étrangement, cette série sera vite exportée à Taiwan mais aussi en France la même année (merci Wikipédia). Au départ sur Piwi+, Robocar Poli est aujourd’hui diffusé sur Gulli aux heures de midi mais n’est pas disponible malheureusement sur le Replay. Mais heureusement depuis quelques mois, 2 DVD sont sortis une dizaine d’épisodes chacuns.

En gros, ça raconte les aventures d’une équipe de secours, menée par Poli, dans la riante cité de Vroom Ville, où voitures et humains cohabitent

Personnages

  • L’équipe de secours

Poli : Le héros de la série. Chef de l’équipe de secours de Vroom Ville, c’est l’Hannibal Smith, mais sans le cigare, les gants et la classe. Il a l’apparence d’une voiture de police qui se transforme en robot quand il doit intervenir pour sauver les habitants, qu’ils soient des humains ou des véhicules particulièrement maladroits et/ou idiots. Toujours positif et persévérant, c’est un peu l’équivalent de Sam le Pompier mais avec une bien meilleure équipe. Porte la lettre « P » sur ses portières au cas où on ne comprendrait pas qui il est.

Selon le générique, Poli est "rapide et courageux, POLIII !"

Selon le générique, « POLI  est rapide et courageux ! »

Roy : le camion de pompier, le Barracuda de la bande, les chaînes en or et le mal de l’air en moins. C’est le costaud de l’équipe chargé de remonter tous les idiots qui tombent dans les trous ou d’éteindre les divers incendies. Selon ses missions, il peut s’équiper d’une échelle, d’une lance à incendie ou d’un treuil. Arbore fièrement la lettre R sur son casque.

Toujours d'après la chanson, "il est fort et audacieux, ROY-EUX !"

Toujours d’après la chanson, « ROY-EUX est fort et audacieux ! »

 Ambre : La fille de la bande. Et comme c’est une fille, elle est évidemment une ambulance rose, gentille, dévouée et qui aime encourager ses camarades dans leur sauvetage. Oui c’est un brin sexiste.  Bien qu’étant une ambulance, je me souviens très peu de l’avoir vue transporter des patients à l’hôpital (d’ailleurs y a-t-il un hôpital à Vroom Ville ?). Si on devait faire un parallèle avec l’Agence tous risques, je dirais qu’elle est entre Amy Triple A (si si souvenez-vous, la fille qui ne sert à rien !) et Futé pour son côté « j’encourage Barracuda pendant les bastons et je me planque en attendant que ça se termine ».

"Elle est gentille, c'est merveilleux ! AMBRE-EUX !" (j'adore les paroles des génériques, vous l'aurez compris !)

« AMBRE-EUX est gentille, c’est merveilleux !! » (j’adore les paroles des génériques, vous l’aurez compris !)

Héli : le plus jeune de la bande. C’est un hélicoptère comme vous l’aurez compris et en conséquence c’est un peu le Looping mais avec une bonne santé mentale. Il a surtout un rôle de reconnaissance, repérant les lieux et laissant les autres faire le vrai boulot. Porte un H sur sa casquette à hélices.

"HELI ! il s'envole très très loin, dans les cieeeeeux !"

« HELI ! il s’envole très très haut, dans les cieeeeeux ! »

Julie : la mécano et l’équivalent du Chef Moustache dans Sam le Pompier, c’est-à-dire que son rôle est en général d’annoncer d’un ton dramatique la mission du jour « QUOI ?? Totobus a pris la route de montagne et est tombé dans un ravin ???? »

Julie qui a bien du boulot.

Julie qui a bien du boulot.

  • Les véhicules de Vroom Ville

 Cracra : la dépanneuse qui doit être le véhicule qui tombe le plus en panne de la série. Cousin honteux de Martin le dépanneur dans Cars, Cracra a le talent unique de se mettre dans le purin à chaque fois qu’on le voit à l’écran. Son nom, Cracra, vient de son hygiène douteuse et de son entretien approximatif. Sans conteste, le Boulet n°1 de la région.

La dépanneuse qui doit constamment être dépannée.

Après « Qui gardera les gardiens ? », voici venir « Qui dépannera la dépanneuse ? »

Totobus : le bus scolaire qui a l’art de se mettre en danger dès qu’il peut. Boulet Première Dauphine.

Parents, ne confiez JAMAIS vos enfants à ce véhicule !

Parents, ne confiez JAMAIS vos enfants à ce véhicule !

Posti : S’occupe du courrier. Constamment sur les nerfs et défoncé au speed.

"En retard, en retard, pas le temps de dire au revoir !"

« En retard, en retard, pas le temps de dire au revoir ! »

L’équipe de construction : ou encore le Club des 5 du désastre : Buldo le bulldozer, Pelto la pelleteuse, Max le rouleau compresseur, Micky la bétonnière et Poids-lourd le camion-benne. Ils doivent représenter au bas mot la moitié des interventions de Poli et de son équipe.

C'est illustré par les figurines, qui sont très fidèles aux originaux.

C’est illustré par les figurines, qui sont très fidèles aux originaux. Il manque Micky la bétonnière.

Tounet : Sorte de moto-crotte maniaco-dépressive atteinte de troubles obsessionnels compulsifs, Tounet n’a pas une vie facile. Il s’occupe de la voirie de Vroom Ville qui a la particularité d’être une ville super-écolo (les voitures sont électriques, on recycle tout etc…). Malgré une voix niaise et sur-aiguë, Tounet est l’une des voitures les moins irritantes du dessin animé.

"Oh non ! ce fils de p£&@ de Cracra a encore ch*$ dans la fontaine !"

« Oh non ! ce fils de p£&@ de Cracra a encore ch*$ dans la fontaine ! » (scène coupée n°43)

Monsieur Moustache : vieux notable un peu gâteux, qui s’occupe de sa petite fille voiture Mini, la petite voiture cromignonne-kawaii jusqu’à en avoir des caries. A trop le swag avec son chapeau et sa moustache !

Monsieur Moustache

Wesh gros bien ! Monsieur Moustache est la place !

A signaler rapidement les autres véhicules comme Taco le taxi, Marine le ferry, Rudy et Benji des voitures très très pénibles, Tric Trac et Truc les grues du port de Vroom Ville sur lesquels je n’ai pas grand chose à raconter etc…

  • Les humains

Monsieur Dupneu : Garagiste et vendeur de pneumatique, il est surtout la preuve que les adaptateurs français ne se sont pas trop foulés pour les noms. Sa boutique a une fâcheuse tendance à prendre feu pour diverses raisons. Et bizarrement les pneus ne brûlent pas aussi bien que dans la réalité !

Monsieur Maçon : Attention à la cédille ! C’est le responsable de l’équipe de construction et des travaux de la ville. Comme ces travaux durent une plombe et que la ville est en perpétuelle rénovations, soit lui et son équipe sont particulièrement inefficaces, soit je le soupçonne de détourner les caisses de la ville.

Il y a aussi pas mal d’enfants dont je n’ai pas retenu les noms. Crient à l’aide très souvent.

Avis

Ce qui saute tout de suite aux yeux avec Robocar Poli, c’est son côté opportuniste : l’histoire est centrée sur une équipe de secours avec voiture de police, camion de pompier, ambulance et hélicoptère ! Et qui se transforment en robots, comme les Transformers, mais en moins agressifs et en plus mignons ! Les voitures rappellent furieusement celles de Cars de Pixar (sur lequel je pense revenir très longuement). En gros, tout ce qui peut plaire aux jeunes enfants ! Ce pot-pourri fonctionne assez bien. Les voitures ont l’air très vivantes et crédibles. Chacune est facilement reconnaissable et a sa propre personnalité. Les transformations en robots sont très réussies, logiques et très fluides, loin des transformations d’un Transformers par exemple.

Le deuxième truc remarquable, c’est le côté éducatif : diffusé initialement sur une chaîne éducative en Corée du Sud, Robocar Poli était aussi accompagné de clips de prévention pour les enfants qui ont disparu chez nous (les règles de sécurité et le code de la route étant différents). Mais les messages de prévention sont assez clairs : ne pas rouler trop vite, respecter les panneaux, regarder avant de traverser la rue, ne pas mettre trop d’appareils électriques sur une même prise, ne pas jouer au ballon au milieu de l’autoroute, ne pas s’endormir dans du ciment frais, ne pas jouer à cache-cache dans un chantier etc…etc… (j’exagère à peine dans mes exemples).

Il faut avouer que malgré une VF assez crispante (les voix de certains personnages sont suraiguës et insupportables), c’est un dessin animé plutôt bien adapté et franchement sympathique. Les personnages principaux sont très sympas et même si la plupart des habitants du village sont un peu des boulets, ils sont drôles et attachants. Certes, c’est parfois un peu idiot comme pas mal de dessins animés du genre, mais on est loin des situations absurdes et des personnages insupportables de Sam le Pompier. Après, il faut reconnaître pour les plus anarchistes d’entre vous, que c’est très moralisant mais c’est le genre qui veut cela.

C’est joli, bien animé et ça ne dure que 11 minutes. C’est une série que je regarde avec plaisir avec mes enfants.

Je signale également qu’il y a toute une pelletée de jouets tirés de Robocar Poli très réussis : les figurines transformables sont splendides (bien qu’un peu fragiles) et les véhicules die cast sont remarquablement bien finies.

Advertisements

7 réflexions au sujet de « « Robocar Poli », ou l’invasion coréenne »

  1. Ping : "Transformers Rescue Bots" ou comment très mal vendre ses jouets | Tu auras les yeux carrés

  2. J’aime bien regarder avec mon fils de 3 ans (fan de camion poubelle évidemment). le seul hic c’est que le générique reste dans la tête. Les jouets sont effectivement bien foutus et plutôt mignons. On est dans les transformers version petits et c’est réussi.

  3. Ping : Comment avoir les yeux carrés ? Ou petit tour d’horizon des émissions pour la jeunesse à la télé. | Tu auras les yeux carrés

  4. Ping : "You’re gonna get square eyes !" – La question de la VO avec les enfants | Tu auras les yeux carrés

  5. Ping : « Pat’ Patrouille  – Un dessin animé qui a du chien ? | «Tu auras les yeux carrés

  6. Ping : [Blog] Première bougie | Tu auras les yeux carrés

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s